returnLink-chevron Retour

Un Toit vers l'Emploi !

thematic-2.png Lutter contre la grande exclusion

Quel est notre projet ?

 

 

 

 

Chers amis qui souhaitez soutenir le programme Un Toit vers l'Emploi en contribuant au financement de la troisième maison, cliquez sur ce lien : https://www.lespetitespierres.org/un-toit-vers-lemploi-une-3eme-tiny-house-a-rouen
Un grand merci de votre soutien !


 

 

 

 

Le nombre de personnes vivant dans la rue ne cesse d'augmenter. Les acteurs, les dispositifs et les lois supposés les aider à s'en sortir aussi. Néanmoins, les inégalités qui se creusent et l'afflux de migrants augmentent la pression de façon telle que nos collectivités ne savent plus par quel bout prendre le problème. Le droit au logement est souvent bafoué, les listes d'attente s'allongent, le 115 ne répond plus pour un grand nombre, la notion d'urgence est régulièrement revue, si bien qu'aujourd'hui dans une métropole comme Rouen, une maman sans abri qui vient de donner naissance à un enfant ne figure plus parmi les publics prioritaires à reloger, le retour à la rue avec un nouveau né n'est plus rare, été comme hiver. 

Face à cette situation, ce programme Un Toit vers l'Emploi porté par Entrepeneurs du Mondeentend apporter une nouvelle offre, originale et très complémentaire de ce qui existe déjà. Pour cela, nous avons besoin de vous ! Aidez-nous à financer la première mini maison mobile, celle-ci hébergera notre premier bénéficiaire !

À quoi va servir l’argent collecté ?

Un besoin identifié

Vouloir que des personnes sans abri trouvent un travail stable est une vraie gajeure. Comment pouvoir se concentrer sur un travail alors qu'on n'a pas de toit ? Comment pouvoir s'inscrire dans un mode de vie structuré et rythmé alors qu'on n'a plus aucun repère, plus aucune considération de qui que ce soit ? Comment gagner la confiance d'un employeur alors que bien souvent, on n'a plus confiance en soi ? Pour inverser cette spirale négative, accéder à un toit et avoir un chez soi nous semble être l'étape incontournable d'un processus de réinsertion. Grâce à l'aspect logistique bien sûr : ne plus avoir à se préoccuper de où dormir, ne plus s'inquiéter du froid ou de la pluie, ne plus craindre de se faire attaquer dans la rue... mais tout aussi important que l'aspect logistique, grâce au déclic psychologique que la procuration de ce toit peut provoquer : être - enfin - l'objet de la confiance d'autres personnes, se sentir digne et propre, avoir un chez soi comme tout un chacun, redevenir visible et regardable par les autres, ne plus détourner le regard.

Un programme avec 3 composantes

  • La création d'un lieu de convivialité, qui soit à la fois le lieu d'accueil et de premier contact du public cible et le lieu de fabrication du mobilier des maisons qui seront fabriquées par ailleurs. Au-delà de l'accueil par une personne du secteur social, ce lieu permettra au public cible de s'impliquer sur plusieurs activités en lien avec l'équipement intérieur de la maison : ébénisterie pour fabriquer les meubles intérieurs, ferronerie et couture pour tout ce qui touche à la décoration, poterie pour ceux qui le souhaitent... Cet apprentissage de différentes activités permettra aux personnes accueillies de voir si elles se découvrent une affinité pour l'une ou l'autre des activités proposées et si éventuellement cela peut devenir une orientation professionnelle à approfondir. Ce lieu permettra aussi de rassembler les personnes dans un cadre vviant et chaleureux, animé par des professionnels et des bénévoles, où les personnes se sentiront écoutées et considérées. Ce sont elles qui détermineront à quel rythme elles viennent dans ce lieu, l'idée étant de les remettre dans une dynamique d'activité régulière pour mieux les préparer à une prise de poste. Enfin, c'est dans ce lieu que les personnes auront été écoutées sur leurs aspirations et qu'un parcours professionnel aura été dessiné pour y répondre. Ce lieu pourra éventuellement chercher à obtenir un statut de Chantier d'Insertion. A noter que les personnes accueillies dans ce lieu seront avant tout celles intégrant le programme "Un Toit vers l'Emploi" et bénéficiant donc d'un logement en maison mobile, mais pas uniquement. Toute personne en situation de grande précarité désireuse de retrouver une activité régulière et prête à rechercher un emploi pourra bénéficier des services de ce lieu.

