returnLink-chevron Retour

WE-CO // Bidonville Metz

thematic-2.png Lutter contre la grande exclusion

Quel est notre projet ?

Ensemble, mettons en œuvre une résorption pacifique et progressive d’un bidonville à Metz au travers de démarches participatives et d’un suivi social individualisé et adapté

Depuis octobre 2015, 16 familles habitent dans un bidonville, situé sur un terrain appartenant à la SNCF, à proximité du centre ville de Metz. Défini et soutenu par la Ville et la Fondation Abbé Pierre, l’objectif général du projet est d’accompagner ces familles vers la sortie de cette situation via une insertion par l’emploi et le logement.

Les habitants sont accompagnés par des bénévoles associatifs ou de simples citoyens. Ils ont d’ores et déjà entamé des démarches d’insertion (apprentissage du français, recherches d’emploi, scolarisation des enfants). Cependant, les appels auprès des acteurs institutionnels et des professionnels associatifs ont marqué les limites d’une seule intervention bénévole.

Dans l'attente de l’accès à un logement, une opération sur site est nécessaire afin d’effectuer une mise en sécurité du terrain. L’association Quatorze a reçu cette mission et souhaite se baser sur la méthodologie WE-CO afin de développer une solution architecturale qui réglera les principaux problèmes diagnostiqués : infiltrations d’eau, mauvaise isolation, risque d'incendie.

Pour réaliser ce projet l’association Quatorze fait appel à votre générosité sur Les Petites Pierres (voir budget détaillé).

À quoi va servir l’argent collecté ?

Donnons les meilleures conditions possibles à la sortie du bidonville

Ce projet réunit 42 bénéficiaires - 28 adultes et 14 enfants. Les familles sont toutes originaires de Cetate, une commune très rurale et pauvre du centre de la Roumanie. Le niveau scolaire est très faible, avec beaucoup d'analphabétisme parmi les femmes. En France, ces familles ont pour principales ressources économiques la mendicité ainsi que la récupération de vivres, vêtements et objets. Les familles ne bénéficient pas de prestations, sauf celles provenant de Roumanie pour les quelques enfants restés au pays.

Les familles vivent actuellement dans des conditions très difficiles…

>> Il y a actuellement 15 baraques sur le terrain constituées de bois de récupération. Elles sont construites sans fondation, pour une surface moyenne de 12m2. Chaque baraque accueille un foyer (famille ou personne isolée). Les constructions sont très peu hermétiques à l’air. Un semblant d’isolation thermique est parfois assuré par des morceaux de polystyrène enchâssés dans les façades, mais dans la majeure partie des cas ce sont des tissus tendus sur les faces intérieures qui protègent tant bien que mal des aléas climatiques. Les toitures sont principalement faites de bâche et ont une forte prise au vent. Pour y remédier, les familles y ont apporté du poids, ce qui empêche l’écoulement des eaux en créant des cuvettes. De grosses flaques se forment à l’entrée des baraques, là où le sol est creusé par les passages répétés des habitants.  Plus généralement, le drainage des eaux de pluie et des eaux usées pose un problème sur l’ensemble du terrain. 

>> Le bidonville est approvisionné en eau potable mais les habitants sont persuadés qu’elle est impropre à la consommation et continuent d’acheter des bouteilles d’eau de source. Il n’y a qu’un seul point d’approvisionnement, situé à l’entrée du terrain. La pression est très forte et entraîne une importante déperdition à chaque ouverture des vannes. Outre ce gaspillage, l’eau stagne en contre-bas et des algues s’y développent, entraînant d’évidents risques sanitaires. Les familles transportent l’eau à l’aide de seaux et de bassines pour la cuisine, la vaisselle, le linge et la toilette.

>> Le bidonville est alimenté en électricité par deux générateurs à essence, situés de part et d'autre du terrain à proximité directe des baraques. Chaque baraque est équipée d’une ampoule ainsi que d’une multi-prise alimentant notamment des téléviseurs. Une fois mis en route, les gaz d’échappement entrent dans les habitations et le bruit couvre les voix. L’insuffisance énergétique est parfois source de conflits pour les habitants du bidonville.

