returnLink-chevron Retour

Sans-abrisme : Comment soutenir la cause des personnes à la rue ?

La plateforme Les Petites Pierres est régulièrement amenée à soutenir des associations qui œuvrent et luttent au quotidien en faveur des personnes sans-abris et/ou sans domicile fixe.  

Aujourd’hui, en France, nous comptons près de 300 000 personnes sans domicile fixe, soit une augmentation de près de 50% depuis 2012, de quoi faire froid dans le dos...  

Pour ce début d’été 2022, Les Petites Pierres vous propose de faire l’état des lieux de cette situation et de comprendre les problématiques qui se posent.  

Découvrez également comment porter un regard différent auprès de ces personnes, pour qui la situation a rarement été choisie, et quelles aides il est possible de leur proposer grâce aux précieux conseils de l’association Entourage.


 Le saviez-vous ?

  • Sans-abri versus Sans domicile fixe ?  

Eh oui ! Cela peut vous paraître étrange, mais il existe bel et bien une différence entre ces deux termes pour lesquels de nombreuses confusions sont faites dans les médias.  

Une personne est dite « sans-abri » lorsqu’elle n’a aucun toit sous lequel se réfugier et que, par conséquent, elle est contrainte de vivre et dormir dans la rue par ses propres moyens.  

Au contraire, une personne « sans domicile fixe » n’est, elle, pas toujours sans abri dans la mesure où elle peut être amenée à dormir au sein de logements d’accueil, de squats, de centres d’hébergements d’urgence etc. 

En conséquence, on peut dire qu’une personne sans-abri est une catégorie de personnes sans domicile fixe.  Attention donc à ne pas confondre ces deux termes. 

  • Nantes  

Vous ne rêvez pas... En France, nous comptons autant de personnes sans domicile fixe que la population totale nantaise, soit 300 000 personnes.  

NANTES.PNG

  • 52% versus 9%  

Ces chiffres risquent de vous surprendre et pourtant sont le reflet d’une réalité bien ancrée sur notre territoire.  

D’après un sondage réalisé auprès de personnes sans domicile fixe concernant leurs principaux besoins au quotidien, 52% d’entre elles déclarent avoir comme premier besoin fondamental, le besoin de liens sociaux et de considération.  

Mini-série  Sans-abrisme (2).png

 

Un regard, un sourire, un échange, une main tendue... Autant de gestes anodins et pourtant si précieux pour ces personnes, qui leur permettent de conserver une identité et de ne pas se sentir effacées de notre société.

 

 

Autrement dit, les besoins financiers, de logement, de nourriture etc. passent en second plan pour beaucoup d’entre eux. 

Ce même sondage, réalisé auprès de citoyens, a révélé que seuls 9% d'entre eux citent comme premier besoin pour les personnes SDF, le besoin de lien social. 

On remarque donc un décalage entre les attentes réelles des personnes SDF et la perception que la plupart des citoyens, éloignés de cette réalité, peuvent avoir.  

Il reste encore un long chemin pour prendre conscience de la réalité qui nous entoure... Pour cela, Les Petites Pierres vous donne quelques clés qui pourraient vous être utiles !  


De nombreuses solutions existent pour faire changer notre regard...

Il peut être parfois difficile en tant que citoyen de réussir à aborder une personne sans-abri. Entre préjugés, malaise, ou peur de mal agir, de nombreuses raisons peuvent nous pousser à presser le pas sans même porter la moindre attention à ce public précaire.  

Mais alors, que faire pour essayer de changer notre regard et réussir à franchir cette barrière ? 

entourage.PNGGrâce à la précieuse aide de l’association Entourage*, Les Petites Pierres est désormais en mesure de vous livrer quelques conseils... 

 

Osez briser la glace et aller à la rencontre de l’autre. Cela peut être simplement un sourire puis un "Bonjour !" amical qui permettent ensuite d’entamer une conversation sur un sujet commun. L'intérêt ici est de créer ce lien dont elles ont tant besoin et d'aller au-delà des préjugés.

Participez à des maraudes aux côtés d’équipes professionnelles. Ces maraudes peuvent être organisées autour de distributions alimentaires - de kits d'hygiène - de matériels de survie (notamment durant les périodes de grands froids ou au contraire de vagues de chaleur). 

Il existe de nombreuses associations qui proposent ce genre d'actions en France. Les Petites Pierres vous en propose quelques unes, qu'elle a eu la chance, pour certaines, d'accompagner dans leur campagne de crowdfunding.

Paris

Strasbourg

Lyon 

Lille

Marseille 

Bordeaux

Nantes

Contactez le 115, ce numéro d'appel gratuit 24h/24 qui permet de délivrer des places d'hébergement d'urgence aux personnes contraintes de vivre dans la rue. 

Téléchargez des applications de mises en relation avec des personnes à la rue, afin de leur proposer votre aide et ainsi leur apporter la chose dont elles ont besoin. L'association Entourage vous propose cette solution et compte déjà une communauté  de près de 135 000 utilisateurs. 

Vous croisez une personne sans abri, qui semble désorientée, ne sachant où aller? Réorientez-la auprès de lieux d’accueil que vous connaitriiez : des accueils de jour, des centres d'hébergements d'urgence (CHU) ou tout autres endroits qui pourraient leur permettre de profiter d'un toit où s'abriter.

Il en existe de nombreux en France, comme par exemple Bagage'Rue (actuellement en cours de financement), La Bagagerie, La Maison Saint Martin... 


* Vous souhaitez en apprendre davantage sur l'association Entourage ? N'hésitez pas à consulter leur site internet www.entourage.social ou à vous rendre directement sur leur réseaux sociaux.

Pour aller encore plus loin, voici également le lien de leur campagne menée sur Les Petites Pierres.

 COVID-19 maintenir lien social avec les personnes SDF - Les Petites Pierres