 

  • La création d'une entreprise de construction des maisons de type tiny house (mini maison). Ces maisons mobiles en bois, respectueuses de l'environnement notamment lorsqu'elles sont parfaitement autonomes en eau et en énergie, seront construites sur la métropole de Rouen afin de promouvoir des circuits courts avec des matières premières issues de la région et de réduire sensiblement les coûts grâce à une production standardisée, puisque nous entendons fabriquer deux modèles seulement : un pour les personnes seules, un autre pour des couples avec éventuellement un enfant en bas âge. Dans les autres cas de figure, cette maison ne semble pas adaptée en raison de sa trop petite taille (environ 15 à 18m²). A terme, nous entendons produire une trentaine de maisons chaque année. Cette entreprise sera avant tout gérée par des professionnels du métier (menuisier, charpentier, plombier, électricien...) mais pourra probablement faire l'objet de 2-3 postes en insertion. Au départ, ces maisons seront placées chez des personnes qui auront ouvert leur jardin dans le cadre de ce programme, le temps que la personne trouve un emploi et que sa maison soit rapprochée de son employeur, si ce dernier est trop éloigné, d'où l'intérêt de la mobilité et de l'autonomie des maisons. Si les maisons sont autonomes et ne nécessitent pas de raccordement, ce sera d'autant plus facile pour trouver des personnes prêtes à ouvrir leur jardin. Dans le même temps, les personnes hébergées paieront un loyer, qui sera propotionnel à leurs revenus afin de ne jamais les mettre en difficulté avec un loyer disproportionné.

 

  • Un accompagnement long et patient à la recherche d'emploi pour chaque personne hébergée mais aussi pour d'autres personnes qui auront intégré le dispositif sans nécessairement avoir besoin d'un logement. Il s'agira de déterminer pour chacune son parcours professionnel idéal, de la référer vers les organismes de formation appropriés, de créer tout un réseau de potentiels recruteurs sensibles à la finalité de ce projet. Et pour augmenter les chances d'employabilité des personnes, la mobilité des maisons proposées est essentielle : peu de personnes à la rue sont mobiles, faute de permis de conduire ou de voiture. Peu ont la volonté d'intégrer un logement collectif, la collectivité faisant peur quand on a été stigmatisé et marginalisé. Ce logement que nous pourrons déplacer sur le lieu de l'emploi, dès lors que les recruteurs et les municipalités concernés jouent le jeu en mettant à disposition un terrain, lèvera tous ces freins liés à la mobilité et au logement, et permettra de ne rater aucune opportunité. Une fois les personnes stabilisées, elles pourront passer leur permis de conduire, opter pour un logement fixe et ne plus utiliser leur tiny house... mais si ce mode de vie en maison mobile leur plait, elles pourront aussi devenir propriétaires de leur maison ! Il leur suffira alors de continuer à payer un loyer mensuel jusqu'à ce que le montant payé couvre le coût de la maison.

     

Une période test

Pour confirmer la pertinence du projet et avant de se lancer dans une production en série (l'objectif à terme est de produire sur la métropole de Rouen une trentaine de maisons par an pour le public cible et une dizaine par an pour un public non-cible afin de contribuer à la pérennité de l'entreprise), nous souhaitons d'ici mi-2020 acquérir 5 tiny houses pour 5 personnes ou couples parmi notre public cible et commencer à les accompagner dans leur recherche d'emploi. Nous faisons le pari qu'en menant ce pilote auprès de 5 premiers bénéficiaires tout en poursuivant en parallèle l'étude de faisabilité, nous éviterons bien des erreurs dans la conception de notre offre, nous donnerons un aperçu concret de ce que nous souhaitons faire et nous sensibiliserons beaucoup plus vite toutes les potentielles parties prenantes : municipalités et collectivités locales, particuliers qui seront sollicités pour mettre à disposition un bout de jardin pour accueillir les Tiny houses, organismes de formation et associations publiques et privées pour du référencement mutuel de personnes bénéficiaires, entreprises qui seront sollicitées pour offrir des emplois et prêter un terrain.