>> Les baraques sont chauffées avec des poêles à bois. Les conduits de fumée ne sont pas isolés, leur raccordement en toiture présentent un danger d’incendie et provoque des infiltrations d’eau de pluie. En outre, aucun extincteur n’est présent sur le bidonville.

>> En hiver, les familles cuisinent à l’intérieur des baraques à l’aide du poêle à bois. Pendant les saisons plus chaudes, elles cuisinent à l’extérieur en partageant un poêle ou de petits barbecues bricolés. Certaines familles disposent de gazinière ou de réchauds mais n’ont pas toujours les ressources nécessaires pour acheter du gaz.

>> Des toilettes sont construites à l’entrée du bidonville. Elles ne sont pas utilisées car elles n’offrent pas suffisamment d’intimité et le dispositif technique d’évacuation rend son usage et son entretien trop compliqué pour rester fonctionnel. Les habitants sortent donc du bidonville pour faire leurs besoins dans la nature.

Ensemble, avec les habitants du bidonville de Metz, participons à un projet de lutte contre la précarité urbaine

Le projet WE-CO a pour ambition la mobilisation de la société civile autour de projets d’architecture contribuant à lutter contre la précarité urbaine en co-construction avec les bénéficiaires, dans un contexte inter-culturel, pédagogique et festif. À l’interface entre habitants, pouvoirs publics, entreprises et concepteurs confirmés ou apprenants, il s’agit de permettre à des acteurs de champs différents de se rencontrer, de dialoguer pour concevoir et construire des projets avec ceux qui en auront l’usage.

Ainsi, au mois d’octobre, Quatorze mobilisera une vingtaine de citoyens qui, avec les habitants mais également les services techniques de la ville de Metz, effectueront une mise en sécurité des installations présentes sur le site : aplanissement du terrain, mise hors gel de l’eau, optimisation des réseaux d’eau, d’électricité, de chauffage et des sanitaires. Cette intervention se fera en parallèle d’un suivi social pour accompagner les habitants dans leur parcours résidentiel et professionnel. Il sera assuré par l’association Amitiés Tsiganes.

Illustrations : Luc Dufrène et Quatorze

Qui sommes-nous ?

Créée en 2007, Quatorze a pour ambition de promouvoir, expérimenter et transmettre une approche de l’architecture sociale et solidaire, une approche de la ville agile et résiliante.

L’association mène des projets de conception et construction qui allient les trois piliers du développement durable :

-       Social par leur dimension inclusive et participative ;

-       Environnemental par l’approche énergétique, le choix de matériaux et de mise en œuvre ;

-       Économique par l’attention portée au montage financier.

À l’interface entre habitants, pouvoirs publics, entreprises et concepteurs confirmés ou apprenants, il s’agit de permettre à des acteurs de champs différents de se rencontrer, de dialoguer pour concevoir et construire des projets avec ceux qui vont en avoir l’usage.

Ainsi, les chantiers que l’association coordonne sont ouverts et festifs, les moments informatifs sont ludiques et appropriables. De la pièce d’architecture à la ville, la question pédagogique est au cœur des projets de l’association et s’inscrit dans l’un ou plusieurs des champs suivants :

>> La fabrication des savoirs : Quatorze met en place des projets de formation.

>> La fabrication politique : Quatorze expérimente la collaboration entre acteurs, les changements de regards et de représentation, afin de révéler le potentiel du faire ensemble.

>> La fabrication matérielle : Quatorze expérimente la construction partagée, en menant des projets d’aménagement d’espaces communs, de l’échelle du mobilier à celle de la ville.

  • Association Quatorze
  • 19 rue Saint-Just, 93100 Montreuil
  • 09 73 59 84 31
  • contact@quatorze.cc
  • http://quatorze.cc/

Pouvez-vous décrire votre parcours et votre engagement au sein de l’association Quatorze?

