returnLink-chevron Retour

La Case Départ, un toit pour Jonathan, Ilhan et Corentin

thematic-2.png Lutter contre la grande exclusion

Quel est notre projet ?

F. Cousin 4 (1).jfif

L’association La Case Départ a été constituée en février 2020 dans le but de proposer aux personnes en situation de rue ou sur le point de tomber à la rue, dans la Métropole de Rouen, des services d’écoute et d’accompagnement, notamment dans leur quête de logement et de revenus stables.

Depuis janvier 2021, l’association anime un lieu d’accueil inconditionnel de jour à Rouen.

En 2 ans d’activité, elle a accueilli 380 personnes différentes en situation de grande précarité : personnes sans abri, sans emploi, sans papier, en situation d’extrême solitude, récemment sorties d’incarcération ou de l’Aide Sociale à l’Enfance…

Environ 50% d’entre elles sont sans solution de logement. Convaincus que tout progrès n’est possible et durable que s’il y a un toit d’abord, nous priorisons la recherche de solutions d’hébergement et de logements pour le public sans abri qui vient à notre rencontre.

Pour cela, nous constituons progressivement un parc locatif d’appartements et de tiny houses (petites maisons mobiles en bois) afin d’apporter des réponses adaptées à chacun. A ce jour, nous louons 6 maisons/appartements et 6 tiny houses.

Pourquoi des tiny houses ? On l’ignore souvent, mais les personnes avec un long passé de rue ont beaucoup de mal à intégrer un appartement traditionnel : cela les coupe trop brutalement du monde de la rue dont elles ont appris à apprécier certains côtés. Inversement, les appartements sont synonymes pour eux d’étouffement (voisins au-dessus, en dessous, à côté…), de barrières (digicode, ascenseur…), d’anonymat, de difficultés à recevoir ses amis si ceux-ci n’ont pas les codes de la collectivités (personnes avec animaux…).

Inversement, les personnes avec un très court passé de rue sont plus ouvertes à l’idée d’intégrer un appartement.

Comme l’an dernier à la même époque, nous souhaitons lancer une nouvelle campagne de financement pour pouvoir capter 4 logements supplémentaires :

  • 1 petite maison pour Jonathan et son fils de 11 ans, Ilhan ; 1 appartement pour Corentin ;
  • 2 tiny houses pour de l’hébergement, afin de faire face aux situations d’urgence.

À quoi va servir l’argent collecté ?

Notre courte expérience montre qu’un loyer pour un studio ou un T2 accessible en transports en commun avoisine les 400 à 450 € mensuels, auxquels il faut ajouter les charges de l’ordre de 100 € par mois (avec la récente hausse des prix de l’énergie), ainsi que les frais d’agence, les coûts de raccordement aux réseaux, l’équipement de l’appartement…

La petite maison que nous avons identifié pour Jonathan et son fils Ilhan nous est proposée à un loyer préférentiel de 450 € par mois, auquel il faudra ajouter les charges d'eau et d'électricité, soit probablement environ 600 € par mois en tout. Le studio pour Corentin est quant à lui à 437 € par mois, chauffage compris mais eau et électricité en sus.

L’idée n’est pas de tout subventionner. Les personnes logées doivent apporter une contribution, que ce soit au niveau du loyer ou des charges, cette contribution dépendant de leurs revenus.

Souvent, lorsqu’elles intègrent l’un de nos logements, les personnes sont au RSA. Leur capacité à contribuer se limite généralement aux APL qu’elles touchent. Avoir un budget pour couvrir le reste à charge permet de leur donner le temps de trouver un emploi et de pouvoir assumer progressivement la totalité de leur loyer et charges.

Un autre élément qui vient perturber cette prise en charge théorique des loyers et charges est le passif des personnes accompagnées : beaucoup d’entre elles sont ratrappées par des dettes, des amendes impayées, des prélèvements à la source sur revenus… ce qui complique bien sûr l’atteinte de leur équilibre budgétaire. 

Pour ces appartements, nous tablons sur une contribution moyenne de la Case Départ de 350 € par mois et par logement, soit un coût annuel de 8,400 €. A charge pour Jonathan et Corentin d'être suffisamment autonomes au bout d'un an pour assumer leur loyer et charges en totalité.