Dès que nous aurons mobilisé la somme nécessaire à la construction de la première maison, nous pourrons confirmer notre commande auprès d'un fabricant spécialisé dans ce type de construction. Ce constructeur a déjà identifié, et en bouleversant son carnet de commandes, celui-ci pourra en démarrer la construction à l'automne prochain pour une livraison en fin d'année si nous parvenons à lui confirmer une première commande rapidement. Idéalement, nous pourrons vite dans la foulée confirmer les 4 autres maisons, afin de bénéficier d'économies d'échelle significatives. 

Qui sommes-nous ?

L'objet social

Association française créée en 1998, Entrepreneurs du Monde agit auprès des populations vulnérables des pays en développement. Elle permet à des milliers de femmes et d’hommes en situation de grande précarité d’améliorer leurs conditions de vie : elle les appuie dans leurs propres initiatives économiques et leur facilite l’accès à des produits à fort impact sanitaire, économique et écologique. Elle les aide à se mettre en situation de réussite et ainsi à réaliser des progrès économiques et sociaux.
 

Les principales réalisations

En 2018 l’association a appuyé 21 programmes ou organisations partenaires, qui ont touché 160 000 familles sur 11 pays, dans la promotion d’une microfinance sociale pérenne et réplicable pour les plus vulnérables, le déploiement d’une offre d’accès à l’énergie et l’appui à la création de très petites entreprises.

 

Les métiers

  • La microfinance sociale qui permet de donner accès aux populations les plus vulnérables à des services financiers (prêts, épargne, assurance) et à des services socio-économiques (formations, suivi individualisé) pour développer leur activité génératrice de revenus.
  • L’accès à l’énergie pour favoriser la diffusion de solutions de cuisson et de solutions d’éclairage économes et respectueuses de l’environnement et de la santé, et contribuer ainsi à l’émergence de réseaux locaux de micro-entrepreneurs franchisés.
  • La création et le développement de Très Petites Entreprises (TPE) et l’accès à l’emploi salarié grâce à des formations qualifiantes et à un accompagnement dans la durée de personnes vulnérables issues de zones sensibles.
  • Depuis peu, une nouvelle activité émerge : l’appui à la structuration de filières agricoles, afin de lutter contre l’insécurité alimentaire.

 

Les zones d’action

Entrepreneurs du Monde agit en Afrique (Burkina Faso, Ghana, Guinée-Conakry, Sénégal, Togo), en Asie du Sud-Est (Cambodge, Myanmar, Philippines, Vietnam) et en Haïti. Depuis 2017, Entrepreneurs du Monde agit également en France.

 


    Facebook : Entrepreneurs du Monde
    Twitter : Entrepreneurs du Monde
    Linkedin : Entrepreneurs du Monde

  • Franck

Je suis le fondateur de l'ONG Entrepreneurs du Monde qui, depuis sa création en 1998, oeuvre à la promotion de l'entrepreneuriat et à l'insertion économique des familles les plus démunies dans les pays en développement. Depuis 2 ans, l'association a souhaité étendre son offre de service en France pour les publics en situation de grande exclusion, personnes réfugiées et sans domicile fixe notamment, avec deux programmes distincts : un premier sur la métropole lyonnaise, nommé "ICI", qui vise à acompagner des porteurs de projet issus du public cible vers la création de leur propre entreprise ; et un deuxième, nommé "Un Toit vers l'Emploi" sur la métropole rouennaise, qui consiste à construire des maisons mobiles en bois, de type Tiny House, pour toute personne sans abri ou étant dans des conditions de logement extrêmement précaires, avec un accompagnement simultané à la recherche d'emploi salarié. C'est ce deuxième projet qui fait l'objet du dépot de ce dossier. Il est à mon initiative puisque, après 20 ans à la direction d'Entrepreneurs du Monde, je souhaite la quitter pour pouvoir me consacrer à des actions locales qui me tiennent à coeur.
Habitant la ville de Rouen depuis 5 ans, je suis témoin comme tout un chacun du nombre croissant de personnes vivant dans la rue, phénomène aggravé par l'afflux de réfugiés en 2015. La lecture en 2016 d'un article dans La Vie sur les Tiny Houses a été pour moi une évidence : ce mode de logement est une réponse adaptée à des publics vivant dans la rue dans l'idée d'augmenter leur employabilité grâce à la mobilité des maisons. Le temps de me désengager de la direction d'Entrepreneurs du Monde et d'identifier des personnes pour m'accompagner dans cette nouvelle aventure (deux personnes en statut de Service Civique, Eva et Matteo), ce nouveau programme, baptisé "Un Toit vers l'Emploi", a démarré mi-février 2019 à Rouen.