Diplômée d’un master en Marketing des services, j’ai travaillé pendant trois ans dans l’hôtellerie. De par mes expériences professionnelles mais également bénévoles (associations étudiantes, Alternatiba Paris), j’ai développé des compétences en conduite de projet. Soucieuse d'apporter sens et engagement dans ma vie et mon travail, j’ai rejoint l'équipe en avril 2015 en tant que chargée de projet. Je partage les valeurs et l’approche de Quatorze : la solidarité, la rencontre interculturelle et la mise en œuvre de solutions techniquement fiables, innovantes, frugales et appropriables.

Pourquoi est-ce important pour vous de soutenir ce projet ?

Je suis très attachée à la réalisation de ce projet parce qu'il répond à un besoin sociétal. La résurgence des bidonvilles est une réalité en France : environ 17 000 personnes vivent dans près de 400 bidonvilles. Le démantèlement manu militari de ces bidonvilles n’apparaît pas comme une solution. D’une expulsion à l’autre, les familles sont chassées de leur lieu de vie, contraintes à s’installer ailleurs, dans des conditions toujours plus précaires. Souvent réalisées de manière expéditive, ces évacuations mettent à bas le travail d’accompagnement et de suivi social mené par les acteurs locaux. L’absence de solution de relogement stable rend inéluctable l’installation de nouveaux bidonvilles, et condamne les familles à l’errance. La sortie par le haut des bidonvilles apparaît donc comme une nécessité collective et durable. À notre échelle, l'estime réciproque qui naîtra entre des personnes si diverses lors du chantier de co-construction, sera peut-être les prémisses d’une confiance dans la possibilité d'inventer un avenir commun.

Qu’est ce que ce projet va changer dans la vie des bénéficiaires ?

Pour les familles bénéficiaires, l’amélioration des infrastructures signifiera un accès à une hygiène élémentaire et à une nouvelle dignité. Il s'agit d'améliorer leur situation temporaire, afin qu’ils puissent pleinement consacrer leurs efforts sur l’apprentissage du français et la recherches d’emploi, en attendant qu'ils accèdent, à un vrai logement. En particulier pour les enfants qui sont tous scolarisés dans les écoles et collège du quartier, il s’agit de mettre en place un écosystème favorable à leur intégration.

27/03/2017

La méthodologie WE-CO

L’équipe WE-CO a développé une méthodologie bien particulière afin de favoriser la participation et l’implication des habitants dans le projet architectural :

>> Relevés topographiques et sociaux

Les premiers temps investis sur le terrain ont été dédiés aux relevés. L’équipe projet a réalisé une cartographie du lieu de l’action répertoriant le relief, les constructions existantes et leurs pathologies, les équipements et leurs fonctions, les lieux de vie et les axes de circulation. Une fois le relevé spatial effectué, les médiateurs ont travaillé avec les acteurs sociaux pour effectuer une cartographie sociale, permettant de mieux saisir les liens et les interactions qui organisent les familles. Créatrice de confiance, cette démarche a contribué à définir plus précisément les besoins, créer de véritables liens avec les habitants et lancer une dynamique d’appropriation afin qu’ils fassent partie intégrante du chantier de co-construction.

>> Familiarisation avec l’écosystème et ses acteurs

L’équipe WeCo a travaillé de concert avec l’opérateur qui a effectué le diagnostic social. Ils ont également rencontré les différents acteurs intéressés par le développement du projet, afin de mutualiser les ressources. Le suivi social, à quant à lui, commencé en septembre. C’est une des conditions de réussite du projet.

 >> Ateliers de co-conception

Les médiateurs ont planifié 4 rencontres. Ces moments d’échanges ont eu lieu chaque semaine à jour et heure fixe. Dans cette mesure, les ateliers s’inscrivaient dans la routine des habitants et les médiateurs bénéficiaient d’une plus forte participation. À chaque réunion, l’équipe de médiation a apporté des supports : dessins, plans, maquette. Ils ont donné le temps aux familles de discuter entre elles, prendre du recul, avancer dans la réflexion et faire émerger les éléments qui ne leur conviendraient pas. L’objectif était de créer une ambiance adéquate aux discussions pour ensuite parvenir à établir un consensus. Ainsi, ils ont permis de définir la solution architecturale qui réglera les principaux problèmes diagnostiqués : un équipement comprenant douches, toilettes et étendoir ainsi qu’une cuisine partagée.

