returnLink-chevron Retour

Un lieu de partage en milieu rural à Wimereux

thematic-6.png Créer du lien social

Quel est notre projet ?

téléchargement.jpg

 

Les débuts du projet

La volonté de créer un tel projet date en 2015. Fort.e.s d'expériences des différents tiers-lieux à Lille, en juillet 2019, la SCI Le Puits Sauvage, par ses membres, a fait l'acquisition de la ferme situé au lieu-dit La Ronville à Wimereux. L'association Le LAP fut créée dans la foulée en mai 2020.

L'association

L'association le LAP (LIEU A PARTAGER) a pour but de créer un lieu de vie, de partage, d'entraide, d'échanges culturels, artistiques, d'accueil, de production, de débats et d'alternatives citoyennes. Cela dans un rapport raisonné et respectueux à la nature et dans une ouverture à la vie locale et en vue d'une résilience face aux évènements en cours et futurs.

Le lieu-dit La Ronville est situé sur un territoire rural de la Côte d'Opale, à proximité de Boulogne-sur-Mer et sur la commune de Wimereux. Boulogne est la deuxième plus grande ville du Pas-de-Calais et présente une grande activité liée à la pêche. Wimereux est une petite station balnéaire dont l'arrière pays partage une campagne bocagère avec les communes voisines de Wimille et Beuvrequen. La Ronville est située à la limite de ces trois communes. La population est assez hétérogène et une partie de celle-ci est plutôt défavorisée. L'assocation souhaite rassembler toutes ces populations différentes et leur permettre de s'exprimer et partager leurs connaissances et cultures.

 Le lieu

Il présente plusieurs entités qui permettrent de répondre à l'objet de l'association. On y trouve une maison et un garage attenant de 423 m² qui pourra accueillir 4 à 5 logements, une grange de 226 m² (avec étage) qui sera l'espace intérieur investi par les associations, auto-entrepreneur.euse.s, artisans,  artistes... A cela s'ajoute une longère (en ruine) de 80 m², qui pourra être rénovée ultérieurement.

Pour ce qui des espaces extérieurs à savoir la cour de la ferme et les terrains attenants, ils représentent 1,4 hectares qui seront requalifiés en vergers, jardins permacoles, milieux humides et boisements riches de biodiversité ...

Un projet de rénovation

Après plusieurs années à l'abandon, la ferme de La Ronville était devenue une décharge sauvage. Au moment de l'acquisition, un nombre considérable de déchets étaient donc présents sur le site. Les premières actions bénévoles ont permis de sortir une grande quantité de déchets.

Depuis, de nombreux chantiers participatifs ont été organisés et ont permis de rénover une pièce "la salle commune" qui sert de cuisine et salle à manger lors des chantiers, de salle de réunion pour le LAP ou d'autres collectifs en formation, ... Des moments forts ont été vécus lors de ces chantiers. Ils ont permis des rencontres entre personnes qui se sont liées pour parfois faire des actions à la Ronville ou ailleurs.

D'autres travaux ont aussi été organisés dans la maison afin de consolider la charpente, fermer toute la maison en mettant des fenêtres et portes, ... Dans les espaces extérieurs, plusieurs zones ont été débroussaillées, les fossés ont été nettoyés, remodelés, et la végétation de la rivière éclaircie afin de prévenir les inondations lors de fortes pluies.

À quoi va servir l’argent collecté ?

Copie de 5G4A0672(1).jpg

Les travaux déjà réalisés s'intègrent dans un phasage qui permet de créer des espaces sécurisés, agréables et accueillants. L'objectif qui apparait aujourd'hui est de rénover la charpente et la toiture de la grange et c'est à cela que va servir la somme collectée.

La rénovation de la grange.jpg

Grâce à ces travaux, nous pourrons commencer à créer les espaces destinées aux associations, artisans, paysans, artistes,...  et ainsi de faire vivre le lieu au quotidien et de permettre une émulation entre les différentes personnes.