 

  • Eva

Je suis une jeune architecte, fraîchement diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Normandie. Ma formation m’a amenée à développer une architecture justifiée et respectueuse notamment au travers d’une participation au concours « Mini Maouse - La nouvelle maison des jours meilleurs » organisée par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine : le sujet de la session 2016 était la conception d’une unité d’habitation modulable et transportable pour répondre à l’accueil d’individus isolés, de réfugiés et de ménages en grande précarité. Cette première expérience a été pour moi comme une évidence, il était temps de rendre l’aspect humain à l’architecture d’aujourd’hui. De plus, née à Rouen, je suis attachée à ce territoire et souhaite me rendre utile pour l’améliorer. Au sein du projet Un Toit vers l’Emploi, je suis chargée de mission accès au logement : mon rôle est d’inventorier les terrains disponibles et de concevoir la tiny house idéale.

 

  • Matteo

Après avoir obtenu mon Bac STI2D, j’ai fait deux années de licence 1 de psychologie à l’Université de Rouen Mont Saint-Aignan. Durant ma 2ème année, après m’être posé des questions sur mon avenir, je me suis finalement rendu compte que le système universitaire ne me convenait pas mais sans savoir exactement ce que je voulais faire plus tard. C’est ce qui m’a poussé à postuler pour plusieurs missions de service civique. J’ai ainsi passé plusieurs entretiens auprès de différentes associations, et finalement mon choix s’est porté sur Entrepreneurs du Monde. Ce projet m’a attiré pour plusieurs raisons : sa portée ambitieuse et humaniste, l’expérience et la maturité quasi certaines que j’allai pouvoir en tirer et enfin l’opportunité de me sentir utile en aidant les autres. Au sein du projet Un Toit vers l’Emploi, je suis chargé de mission insertion économique : mon rôle est de rencontrer les acteurs de l’insertion sur le territoire et d’accompagner les futurs bénéficiaires dans l’écriture de leur parcours professionnel.
 

25/04/2021

Vous étiez parmi les premiers à nos côtés!

Chères toutes, chers tous,

En juin 2019, je vous sollicitais pour financer notre première maison mobile en bois dans le cadre du programme Un Toit vers l'Emploi. Moins de 2 ans plus tard, ce sont 5 maisons pour autant de personnes en situation de rue qui sont implantées sur la Ville de Rouen ! Et nous venons ce mois-ci de franchir une grande étape puisque la 5ème maison est la toute première qui sort de notre propre atelier, les 4 premières ayant été achetées auprès d'un fabricant existant. Vous pouvez voir sur le lien joint la vidéo de la sortie de la maison de notre atelier en début de ce mois, ce fut beaucoup d'émotion !

Ces 5 maisons sont attribuées à 5 personnes aux parcours bien différents mais avec une volonté commune : retrouver du travail. Pour les 5, nous avons retrouvé du travail dans un délai de 2 à 3 mois maximum, dans les secteurs souhaités !

Nous sommes convaincus que nous garderons un très bon taux de retour à l'emploi dans la durée. Par contre l'enjeu sera de maintenir les personnes en poste, car 2 des 5 ont décidé d'arrêter leur travail au bout de quelques mois. Notre accompagnement social dans la durée vise vraiment à leur redonner cette stabilité qu'ils n'ont plus forcément.

Cet accompagnement social, il est réalisé par l'association La Case Départ, que certains parmi vous ont soutenu lors de notre 6ème campagne de crowdfunding avec les Petites Pierres. Cette association anime un lieu d'accueil de jour sur Rouen avec écoute sociale, orientation vers les autres acteurs du territoire pour lever les freins sociaux, aide à la recherche d'emploi et aide à l'identification de logements. Ce lieu a ouvert en début d'année. Il est encore en cours d'aménagement mais reçoit déjà du monde. Nous commençons aussi à y développer des ateliers thématiques afin que quiconque puisse venir dans la journée s'occuper le corps est l'esprit et rencontrer du monde.