 

 

 

 

 

 


27/03/2017

Perspectives des nouveaux équipements

Le bâtiment Bains Douches


Il sera construit sur pilotis, afin de s’adapter au relief du terrain et faciliter le raccordement des installations sanitaires. Cette configuration permettra en outre d’offrir un volume abrité en contre-bas, servant notamment au stockage du bois de chauffage. Une structure primaire préfabriquée, constituée de fermettes en bois, constituera le volume général, recouvert d’une enveloppe transparente.

À l’intérieur, un volume clos et isolé assurera la mise hors gel des arrivées et du réseau d’eau et accueillera les équipements sanitaires : 4 toilettes, 4 cabines de douches et 4 lavabos. Le chauffage de l’eau et de l’air sera assuré par un poêle à bois bouilleur. Autour de cette « boîte », une galerie couverte, protégée et ventilée sera utilisée pour le séchage du linge.

Grâce au principe de double peau qu’offre cette « boîte dans la boîte », la construction gagne en inertie thermique et permet de limiter l’épaisseur des cloisons et de l’isolant.

Des panneaux photovoltaïques placés sur la couverture assureront la production d’électricité (1 500 Watts) et alimenteront les cabanes en courant continu 12 Volts qui permettra de faire fonctionner des lumières LED, des prises de recharge de téléphone USB, et des réfrigérateurs, couvrant ainsi la plupart des besoins élémentaires en électricité. Les besoins complémentaires seront assurés par les générateurs et la consommation régulée par les habitants.

La cuisine partagée

Afin d’améliorer la sécurité et les conditions de vie, un des enjeux auxquels répond ce projet est de faire sortir la plupart des activités des cabanes. Le diagnostic a en effet mis en évidence qu’actuellement les habitants dorment, cuisinent, se lavent, nettoient et font sécher leur linge, dans des espaces intérieurs exigus et enfumés. La toilette, le lavage et le séchage du linge pouvant se faire dans le bloc sanitaire, un deuxième équipement offrira aux habitants des espaces de préparation des repas.

 Cette petite cuisine collective sera divisée en 4 espaces clairement délimités par des cloisons. Chacun sera équipé d’une cuisinière à bois, d’un plan de travail et d’un réfrigérateur.
C’est un espace couvert et bien ventilé mais non isolé : la cuisine se faisant à proximité des poêles en fonctionnement et le volume étant assez petit, la température en hiver y sera toutefois relativement confortable.

 

Ce projet n’ayant pas vocation à bricoler d’avantage les baraques de fortune, une intervention minimale de mise en sécurité sera effectuée sur les habitations. En premier lieu, le réseau électrique sera régularisé : les câbles de distributions seront gainés, un boitier muni d’un disjoncteur et d’une prise étanche sera installé pour chaque baraque. L’éclairage des habitations sera assuré par des LED 12 Volts pour remplacer les ampoules à incandescence présentes actuellement.

 

Par ailleurs, l’installation des poêles de chauffage sera revue et sécurisée et les conduits de fumée isolés. L’étanchéité et la sécurité des sorties en toiture fera l’objet d’une attention particulière. Enfin, un travail d’imperméabilisation des toitures sera effectué, les bâches seront correctement retendues et fixées, remplacées le cas échéant par des vinyles plus performants.

 


27/03/2017

English summary // Rezumat română // Resumen español

English summary

Since October 2015, 16 families have been living in a slum located on the outskirts (but within walking distance) of the central part of Metz, Lorraine. Our project was designed and is supported both by the city of Metz and  the Fondation Abbé Pierre, a respected charity with proven track-record in fighting poverty. The general target is to provide guidance  and support to these families so they can leave this place by getting a job and regular accommodation.