Le travail asssociatif se developpera et pourra proposer différentes actions vers les publics locaux défavorisés. A commencer par les personnes en exil présents aux environs de la ferme : collectes de vêtements, temps forts de rencontre autour des cuisines du monde par exemple,...

Des cours sur les migrations seront proposés cette fois aux habitants pour mieux comprendre l'autre et ainsi permettre une rencontre bienveillante entre deux populations aux préjugés malheureusement souvent négatifs.

La grange sera reconvertie en un lieu convivial partagé et ouvert regroupant différentes activités et différents espaces :
 
 - Des petits ateliers individuels pour des artistes, artisans, jeunes auto-entrepreneurs oeuvrant dans les domaines culturels, artistiques, agricoles et proposant des activités ou actions autour d'une éthique de partage, de lien social et de rencontres multi-générationnelles
 
- Un espace de partage et d'accueil qui sera la centralité du lieu-dit et qui sera le lieu de convergence de toutes les animations proposées : il pourra prendre la forme d'un espace-café ou d'un atelier temporaire selon les besoins. Y seront animés des événements, ateliers, rencontres sur les thématiques de l'écologie, du bricolage, de la nature, dans un esprit de rencontre et de mixité sociale.
Il s'agit pour nous ici de faire vivre des rencontres dans un esprit d'éducation populaire et d'ouverture, de permettre la rencontre de publics éloignés de la culture, de démocratiser des pratiques écologiques et en faveur du réemploi, du recyclage, du faire par soi-même. Nous avons l'intention de faire vivre ce lieu de manière joyeuse autour d'une programmation alliant événements artistiques, culturels, ateliers de transmission de savoir-faire, formations en permaculture, rénovation de l'habitat, jardinage naturel ou apiculture, mais également conférences sur les questions migratoires, repas solidaires ou actions collectives en soutien aux populations migrantes du territoire.
 
Ces rencontres pourront relier les habitants urbains (issus des villes et bourgs voisins) aux habitants des petits villages du territoire. Ce petit tiers-lieu rural peut répondre à un besoin réel de rencontre, de convivialité dans un territoire manquant de lieux de rencontres, de culture et de partage.

Les travaux et les matériaux représentent des sommes importantes dont nous avons besoin rapidement afin de sécuriser et pérenniser le bâti existant. Aussi, nous avons besoin de votre aide pour réaliser ce projet.

Qui sommes-nous ?

DSC_2409(1).jpg

 Un lieu pensé comme un commun

Notre volonté est d'éviter toute spéculation foncière sur la propriété, de la sortir du marché immobilier et que celle-ci devienne un commun, selon le principe d'une propriété collective plutôt qu'individuelle. L'usage des lieux est dédié aux personnes impliquées dans le projet plutôt qu'aux personnes qui le financent. De même, les pouvoirs de décisions sont largement possédés par les porteur.euse.s du projet et les occupant.e.s des lieux.

Nos valeurs et des exemples de moyens pour les exprimer

Partage, convivialité, créativité : ouverture cuturelle ; accessibilité ; enrichissement mutuel

Coopération : échange, troc ; créer un tissu social ; se libérer du système consumériste

Accomplissement personnel : reprendre possession de son temps ; rire, s'auser ; laisser place à de nouvelles choses

Un lien comme bien commun : non à la spéculation foncière ; éviter l'appropriation personnelle

Cohésion avec l'environnement naturel et culturel : approche permaculturelle ; techniques sobres et accessibles

Résilience : autonomie ; multiplier les réseaux locaux et vertueux ; se cultiver et favoriser l'expression artistique

Aujourd'hui

Nous sommes six membres actifs engagés dans l'association collégiale du LAP qui compte 24 membres sympatisants mobilisés pour créer des ateliers partagés.

Le LAP logo 2.3.pngOù nous retrouver

Directement sur le lieu : Le LAP, chemin des Garennes, 62 930 Wimereux

Par mail : lapronville@gmail.com

Sur facebook : Le LAP

03/12/2020

Merci !