Côté logement, une des pistes que nous proposerons sont ces petites maisons mobiles en bois, appelées Tiny Houses et que nous baptisons "Yoops" dans notre programme. Là aussi, la phase pilote qui s'est déroulée sur toute l'année 2020 est riche d'enseignements. Ce mode de logement se révèle bien plus adapté qu'un logement traditionnel pour des personnes avec un long passé de rue. Certaines parmi elles se projettent dans la très longue durée, d'autres à plus court terme, chacun choisit ce qui lui convient le mieux.

Les maisons quant à elles ont désormais vocation à être produites sur place grâce à la SAS "la Fabrik à Yoops" que nous venons de créer. Nous démarrons actuellement notre levée de fonds pour cette entreprise sociale et solidaire qui a déjà obtenu son agrément Esus.

Je tiens à vous redire un immense merci d'avoir été parmi les premiers à croire en ce projet et à répondre à notre appel ! Votre confiance a été décisive pour le lancement de ce projet.

Nous nous permettrons de vous solliciter à nouveau pour soutenir des activités spécifiques de la Case Départ comme l’aménagement et les équipements du lieu d’accueil de jour, ou encore la création d’un fonds de solidarité pour faire face aux besoins urgents des personnes que nous recevons.

Quant à la production des maisons, celle-ci sera désormais assurée par la SAS La Fabrik à Yoops : si devenir actionnaire d'une entreprise 100% dédiée aux personnes en situation de rue vous tente, n'hésitez pas à me le faire savoir ! Cette aventure s'annonce passionnante.

Bien à chacune et chacun d’entre vous,

Franck Renaudin

06 62 35 61 77

franck.renaudin@entrepreneursdumonde.org


Renaudin Brieuc

Renaudin Brieuc

Et hop ! On passe à la maison suivante :-)

-- €
Renaudin Martine

Renaudin Martine

Pas de message

400 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

400 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

40 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
CUOMO Lucette

CUOMO Lucette

Pas de message

100 €
Tine Armand

Tine Armand

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Allez, plus qu'un petit effort pour cette toute première maison !!

73 €
Anonyme

Anonyme

Avec une petite pierre on peut construire des chateaux!

-- €
Levard Hadrien

Levard Hadrien

Bravo pour le projet ! Les 100% approchent :)

50 €
Gasnier Michel

Gasnier Michel

Pas de message

500 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

500 €
Le Postec Amandine

Le Postec Amandine

Pas de message

-- €
REDON Jean-Michel

REDON Jean-Michel

Pas de message

400 €
HAMEL VINCENT

HAMEL VINCENT

Bravo Franck et à toute l'équipe qui t'accompagne

537 €
Anonyme

Anonyme

Félicitations pour votre action et votre engagement qui sont tellement utiles !

-- €
Bodenheimer Serge

Bodenheimer Serge

j'en veux une pour moi !

200 €
Blanlot Valentin

Blanlot Valentin

Super projet ! Bravo à toute l'équipe.

50 €
ANFRAY VIOLAINE

ANFRAY VIOLAINE

Et que ça pousse vite!!! Bravo Franck...

5 000 €
Roquette Sonia et Édouard

Roquette Sonia et Édouard

Beau projet, bravo pour l’implication

-- €
Saint Girons Claire

Saint Girons Claire

Bravo pour cette belle initiative en espérant que d'autres se joindront pour vous donner le coup de pouce nécessaire et vous permettre de démarrer les premières constructions.

-- €
Anonyme

Anonyme

Hâte de voir ces maisons pousser !

-- €
VERZAUX Laurent

VERZAUX Laurent

Pas de message

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
MANNIG Gérard

MANNIG Gérard

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

400 €
Renaudin Franck

Renaudin Franck

De l'association Entrepreneurs du Monde

20 000 € Collectés

Projet financé !

28 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

20 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

lanouvellepenicheducoeur-61aa79f543f94.jpeg

La Péniche du Coeur

Aide à l'aménagement de la nouvelle Péniche du Coeur

75  nbContributors
Donateurs
10 874 €
Collectés
19 J
Restants
91%
SNL75-projet-2-familles-en-difficultes

Solidarités Nouvelles pour le Logement

Aidez-nous à loger deux familles en difficulté à Paris

68  nbContributors
Donateurs
17 752 €
Collectés
26 J
Restants
89%
salledaccueil-61983a9a36893.jpeg

La Case Départ

La Case Départ: des logements pour personnes sans abri

20  nbContributors
Donateurs
10 860 €
Collectés
54 J
Restants
54%