While they are waiting for an accommodation offer, it is indispensable to improve the present situation. Our WeCo team has been working for several months with the dwellers to improve the health and safety aspects and more generally the living conditions on the site. Co-designing workshops have helped work out the architectural response to the main problems that were listed : the new facilities will include showers, toilets, drying space for the washing and a shared kitchen.

In October, Quatorze, the architect charity who manages the whole project, will ask the dwellers and about twenty other local citizens to work together to build the facilities and carry out safety-related work on the spot : levelling the ground,  upgrading the water, power and heating networks, protecting the water supplies from the frost.

Alongside this construction work, a social worker has been recruited through the community organisation « Amitiés Tziganes » to help the families on their way to regular jobs and accommodation.

Quatorze needs you and your generosity to complete this project through the crowd-funding platform « Les Petites Pierres », which  specialises in architecture projects with a social focus !

The funds raised will be used to buy the materials required for the co-construction project. Important notice : this project has received special approval by the crowd-funding platform, so each Euro or Pound you give will be doubled by Les Petites Pierres !

A HEART-FELT THANK YOU !

Rezumat română

Din luna octombrie 2015, 16 familii locuiesc pe un teren abandonat care aparține firmei SNCF, nu departe de centrul orașului Metz. Proiectul propus pentru acești locuitori este susținut de municipalitatea orașului Metz si de fundația Abbé Pierre .Obiectivul proiectului este de a acompania aceste familii, pentru a soluționa situația precară, găsindu-le loc de munca si locuința.

In așteptarea unei locuințe decente, e necesară intervenția pe teren. Echipa WE-CO lucrează de câteva luni împreuna cu acești locuitori pentru securizarea terenului si ameliorarea condițiilor de trai. 

Atelierele de concepție organizate in ultimele luni au permis elaborarea unei soluții arhitecturale care raspunde necesităților următoare: un echipament care include dușuri, toalete, o uscătorie si o bucătărie comuna. 

În luna octombrie, asociația Quatorze va mobiliza circa 20 de voluntari , care împreuna cu locuitorii terenului, vor construi acest echipament si vor securiza instalațiile respective: nivelarea terenului, optimizarea si izolarea de frig a rețelelor de apă, de electricitate si de încălzire.

Aceasta intervenție se va efectua in paralel cu o acompaniere socială din partea asociației Amities Tsiganes , pentru a facilita demersurile lor profesionale si sociale.

Pentru realizarea acestui proiect , asociația Quatorze are nevoie de ajutorul vostru si face un apel la generozitatea voastră pe site-ul Les petites Pierres. Banii adunați vor permite achiziționarea materialelor de construcție necesare șantierului.

Un enorm MERCI !

 

Resumen español

Quatorze, la Fondation Abbé Pierre y la Ciudad de Metz promueven una nueva edición de WeCo con el proyecto Metz Platz.

Cerca del centro urbano de Metz, 16 familias viven en un poblado chabolista en situación de extrema precariedad. El objetivo general es el de acompañar la reabsorción pacífica y progresiva del poblado, a través de una inserción profesional y la obtención de una vivienda digna.

A la espera del acceso a una vivienda, una operación sobre el terreno es necesaria, consistente en la puesta en seguridad del terreno y de las instalaciones, una mejora de las condiciones de vida gracias a un equipamiento sanitario y una cocina compartida.

A través de un proceso participativo junto a habitantes y voluntarios, intervendremos antes de que llegue el invierno.

¡La campaña de financiación participativa ya está en línea!
Gracias a Petites Pierres : 1€ donado por vosotros = 2€ para el proyecto.
Además, las donaciones son deducibles, con lo que un don de 20 € aporta 40 €, ¡y solo te cuesta 5 €!
Y sobre todo, difundid el mensaje: solo nos quedan 3 semanas para conseguir 20 000 €.

 ¡Muchas gracias !


27/03/2017

Ils parlent de nous

Découvrez ce que l'on dit de notre projet dans les médias...

 

Le Républicain Lorrain

France 3


27/03/2017

Un grand merci ! Vous avez tous été une petite pierre !

