J'AIDE !
CONNEXION
MENU
Accueil Le mal logement Vieillissement de la population : adapter les logements
Vieillissement de la population : adapter les logements

Vieillissement de la population : adapter les logements

Le vieillissement de la population française est un fait établi. Les plus de 65 ans, représenteront 30% de la population à partir de 2050.

Les personnes séniors sont de plus en plus nombreuses aujourd’hui à vouloir vivre à domicile pour vieillir dans un environnement familier et conserver leur autonomie. Mais il est nécessaire d’adapter les logements pour répondre aux besoins de ces personnes âgées et mettre en place les meilleures conditions pour pouvoir bien vieillir à domicile et éviter une situation de mal-logement.

Les défis du vieillissement de la population

Certaines difficultés peuvent survenir avec l’âge, telles que la perte d’autonomie, le handicap ou encore la dépendance.

C’est pourquoi il est nécessaire de prendre des mesures pour favoriser le bien-vieillir et le maintien à domicile des personnes âgées.

La perte d’autonomie, qui augmente avec l’âge, provient d’une dégradation de l’état de santé des personnes qui, au-delà du vieillissement naturel peut varier en fonction de l’environnement dans lequel on vit, de l’isolement, de l’aménagement du logement.

Image maison

L’avancée en âge pose des questions sur le logement et son adéquation, ce qui se traduit dans le parcours résidentiel des ménages. Lors du passage en retraite, les ménages choisissent soit d’entreprendre des travaux de confort et d’esthétique (douche à l’italienne, cuisine, rénovation énergétique…) soit de déménager pour avoir un logement qui correspond à leurs besoins (taille du logement) avec le critère d’avoir un logement de plain-pied.

La question de l’adaptation du logement se pose également lors de la prise en charge d’un parent dépendant qui coïncide également avec le passage en retraite.

Un défaut d’anticipation de ce type peut faire encourir le risque à la personne de n’avoir plus le choix, elle devra quitter son logement et trouver un logement d’urgence, car il n’offre plus un environnement sécurisé, par exemple en cas de chute.

L’anticipation permet aussi d’éviter d’avoir recours à d’autres solutions quand on ne peut plus entretenir l’intérieur et l’extérieur de son logement, évitant de se retrouver contraint à vivre dans un logement insalubre.

L'adaptation du logement

Des aménagements spécifiques peuvent être réalisés dans les logements des personnes âgées pour favoriser leur autonomie et leur sécurité.

Il est ainsi possible d’adapter le logement en fonction des nouveaux besoins spécifiques de la personne âgée, que ce soit par des travaux d’adaptation ou par l’utilisation d’aides techniques.

Par exemple, l’adaptation du logement peut comprendre l’installation de rampes d’accès, d’un monte-escalier, de barres d’appui dans la salle de bains, ou encore l’aménagement de la cuisine pour faciliter les tâches quotidiennes. Pour financer ces travaux d’adaptation à un logement digne, différentes possibilités existent.

Des subventions peuvent être accordées par l’ANAH ou par différents financeurs départementaux. De plus, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pour les dépenses d’équipements spécifiques liées à la perte d’autonomie.

Depuis le 1er janvier 2023, les subventions pour aménager son domicile sont désormais réunies dans un dispositif unique : MaPrim’Adapt’.

Les personnes accueillant un parent âgé sous leur toit peuvent faire une demande d’aide pour adapter le logement, avec des démarches simplifiées et un accompagnement par un assistant à maitrise d’ouvrage.

Les Petites Pierres, est une plateforme engagée dans la lutte contre le mal-logement, œuvrant à aider les personnes mal logées à accéder à un logement décent. Face à la préoccupante réalité du nombre de personnes sans domicile en France, nous nous efforçons à répondre à ce défi pour les personnes sans logement. Des associations dévouées proposent des projets destinés à adapter les logements des personnes âgées, favorisant leur autonomie.

Explorez les projets en cours près de chez vous.

Les solutions d'aide aux personnes âgées

Le conseil départemental joue un rôle clé dans ce processus en proposant différentes aides et services adaptés aux personnes âgées.

En collaboration avec le centre communal d’action sociale, des prestations telles que l’aide à domicile, l’aide financière via l’APA ou encore la téléassistance sont mises en place pour répondre aux besoins des personnes âgées dépendantes ou en perte d’autonomie.

Il est également important de favoriser le lien social et la vie sociale des personnes âgées pour lutter contre l’isolement. Pour cela, des résidences adaptées aux seniors et aux personnes en situation de handicap, telles que les EHPAD, sont mises en place. L’habitat inclusif est aussi une nouvelle solution de logement adaptée aux personnes âgées. Ces structures offrent un accompagnement spécifique et des services adaptés aux besoins des résidents.

Par ailleurs, il est important de veiller à la qualité de vie des personnes âgées en situation précaire ou en perte d’autonomie. Des services d’aide à domicile, tels que le portage de repas ou l’aide-ménagère, sont disponibles pour soutenir ces personnes dans leur quotidien. De plus, des soins infirmiers peuvent être dispensés à domicile pour éviter les hospitalisations et favoriser le maintien à domicile aussi longtemps que possible.

Enfin, il convient de sensibiliser les propriétaires occupants ou bailleurs à la nécessité d’aménager les logements en France pour les rendre accessibles aux personnes âgées ou en situation de handicap. Des incitations financières telles que des subventions ou des prêts à taux réduit peuvent être proposées pour réaliser ces travaux.

Découvrez d'autres articles qui pourraient vous intéresser :
Connectez-vous
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez-ici