J'AIDE !
CONNEXION
MENU
Accueil Le mal logement Quelle est la politique du logement en France ?
Quelle est la politique du logement en France ?

Quelle est la politique du logement en France ?

L'importance du logement social dans la politique d'accessibilité

La politique du logement en France vise à assurer un accès au logement pour tous, en particulier pour les personnes sans logement, les ménages modestes et défavorisés.

Le logement social, également appelé HLM (Habitation à Loyer Modéré), joue un rôle fondamental dans cette politique. Le logement social est constitué de logements locatifs appartenant à des bailleurs sociaux, tels que des organismes HLM.

Ces logements sont destinés à être loués à des prix inférieurs aux loyers du marché. Ils visent à répondre aux besoins des personnes ayant des revenus modestes et à favoriser la mixité sociale au sein des quartiers.

Le parc social en France comprend une variété de logements locatifs et de logements en accession à la propriété. Les bailleurs sociaux, qui sont des acteurs majeurs de la politique du logement, sont chargés de la construction de logements sociaux et de leur gestion. Ils sont également responsables de la réhabilitation et de l’entretien du parc existant.

Enjeux et mesures pour répondre à la demande croissante

Construire des logements sociaux est un enjeu majeur de la politique du logement en France. Il s’agit de répondre à la demande croissante de logements abordables, tout en favorisant la mixité sociale. Des incitations financières et des aides à la pierre sont mises en place pour encourager la production de logements sociaux, notamment dans les villes tendues.

Les locataires de logements sociaux bénéficient de plafonds de loyers fixés par l’État, afin de garantir des loyers abordables. De plus, des aides publiques, comme l’apl (Aide Personnalisée au Logement) et l’AL (Allocation Logement), sont accordées aux personnes ayant des ressources modestes pour aider ces personnes mal-logées à payer leur loyer.

De nombreux projets sur Les Petites Pierres visent à soutenir ces personnes en situation de précarité du logement en France qui rencontrent des difficultés à obtenir ou à payer leur logement.

Le gouvernement a déployé des politiques publiques de grande ampleur au moment de la crise Covid puis face à la hausse des prix de l’énergie, mais sans jamais contrebalancer les choix budgétaires et fiscaux du premier quinquennat, qui avaient largement favorisé les ménages les plus riches (transformation de l’impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière, baisse de la fiscalité sur les revenus du capital…). Pour en savoir plus, découvrez le rapport de la Fondation Abbé Pierre.

La globalité de la politique du logement en France

Carte droit site Les Petites Pierres

Le nombre de logements à une augmente moins rapide depuis 2007. Au 1er janvier 2023, la France compte 37,8 millions de logements, soit 13,4 millions de logements supplémentaires depuis 1983 et 3,4 millions depuis 2013.

La loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) impose aux communes de disposer d’un nombre minimum de logements sociaux en fonction de leur population. Il est obligatoire pour chaque commune au sein des agglomérations de plus de 200 000 habitants, puis 50 000 habitants, d’atteindre un seuil minimum de 20% de logements sociaux. Cette exigence a été relevée à 25% dans les villes confrontées à des tensions sur le marché immobilier, suite à l’adoption de la loi « Duflot » du 19 janvier 2013.

Cette loi favorise ainsi la mixité sociale et l’accès au logement pour tous. Les communes qui ne respectent pas les quotas de logements sociaux peuvent être soumises à des pénalités financières.

La question du logement en France se pose également dans les grandes agglomérations urbaines, où la demande de logement est particulièrement en hausse. La construction neuve et le renouvellement urbain sont des priorités dans ces zones afin de répondre aux besoins en logements.

Les politiques du logement en France sont également axées sur l’amélioration de l’habitat et la rénovation énergétique des logements existants pour lutter contre la précarité énergétique. L’anah (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) accorde des subventions aux propriétaires occupants et aux bailleurs pour réaliser des travaux de rénovation pour adapter le logement pour les personnes âgées par exemple ou lutter contre les logements insalubres.

Enfin, la politique du logement en France vise à lutter contre le mal-logement et à garantir le droit au logement pour tous. Le logement opposable est un dispositif qui permet aux personnes dans une situation précaire d’obtenir un nouveau logement digne et adapté à leurs besoins. Des résidences et des copropriétés sont également créées pour répondre aux besoins spécifiques des personnes en situation de précarité.

En résumé, la politique du logement en France repose sur la construction de logements sociaux, sur la régulation des loyers, sur l’accompagnement des ménages défavorisés, sur la rénovation urbaine et sur la mixité sociale. Elle s’appuie sur l’action des bailleurs sociaux, des collectivités locales et de l’État, ainsi que sur des dispositifs d’aides publiques visant à faciliter l’accès au logement pour tous et réduire les inégalités.

Découvrez d'autres articles qui pourraient vous intéresser :
Connectez-vous
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez-ici