Grâce à vous l'association Quatorze a pu financer sa solution architecturale qui réglera les principaux problèmes diagnostiqués dans le bidonville de Metz : infiltrations d’eau, mauvaise isolation, risque d'incendie... L'association Quatorze et l'équipe des Petites Pierres vous remercient chaleureusement ! Vous avez été 104 donateurs à soutenir ce projet, quel bel élan de générosité !

Au mois d’octobre, Quatorze a préfabriqué l’ensemble de structures en bois au TCRM Blida, un tiers lieu de création, de production et d'innovation artistique et numérique, situé à Metz.  Une allée de construction dans la Grande Serre était mise à disposition jusqu'à la fin du chantier.

Ce fut l’occasion de proposer aux habitants de suivre une formation professionnelle intitulée Chantier - Construction de bois. 12 habitants ont souhaité s’investir et ont signé un contrat avec l’association Quatorze.

Ils ont été encadrés et formés par Pierre-Antoine PHULPIN, directeur de I Wood, un atelier de bois partagé, situé près de Nancy. Ils ont ainsi participé à l’avancée du projet tout en améliorant leur situation professionnelle.

Par la suite, l’association Quatorze a mobilisé une équipe de bénévoles et organisé un chantier participatif le 29-30 octobre. Ce week-end a été celui de l'engagement.

 

 

Des partenaires associatifs et institutionnels, des habitants et une belle vingtaine de Messins ont travaillé ensemble dans une belle énérgie. Il y a eu de la fatigue, mais surtout la joie de voir avancer les constructions et aussi beaucoup de convivialité avec les repas partagés, la musique et la fête le samedi soir... Cette mobilisation a donné un bon coup de pouce mais les équipements ne sont pas encore terminés. Quatorze continuera d’être présent sur le terrain au mois de novembre afin de poursuivre et finaliser les travaux.

 

 


27/03/2017

Continuons à aider les familles du bidonville de Metz

Un très grand MERCI pour le soutien que vous avez apporté aux familles vivant sur le site Le Débonnaire à Metz ! Avec votre don pour le projet de l'association Quatorze sur Les Petites Pierres vous avez permis d'améliorer les conditions de vie des familles vivant dans le bidonville de Metz.

En ce moment les familles continuent a être accompagnées, notamment par l'association VivreIci qui anime la vie du site.

L'association, VivreIci, qui a pour but la valorisation de la culture Rom, l'accès à la citoyenneté et la lutte contre les discriminations, recherche des personnes souhaitant s'impliquer d'une manière ou d'une autre auprès des familles. Elle a également pour ambition de monter des "micro-projets" en lien avec d'autres associations et toute personne motivée et bienveillante, pour faire en sorte que ces familles deviennent des citoyens de Metz à part entière, conscients de leurs droits et devoirs, et participant aux activités de notre cité comme tout un chacun.

L'association, VivreIci souhaite rassembler les bénévoles du chantier de co-construction et toute personne potentiellement intéressée par notre champ d'action.
Voici, pour lancer la réflexion, quelques pistes d'implication concrète auprès des familles du site, à commenter, enrichir, diversifier avec vos propositions bien sûr !

- Les enfants : soutien scolaire / animation pendant les périodes de vacances ;

- Le cadre de vie : jardinage / consolidation des cabanes / "esthétisation" du site (peinture, bacs à fleurs etc) ;

- L'employabilité : cours de français pour les adultes / exploration de pistes d'emploi / préparation du permis de conduire (code, au moins!) ;

- Festif : fête de Noël et autres moments de partage conviviaux sur site ;

- Citoyens dans la ville : faire découvrir la ville autrement que par les trajets obligatoires pour les démarches ou "la manche"  pour que tous les habitants se repèrent mieux (autonomisation) et aussi se l'approprient / ouverture vers d'autres associations ;

- Valorisation de la culture Rom : organisation de temps forts en direction de publics ciblés (étudiants / décideurs locaux et sponsors / médias / enseignants) et en collaboration avec les habitants du site ;

- Gestion des dons d'association ou de particuliers afin d'éviter des jalousies et des tensions ;

- Gestion de l'approvisionnement en bois (chauffage + cuisine).