Certaines personnes n’ont quant à elles aucune possibilité de prise en charge de quoique ce soit, notamment les personnes sans papier. Elles peuvent passer des mois dans l’attente de l’instruction de leur demande de droit de séjour sans aucun revenu. Ce sont aussi des personnes avec papiers qui pour des raisons de surendettement n’ont plus aucun revenu.

Pour ces personnes, nous comptons mobiliser 2 de nos tiny houses comme solution d’hébergement provisoire, le temps que leur situation se décante. Il nous est difficile d'évaluer leur nombre à l'avance tant les situations sont variables. Leur point commun est qu'elles ne seront pas en capacité de contribuer au coût du loyer de 250 € par mois payé au propriétaire de ces maisons, la Fabrik à Yoops, ce qui représente sur un an un coût à couvrir de 6,000 €.

Nous nous sommes aussi rendu compte à quel point il était important de pouvoir à tout moment mettre une personne à l’abri, via un hôtel ou un Airbnb, le temps de trouver une situation plus pérenne. Nous prévoyons pour cela un budget moyen de 300 € par mois, soit 3,600 € sur 12 mois.

Sur un objectif de 20,000 €, 2,000 € pourront ainsi être alloués aux coûts de fonctionnement.

Qui sommes-nous ?

Atelier travaux manuels (2).jpg

Constituée en février 2020, l'association a pour objet, dans un cadre non lucratif, de venir en appui aux personnes en situation de grande précarité, notamment celles en situation de rue.

Pour cela, l’association gère un premier lieu d’accueil de jour sur la métropole de Rouen dans lequel divers services sont proposés, parmi lesquels :

La possibilité de venir se mettre au chaud, de boire un café, de rencontrer du monde… ;

Une écoute sociale avec orientation vers de nombreux acteurs de la Métropole, publics comme privés, permettant de lever un certain nombre de freins et un suivi dans la durée ;

La définition d’un parcours de vie idéal et un accompagnement à la recherche d’emploi ;

L’aide à la recherche et à l’installation dans un logement, que ce soit dans le parc locatif traditionnel ou via une petite maison mobile en bois ;

Des activités manuelles, avec plusieurs ateliers thématiques encadrés par des bénévoles ;

Des douches, une laverie et un vestiaire.

Nous avons pu trouver un local de plus de 1,000 m² qui nous permet à la fois d’accueillir les activités de la Case Départ et celles de l’entreprise d’insertion La Fabrik à Yoops, qui construit et loue les tiny houses, baptisées Yoops.

Nous avons accueilli dans ce lieu 368 personnes différentes sur les 2 premières années d’activité, bien plus qu’initialement prévu.

En 2021, ce sont 6 personnes qui grâce à l’association ont intégré un logement dans la durée. Elles étaient autant en 2022 à faire de même.

Côté hébergement d’urgence, si elles n’étaient que 4 en 2021 à en avoir bénéficié, elles étaient 37 en 2022 grâce notamment à la location d’une maison dont le loyer a été pris en charge grâce à la campagne de l’an dernier avec les Petites Pierres.

Pour faciliter sa mission dans le domaine du logement, l’association a sollicité et obtenu un agrément d’intermédiation locative.

L'équipe de la Case Départ 

3 travailleuses sociales gèrent l’accueil et l’accompagnement des bénéficiaires. Elles sont appuyées pour la gestion des ateliers thématiques et des bénévoles par une alternante. Une personne en charge des aspects administratifs et financiers, notamment de la gestion locative, vient d’être recrutée.

Le prochain recrutement sera pour une personne en charge du suivi social des bénéficiaires dans l’intégration et le maintien dans leur logement. Ceci inclut de l’aide à la gestion budgétaire, notamment en lien avec les charges engendrée par le logement.

L’ambassadeur : Franck RENAUDIN

« Après plusieurs années au service d’ONG, j’ai créé l’ONG Entrepreneurs du Monde en 1998 pour appuyer les familles les plus démunies des pays en développement par un soutien à leurs initiatives économiques.

Après 20 ans d’animation de cette ONG, j’ai souhaité en quitter la direction pour me consacrer aux personnes en situation de grande précarité en France et notamment sur la métropole de Rouen où je réside depuis 2014.

