J'AIDE !
CONNEXION
MENU
Accueil Les Projets Créer un lieu de répit pour jeunes exilés à Marseille

Créer un lieu de répit pour jeunes exilés à Marseille (Bouches-du-Rhône)

JUSTICE ET UNION POUR LA TRANSFORMATION SOCIALE
Créer un lieu de répit pour jeunes exilés à Marseille
Aménager un lieu de répit
POUR
des mineurs et jeunes isolés
11%
2 270€ sur 20 000€
63 jours restants !
18 dons
VOS DONS SONT DOUBLÉS !

Quel est notre projet ?

A Marseille, environ 200 mineurs et jeunes exilés.es en situation de grande précarité vivent en rue, en campements, dans des squats ou dans des formes d’habitat précaires, privés d’accès aux besoins de première nécessité (sécurité, hébergement, eau, alimentation, hygiène, scolarité…) dans l’attente d’une prise en charge et/ou de la reconnaissance de leur minorité ou parce qu’iels n’ont pas été reconnus.es mineurs. Les parcours de ces jeunes se caractérisent par des ruptures répétées qui accroissent leur isolement et leur vulnérabilité.

La maison Barthélémy est un local vacant situé dans le 9ème arrondissement de Marseille mis à disposition pour au moins 1 an par le Secours Catholique à un collectif d’acteurs pluridisciplinaire – Médecins Sans Frontières, JUST, Yes We Camp, Ligue de l’Enseignement 13, collectif 113.

Ce projet vise à transformer pour au moins 1 an ce local en un lieu de répit en journée, 4 jours par semaine. Ce lieu permettrait l’accès aux besoins primaires des jeunes (manger, se reposer, se doucher, charger son téléphone, laver ses vêtements…), à un soutien pluridisciplinaire dans l’accès aux droits (permanences juridiques), à la santé (permanences santé), à la scolarité et à des activités d’éducation populaire (cours de français, informatique, danse, foot, podcast…).

Ce lieu a aussi pour vocation de favoriser l’entraide en offrant un espace d’intervention qualitatif aux collectifs solidaires, bénévoles et associations qui soutiennent les jeunes exilés.es.

Ce lieu s’adresse aux mineurs et jeunes isolés, mal ou non pris en charge par les institutions, sans solution de logement, victimes de violence, en situation de précarité avec un impact considérable et durable sur leurs conditions de santé physique, psychologique et sociale. C’est un accueil inconditionnel, les jeunes sont reçus sans conditions de prise en charge ou de statut administratif. Le projet est plus précisément axé sur la réponse aux besoins primaires de jeunes âgés de 16 à 25 ans majoritairement en situation d’exil et vulnérables.

La philosophie du lieu est fondée sur les “principes” suivants et ses règles d’usage sont élaborées avec les jeunes accueillis :
– Veiller à ne pas reproduire les violences institutionnelles dans l’accueil et l’accompagnement des jeunes.
– Veiller à ce que ces jeunes aient le droit d’avoir un lieu de repos et de répit où ils et elles ont toute leur place.
– Favoriser l’autonomie individuelle et collective.
– Lutter contre toute forme de racisme, de discrimination, garantir l’équité entre les jeunes.

A quoi va servir l'argent collecté ?

L’argent collecté servira à financer les travaux préalables à l’ouverture du lieu. Il s’agit d’aménager les espaces pour les adapter à l’accueil des jeunes et leurs nouveaux usages.

Pour que le lieu réponde aux besoins des jeunes, les travaux seront réalisés sous forme de chantiers collectifs : chaque jeune peut s’impliquer à la conception ou à la réalisation en fonction de ses envies et capacités. Ils seront accompagnés par une architecte expérimentée de la transformation de bâtiments vacants :

1. Mise en sécurité du bâtiment, équipements de sécurité (extincteurs…), dossiers techniques et autorisations liés aux nouveaux usages des locaux et à la sécurité du site – 4 000 €

2. Aménagement et équipements des espaces cuisine. L’espace cuisine doit être aménagé pour produire et servir 50 repas par jour préparés collectivement, encadré par un.e cuisinier.ère avec les jeunes concernés. Pour cela, il faut prévoir une remise aux normes de l’espace cuisine (électricité, hotte, évacuation des eaux usées), sa réfection, son aménagement et son équipement (réfrigérateur, four, plaques de cuisson, casseroles, poêles, service, vaisselle…). 4 000€

3 Aménagement des espaces de convivialité, de permanence et d’accès aux besoins primaires : création d’un espace de repos chaleureux avec des canapés et fauteuils, de 2 salles de permanence juridique et santé, d’une salle polyvalente permettant la tenue des permanences scolarité, cours de français modulable en salle de jeu sur les autres horaires. Nous prévoyons aussi l’aménagement et l’équipement d’une salle en un espace de buanderie (machines à laver, sèche-linges, vestiaire) et l’adaptation des installations sanitaires (création de 2 WC, aménagement d’une douche, multiplication des points d’eau)  et des kits hygiène. 8 000€

4. Chantier participatifs. Il s’agit d’aménager avec les jeunes les espaces collectifs du lieu sur des usages à définir avec eux-mêmes suite à l’ouverture du lieu : cours intérieur, jardin, installations pour des activités sportives, atelier de réparation de vélo – 4 000 €

Quel impact pour ce projet ?