 

Si vous souhaitez vous impliquez ou que vous avez des idées, contactez nous par Facebook, mail ou téléphone (coordonnées ci-dessous).

N'hésitez pas à en parler à des amis intéressés par cette aventure humaine !

Nous nous réjouissons de faire votre connaissance.


Bien amicalement,

Roseline Théron
Présidente de VivreIci

roseline.theron@orange.fr 

06 77 54 07 86


Anonyme

Anonyme

Pas de message

400 €
Anonyme

Anonyme

Bonne chance à Metz !

30 €
VIEUX Elisabeth

VIEUX Elisabeth

Pas de message

50 €
pretto catherine

pretto catherine

Pas de message

20 €
Nacho Gayá

Nacho Gayá

Pas de message

20 €
Millor Vela Daniel

Millor Vela Daniel

Pas de message

10 €
bragard agnes

bragard agnes

Pas de message

-- €
Lebas Christelle

Lebas Christelle

Belle initiative !

10 €
ARVEILER Françoise

ARVEILER Françoise

Pas de message

50 €
Claire mangin

Claire mangin

Je voudrais avoir des comptes-rendus d'étape si possible. Dans la négative un rapport final

20 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

300 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Un super projet pour nous apprendre à vivre ensemble ! Selma

20 €
Nathalie Faber

Nathalie Faber

Bon courage pour ce beau projet.

10 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

10 €
Vela Casasempere Paloma

Vela Casasempere Paloma

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Loustalan Olivier

Loustalan Olivier

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Sainte Fare Garnot Vincent

Sainte Fare Garnot Vincent

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
Duphil Paul

Duphil Paul

Pas de message

-- €
Dupuy Hugues

Dupuy Hugues

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Nous ne donnons à ce projet que dans l'espoir de voir disparaître au plus vite ce campement, qui même amélioré ne respecte pas le droit à un logement digne. Nous souhaitons à toutes les familles présentes, un accès rapide à un logement durable, répondant à leurs choix de vie.

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

30 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Réponse à un besoin criant ! Réalisable

-- €
VAGOST Daniel

VAGOST Daniel

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

De tout coeur avec vous et bon courage

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

30 €
Weber Emelyn

Weber Emelyn

Merci pour ce type de projets, qui a l'ambition de redonner toute leur dignité à tant de personnes.

250 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
DAVAL Françoise

DAVAL Françoise

Pas de message

50 €
gabert nathalie

gabert nathalie

De l'humanité pour tous ! Bonne continuation pour ce projet !

40 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Bravo pour votre travail ! et vive la solidarité ! Et pour une adaptation à long terme de ces familles ! Lectrice bénévole (lire et faire lire) je peux venir faire des lectures aux enfants .

100 €
Macabeo Nicolas

Macabeo Nicolas

Pas de message

10 €
Anonyme

Anonyme

C'est facile d'ignorer les "oubliés", mais c'est tellement mieux de leur apporter un peu de bien-être et de leur montrer qu'ils ont aussi de la valeur ! Merci pour eux !

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Delalande Margot

Delalande Margot

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
CAMBIANICA Guy

CAMBIANICA Guy

Bravo aux bénévoles et professionnels pour ce travail d'humanité et de bon sens. Bonne chance aux habitants du Bidonville dans la conquête de leur citoyenneté...

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Martin Velazquez Laura

Martin Velazquez Laura

Pas de message

70 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Extrait de la Bible (Philippiens 4 verset 4 à 7) : Réjouissez-vous en tout temps de tout ce que le Jésus est pour vous. Oui, je le répète, soyez dans la joie. Faites-vous connaître par votre amabilité envers tous les hommes. Jésus est proche. Ne vous mettez en souci pour rien, mais, en toute chose, exposez vos besoins à Dieu. Adressez-lui vos prières et vos requêtes, en lui disant aussi votre reconnaissance. Alors la paix de Dieu, qui surpasse tout ce qu'on peut concevoir, gardera votre cœur et votre pensée sous la protection de Jésus-Christ. Soyez bénis !

