returnLink-chevron Retour

Co-construction : une cuisine solidaire !

thematic-2.png Lutter contre la grande exclusion

Quel est notre projet ?

Du 30 juin au 5 juillet 2014, le week-end Batîr propose une deuxième mission, un nouveau projet d'envergure qui fait appel aux petites pierres ! Les étudiants de l’école d’architecture de Belleville vous donnent rendez-vous dans un bidonville des Murs à Pêches de Montreuil, pour une semaine de chantier bénévole !

 

 

 

 

 

À quoi va servir l’argent collecté ?

Du 30 juin au 5 juillet 2014, le week-end Batîr propose une deuxième mission, un nouveau projet d'envergure qui fait appel aux petites pierres ! 

Les étudiants de l’école d’architecture de Belleville vous donnent rendez-vous dans un bidonville des Murs à Pêches de Montreuil, pour une semaine de chantier bénévole !

Les petites pierres c'est aussi répondre à un projet d'urgence ! 

Actuellement, les 10 familles du bidonville ne disposent d'aucun espace de socialisation clos, et couvert. L'objectif ? Concevoir un bâtiment servant à la fois de cuisine, salle de réception et de fête, mais aussi de salle de cours pour les enfants du bidonville. Afin de finir le chantier, il reste 9 jours pour rassembler 2738 euros (voir budget) afin de  construire une cuisine et un lieu de réception: ainsi le bâtiment sera beaucoup plus qu'un simple baraquement, mais une véritable salle durable. Un projet 

Une architecture économique, durable et et surtout solidaire 

Le programme ? Construire AVEC les habitants, les bénévoles, les étudiants une cuisine collective, et son lieu de réception. 37m2 pour cuisiner, apprendre, se réunir et accueillir dignement toute personne qui ose passer les portes de l'indifférence.

En quelques mots, il s'agit de promouvoir une architecture économique, durable et solidaire, à travers le développement de réponses concrètes, pour une sortie par le haut de l'urgence du bidonville ... et pourquoi pas venir goûter au délicieux chou farci, spécialité du village! Ce projet des étudiants de Paris-Belleville s'inscrit dans le cadre du projet Ecodrom, projet écologique et social élaboré par les habitants du quartier Branly Boissière

http://vimeo.com/99115685 

 

Qui sommes-nous ?

L'association Quatorze a pour but de fédérer les énergies issues du monde universitaire, de la société civile et des institutions publiques grâce à des projets sociaux et solidaires. Il s'agit de promouvoir l’idée de co-construction par l'action directe, pacifique.

 

Des expérience de co-construction 

Dans cette perspective, l'association conçoit et réalise des expériences de co-construction en œuvrant à l’amélioration des lieux avec ceux qui les utilisent. À la frontière entre conception et recherche appliquée, les conceptions et constructions des projets sont autant des expériences techniques, culturelles et sociales. Les membres de Quatorze cultivent l'innovation sociale dans les écoles, afin que les professionnels de demain aient une chance de ré-inventer, petit à petit, leurs pratiques.

Des projets sociaux

Alors que les institutions académiques tendent à conformer les étudiants à la société telle qu’elle existe, reproduisant des schémas socio-économiques dépassés, l’apprentissage de l’architecture emmène à réinventer les manières de construire la ville, ensemble. Quatorze tend à sublimer ce paradoxe, en combinant le savoir théorique et le savoir-faire constructif, dans des projets à vocation sociale, et solidaire.

Un nouveau lieu, une nouvelle vie

L’objectif de ces actions est de déplacer les acteurs vers un troisième lieu. De faire en sorte que les habitants, associations et étudiants ainsi que les objets qu’ils réalisent, deviennent les actants de l’aménagement de leur environnement. 

 

Herminie Metzger, étudiante de l'École Nationale d'Architecture de Paris-Belleville et l'architecte à résidence Taswald Pillay se donnent la main pour être les porteurs du projet. 

Herminie Metzger, 24 ans, récemment diplômée de l’École Nationale des Ponts et Chaussées, décide de se tourner vers l'architecture dès l'obtention de son diplôme d'ingénieur, avec l'intime conviction que les deux domaines étaient indissociables. Elle est la porte parole du projet en tant qu’étudiante à l'école d'architecture de Paris-Belleville au sein d’une équipe de 20 étudiants de l’école.

Taswald Pillay est un architecte Sud Africain de 31 ans. Il fait parti d'une équipe professionnelle de conception de design pluridisciplunaire dans une socièté située à Johannesburg. Ses intérêts personnels s'étendent sur des sujets théoriques et pratiques sur les anomalies d'espaces urbain dans un contexte post Apartheid et sur l'installation de bidonvilles. Il est l'architecte à résidence du projet, invité par l'association Quatorze pour être assistant professeur des étudiants de l'Ecole d'architecture de Belleville. 

L'architecte à résidence 

Comme nous l'explique Taswald Pillay, le développement des bidonvilles ou plutôt le sous-développement et comment l'économie, la politique et le social contribuent à définir ou redéfinir l'espace l'a amené à s'impliquer dans plusieurs projets visant à l'amélioration des bidonvilles dans des groupes de travail sur l'architecture et la cartographie.

Le concept : redéssiner la vie urbain avec l'aide de l'Association Quatorze, l'association Ecodrom, les étudiants, la ville, le Maire mais aussi les habitants. Un belle preuve de solidarité collective !

Une nouvelle manière de construire

L'association Quatorze, qui soutient et accompagne l'ensemble des étudiants impliqués dans le projet s'engage depuis un certain temps et par le biais de projet phare à fortes retombées médiatiques à promouvoir une nouvelle manière de penser l'architecture: l'utilité (voir la nécessité) d'avoir recours à la co-construction. Par ce terme, le collectif entend décrire une nouvelle manière de concevoir des projets architecturaux, en collaboration avec les habitants ou les usagers d’un lieu.

Un projet solidaire

Ce projet, à la fois pédagogique et expérimental est avant tout un projet social, visant ainsi à tisser des liens sociaux dans une société déréglée en s'appuyant principalement sur l'échange (échange interculturel, échange des pratiques ou des savoirs techniques, etc.). Le chantier devient alors une véritable plateforme d'apprentissage, pour tous et sur tous les plans.

 

Voir le budget détaillé
Aucune actualité pour le moment
Aucun don pour le moment
Metzger Herminie

Metzger Herminie

De l'association Quatorze

0 € Collectés

Projet financé !

0 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

2 738 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

projet 2.jpeg

Le Mouvement du Nid

1 lieu sécurisé pour les enfants vulnérables en Martinique

27  nbContributors
Donateurs
3 414 €
Collectés
24 J
Restants
18%
Toit à moi clefs.jpeg

Toit à Moi

Un appartement pour des familles sans-abris à Lille

39  nbContributors
Donateurs
9 340 €
Collectés
60 J
Restants
47%
montagephoto4bis-63715b54d4155.jpeg

Magdalena 31

Aidez des femmes en sortie de prostitution à se loger !

57  nbContributors
Donateurs
12 815,78 €
Collectés
73 J
Restants
64%