Le projet d’accueil de jour de la Maison Barthélémy est copiloté par un collectif d’acteurs pluridisciplinaires : Médecins Sans Frontières, Yes We Camp, JUST, La Ligue de l’Enseignement, Secours Catholique, collectif 113. JUST porte la démarche de crowdfunding pour le compte du collectif. Ce collectif se réunit autour de la nécessité d’agir pour l’amélioration des conditions de vie et la prise en charge adaptée des mineurs et jeunes exilés en situation de grande précarité à Marseille.

L’association Justice et Union pour la Transformation Sociale (JUST), fondée en 2015 à Marseille, a pour objectif de développer et promouvoir en France et à l’international des actions qui permettent une transformation vers plus de justice sociale en s’appuyant sur la participation des personnes concernées.

Médecins Sans Frontières intervient à Marseille dans le cadre de sa Mission France autour du public Mineurs Non Accompagnés. L’organisation non gouvernementale mène un projet d’hébergement de MNA en recours dans lequel les jeunes font l’objet d’une prise en charge médicale, sociale et juridique. En complément, une équipe médicale organise des consultations en santé pour des jeunes hébergés par des solidaires dans des lieux alternatifs. Ces activités viennent alimenter un plaidoyer sur l’accès au droit et notamment aux droits en santé.

Yes We Camp est une association loi 1901. Notre métier consiste à investir temporairement des sites disponibles, bâtiments ou terrains de plein air, et à les transformer progressivement en des espaces où cohabitent des fonctions et des publics variés : accueil de personnes vulnérables, hébergement d’urgence, cantines solidaires et festives, ateliers d’artistes et d’artisans, espaces de travail pour structures de l’ESS, espaces extérieurs ouverts aux familles, végétalisation et développement de la biodiversité, actions locales et programmation culturelle et artistique gratuite.

Ligue de l’Enseignement est une association d’éducation populaire complémentaire de l’École et actrice de l’Économie sociale et solidaire. Nous agissons au quotidien dans le cadre de multiples activités et projets sur des thématiques transversales et complémentaires. La diversité de nos actions contribue à faire vivre nos valeurs sur le territoire en favorisant l’engagement des citoyens.

Le Collectif 113 intervient à Marseille depuis février 2021 en palliant les déficiences des pouvoirs publics en occupant des bâtiments vides pour des mineurs en recours et des jeunes majeurs non pris en charge. En plus de les soutenir dans l’organisation du quotidien au sein de leurs maisons, les bénévoles du collectif 113 réalisent un accompagnement socio-éducatif et juridique auprès des jeunes.

Le Secours Catholique a pour principe de faire reculer la pauvreté. Présent sur tout le territoire Marseillais, il propose accueil inconditionnel et accompagnement à toute personne en situation de précarité et d’isolement.

Pour plus d’informations, vous pouvez nous contacter à cette adresse : jules.rs.just13@gmail.com

VALERIE C

50 €
Sandrine C

100 €
Annie G

150 €
Annie V

50 €
Theo C

100 €
Claire T

100 €
Léa S

15 €
marine n

50 €
Zoe C

10 €
Michele D

150 €
Annie G

100 €
Sophie M

20 €
Azélia C

15 €
Denis M

100 €
Isabelle M

40 €
Jeanine D

50 €
Julien D

20 €
Jules M

15 €
JUSTICE ET UNION POUR LA TRANSFORMATION SOCIALE

Ces projets pourraient vous intéresser

Un logement pour des femmes qui fuient la prostitution
Un logement pour des femmes qui fuient la prostitution

Magdalena38

1 612€ sur 20 000€
77 jours restants !
+
Création d'un Emmaüs agricole sur la Montagne Limousine
Création d'un Emmaüs agricole sur la Montagne Limousine

Montagne Accueil solidarité de Peyrelevade

13 160€ sur 20 000€
17 jours restants !
+
Créer un lieu de répit pour jeunes exilés à Marseille
Créer un lieu de répit pour jeunes exilés à Marseille

JUSTICE ET UNION POUR LA TRANSFORMATION SOCIALE

2 270€ sur 20 000€
63 jours restants !
+
Apporter du réconfort aux personnes sans-abris de Paris
Apporter du réconfort aux personnes sans-abris de Paris

Une Couverture Pour l'Hiver

8 711€ sur 10 000€
24 jours restants !
+
Connectez-vous
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez-ici