-- €
EMAMI Francine

EMAMI Francine

Pas de message

300 €
COSTA Catherine

COSTA Catherine

Félicitations à vous tous pour cette magnifique action humaine...je pense sans cesse à toutes ces personnes qui vivent la glorieuse incertitude des conditions de vie des bidonvilles, et à cette évidence tangible de résister à ce terrible manque de confort, je suis ravie de participer à votre projet et de leur donner un peu de mon amour et de chaleur...à travers ce don.

1 000 €
Anonyme

Anonyme

Réussissons ce projet pour continuer ailleurs à Metz. C'est possible !

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

54 €
Loustalan Géraud

Loustalan Géraud

Pas de message

100 €
Martin Velazquez Laura

Martin Velazquez Laura

Pas de message

40 €
DO THONG Yasmin

DO THONG Yasmin

Pas de message

30 €
BERNARD Sophie

BERNARD Sophie

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

30 €
Manderfeld Gérard

Manderfeld Gérard

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

BRAVO!

50 €
DESJARDIN Alain

DESJARDIN Alain

Pas de message

50 €
DAL FARRA Romain

DAL FARRA Romain

Pas de message

30 €
Faye Salimata

Faye Salimata

Go Go Go!

25 €
nita iulia

nita iulia

Pas de message

100 €
KROMMENACKER Sophie

KROMMENACKER Sophie

Pas de message

50 €
Veiga Gomes Hélène

Veiga Gomes Hélène

Pas de message

20 €
diot daniel

diot daniel

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Bravo pour cette initiative par l'intégration.

40 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
FERT Dounia

FERT Dounia

Tout plein de courage pour ce beau projet !

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
MIGAUD AGNES

MIGAUD AGNES

Pas de message

200 €
Minod François

Minod François

Pas de message

20 €
SAADI SELIMA

SAADI SELIMA

Pas de message

150 €
Sagrafena Myriam

Sagrafena Myriam

Pas de message

100 €
Borlongan Kat

Borlongan Kat

Pas de message

25 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

500 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
ROMAN Jean

ROMAN Jean

Pas de message

-- €
Gros Dominique

Gros Dominique

Bravo aux femmes et aux hommes de coeur qui s'investissent dans ce projet exceptionnel.

300 €
Guermann Noémie

Guermann Noémie

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

J'espère que le niveau va monter ! ( d'argent et de soutien !)

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

France, terre d'accueil ? Un grand merci aux porteurs de ce projet de redonner du sens à cette formule. Juste une interrogation: si la mairie soutient et définit le projet, pourquoi recourir à un financement participatif pour son financement?

50 €
GERINIERE Pierre

GERINIERE Pierre

Pas de message

40 €
PONTIER Jeanne

PONTIER Jeanne

Poursuivez vos projets audacieux pour l'amélioration de l'habitat pour tous.

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

200 €
BESLOT Patrick

BESLOT Patrick

Bravo aux organisateurs pour leur dévouement et la qualité de leur projet architectural.

300 €
Chabira Hocine

Chabira Hocine

Belle initiative et bon courage pour ce beau projet humanitaire

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
de Menthière Louis

de Menthière Louis

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

10 €
Ferri Marie-Emmanuelle

Ferri Marie-Emmanuelle

De l'association Quatorze

19 800 € Collectés

Projet financé !

103 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

20 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

SNL75-projet-2-familles-en-difficultes

Solidarités Nouvelles pour le Logement

Aidez-nous à loger deux familles en difficulté à Paris

78  nbContributors
Donateurs
19 262 €
Collectés
17 J
Restants
96%
salledaccueil-61983a9a36893.jpeg

La Case Départ

La Case Départ: des logements pour personnes sans abri

24  nbContributors
Donateurs
11 260 €
Collectés
46 J
Restants
56%
photo202page001-623b5986e0648.jpeg

Réseau d'Education Sans Frontières, Pays de Pontivy

Donner un toit à quatre familles en grande précarité

42  nbContributors
Donateurs
8 319,98 €
Collectés
56 J
Restants
83%