Cette recherche d’implication sur le territoire m’a conduit à m’intéresser à la question des personnes sans abri et à réfléchir à une action qui consisterait à d’abord proposer un toit. C’est par la lecture d’un article dans un magazine que j’ai découvert le concept des tiny houses, petites maisons mobiles en bois qui se sont beaucoup développées aux Etats Unis dans les années 2000 pour les personnes en difficulté de logement. J’ai tout de suite eu envie de développer une production locale 100% dédiée aux personnes en situation de rue.

Par contre, convaincu qu’un toit seul ne suffit pas pour retrouver une vie stable, j’ai souhaité en parallèle ouvrir un lieu d’accueil inconditionnel de jour, la Case Départ, grâce auquel les bénéficiaires peuvent lever un certain nombre de freins. »

Nos contacts 

contact@lacasedepart.org

 https://www.facebook.com/search/top?q=la%20case%20d%C3%A9part

Tel : 06 62 35 61 77

Voir le budget détaillé
Aucune actualité pour le moment
Benoist Dominique

Benoist Dominique

Très sensible à votre projet, convaincue que le logement est une clé essentielle pour se reconstruire; amicalement

854 €
Saint Girons Claire

Saint Girons Claire

Un projet super intéressant qui mérite qu'on le soutienne !!

50 €
LUSSON François

LUSSON François

bravo Franck, François (compagnon d'Hélène Boulet Supau)

-- €
BRIOIS Valérie

BRIOIS Valérie

Merci.

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
RESSE Jacques

RESSE Jacques

bon courage

50 €
descamps christine

descamps christine

votre action est formidable et si essentielle : c'est tellement beau de voir des personnes reprendre foi en la vie! avec toutes mes pensées de soutien et d'amitié! Christine

-- €
FINOT - Société Atelier Lucien Antoine

FINOT - Société Atelier Lucien Antoine

Pas de message

686 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
LE BUHAN CHRISTOPHE

LE BUHAN CHRISTOPHE

et hop..

3 000 €
Ruaz Frédéric

Ruaz Frédéric

Merci pour votre engagement et pour ceux qui bénéficient de votre dévouement.

-- €
Sanchez Sophie

Sanchez Sophie

A bientôt Franck

58 €
Renaudin Brieuc

Renaudin Brieuc

Petit coup de pouce en ce jour spécial :)

800 €
Renaudin Solène

Renaudin Solène

Pas de message

300 €
DEBEY SABRINA

DEBEY SABRINA

Pas de message

50 €
FERTÉ MARIE CLAUDE

FERTÉ MARIE CLAUDE

Pas de message

1 000 €
DELCOURT Dominique

DELCOURT Dominique

ma "petite pierre" à ce bel édifice ;-)

-- €
Anonyme

Anonyme

De nouvelles personnes à l'abri en perspective !

400 €
Le texier Marie

Le texier Marie

Pas de message

500 €
PÉCHENART Nathalie et Laurent

PÉCHENART Nathalie et Laurent

Bravo, continuez c'est beau. Merci pour votre engagement auquel je suis contente de collaborer à ma petite mesure.

200 €
Gasté Jack

Gasté Jack

Une petite pierre pour aider à la construction de votre projet

15 €
Anonyme

Anonyme

Une première pierre pour un beau projet

400 €
RENAUDIN Franck

RENAUDIN Franck

De l'association La Case Départ

20 000 € Collectés

Projet financé !

22 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

20 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

repasaveclesfamilles4-64917724744b3.jpeg

Association de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s

Donner un toit à 10 personnes à Chalon sur Saône

15  nbContributors
Donateurs
15 240 €
Collectés
58 J
Restants
76%
lehabert-647b3542bc0c8.jpeg

Le Habert - Hébergement Saint-Paul

Prenons soin des personnes âgées à la rue à Grenoble

20  nbContributors
Donateurs
4 450 €
Collectés
66 J
Restants
22%
ensembleautourdelatable-649e86ffb7e30.jpeg

ACNAM

ASSURER UN LOGEMENT DÉCENT AUX ÉTRANGERS DÉMUNIS

6  nbContributors
Donateurs
959,96 €
Collectés
84 J
Restants
9%