returnLink-chevron Retour

URGENCE Covid-19: Aide alimentaire à BREST

thematic-2.png Lutter contre la grande exclusion

Quel est notre projet ?

A la Halte à Brest, l'animation des week-ends a fait place au silence : le confinement et les mesures de "distanciation sociale" ont interdit la poursuite des activités d'accueil, d'écoute, de restauration collective et de convivialité. Mais les besoins en matière d'aide alimentaire persistent et s'étendent au fur et à mesure que l'activité économique ralentit et que la situation financière des personnes et des ménages se dégrade. Pour répondre à l'urgence, il a fallu s'adapter en mettant en place en quelques jours un nouveau mode de fonctionnement. Des colis alimentaires sont ainsi distribués tous les matins du lundi au vendredi, dans le strict respect des mesures sanitaires, à un public qui s'accroît et se diversifie de semaine en semaine. Le projet vise à assurer le financement du surcoût généré par cette situation de réponse urgente à la crise.

Présentation détaillée du projet

Association d'accueil de jour implantée à Brest, La Halte est ouverte tous les week–ends et jours fériés, toute l’année, soit plus de 110 jours d’ouverture par an. Elle fêtera cette année ses trente ans et on peut compter sur les doigts d'une seule main les jours où elle n'a pas ouvert ses portes…, jusqu'à l'épidémie de coronavirus que nous vivons actuellement. Le confinement et les mesures de "distanciation sociale" ont évidemment interdit la poursuite des activités normales de la Halte, qui reposent sur la proximité entre les personnes : accueil, écoute, convivialité, etc. Pendant les deux mois de confinement (voire plus), les locaux de la Halte seront donc déserts les samedis, dimanches et jours fériés. Les échos recueillis ici ou là confirment le poids que cela représente pour des personnes fragiles dont beaucoup souffrent d'isolement et vivent des situations très précaires.

Mais la fermeture de l'accueil a une autre conséquence plus immédiate : de nombreuses personnes ou familles sont désormais privées des repas chauds, doivent nourrir leurs enfants privés de cantine scolaire et surtout des colis de dépannage de la Halte qui, avec ceux d'autres structures, représentent pour eux une source alimentaire indispensable, de façon récurrente ou en fin de mois.

Alors que les circuits de distribution étaient bouleversés par la mise en place du confinement (réduction de jours d'ouverture ou même fermeture de certaines associations), il a fallu réagir très vite pour répondre à cette urgence alimentaire. En concertation avec la ville de Brest et d'autres acteurs, la Halte a mis en place dès la première semaine du confinement un mode de fonctionnement radicalement différent de sa pratique habituelle. La cafétéria du rez-de-chaussée a été réaménagée en local de distribution, avec plusieurs postes consacrés aux produits frais, produits secs, conserves, fruits et légumes, pain. Pour respecter les distances entre les personnes, des marquages au sol ont été posés le long d'un parcours à sens unique, avec entrée et sortie par des portes différentes. L'équipe de distribution est composée de bénévoles, d'un salarié, des deux jeunes en service civique, épaulés par deux agents mis à disposition par le CCAS de Brest ; tous sont équipés de gants et de masques, et des distributeurs de gel hydroalcoolique sont à disposition.

La distribution a lieu du lundi au vendredi, de 9h à 13h ; outre les personnes qui fréquentent habituellement la Halte, elle est ouverte à celles qui sont orientées par d'autres structures et surtout par le CCAS.

D'abord timide la première semaine faute d'information, la demande n'a cessé de croître et de se diversifier. C'est ainsi que sont apparus des publics qui ne fréquentent pas habituellement la Halte : intérimaires au chômage faute de missions, étudiants privés de petits jobs, familles des quartiers populaires de Brest.

Outre le surcoût occasionné par cette nouvelle forme d'activité (équipements de sécurité, consommation des installations frigorifiques, etc.), l'inquiétude grandit chaque jour sur la capacité de la Halte à disposer du stock alimentaire suffisant pour satisfaire un besoin croissant. En effet, malgré l'aide de certains commerçants, le fournisseur principal reste la Banque alimentaire qui est elle-même confrontée à une diminution de ses apports. Alors qu'il reste encore plusieurs semaines avant un retour à la normale, que les frais d’électricité, d’eau, de produits nécessaires au bon respect des normes sanitaires et de désinfection des locaux augmentent largement, il n'est pas exclu qu'il faille un jour avoir recours à des achats pour compléter le stock de certaines denrées indispensables sur le plan nutritionnel. Le projet a donc pour but de donner à l'association les moyens d'assurer cette mission d'aide alimentaire jusqu'au bout du confinement, sans pour autant mettre en péril son budget annuel, qui est toujours fragile.

Nous avons réagi au plus vite pour ne pas interrompre une aide alimentaire de plus en plus pressante : en quelques jours nos locaux ont été réaménagés, notre équipe s'est mobilisée...

Vous aussi pouvez participer à cette action en contribuant au financement participatif des Petites Pierres, grâce à qui 1 euro donné deviendra 2 euros utiles aux plus vulnérables. D'avance, merci !

 

À quoi va servir l’argent collecté ?

L’opération de transformation de l’accueil de week-end 2 jours par semaine en distribution alimentaire 5 jours par semaine engendre un surcoût pendant trois mois (deux mois de confinement et au moins un mois jusqu’à la possibilité de rouvrir l’accueil de jour de week-end avec restauration dans des lieux collectifs) estimé à 2000 € :

Énergie et eau (400 €/mois) : 1200 €

Produits d'entretien et équipements sanitaires spécifiques (260 €/mois) : 780 €

Impression de documents d'information et de sensibilisation 20 €

Total : 2000 €

Qui sommes-nous ?

Créée en 1989, la Halte-accueil Frédéric Ozanam ("la Halte") est une association brestoise de lutte contre l’exclusion. Nous proposons un accueil de jour anonyme et inconditionnel avec restauration collective aux adultes en situation difficile, tous les week–ends et jours fériés, toute l’année, soit plus de 110 jours d’ouverture par an. Notre particularité : être le seul accueil de ce type à Brest.

 

Nous accueillons des adultes en situation matérielle et/ou sociale difficile :

• personnes sans emploi, ou n’arrivant pas à vivre de leur emploi partiel et précaire, ou vivant des « minima sociaux », ayant parfois perdu leur foyer, leurs repères,

• jeunes (et moins jeunes !) vivant à la rue ou en « squat», ainsi que leur(s) chien(s),

• personnes âgées isolées,

• personnes présentant parfois des problèmes d’addictions à l’alcool et/ou aux drogues, et/ou des problèmes psychiques,

• migrants isolés ou en famille avec leurs enfants souvent sans domicile stable (squat, hôtel,...)

• personnes sortant d’incarcération,

soit environ 140 personnes accueillies en moyenne par jour d’ouverture, dont la moitié de migrants.

 

Nous leur proposons :

• Le week-end, tout d’abord un accueil chaleureux, anonyme et inconditionnel, toute la journée, dès 9h, un accès à la cafétéria pour le petit déjeuner, puis un repas chaud à midi (90 à100 convives par jour d’ouverture), et des gâteaux-maison au goûter, un dépannage alimentaire (tous les 15 jours) la possibilité de prendre une douche, de laver son linge.

• En semaine : des animations diverses, culturelles ou sportives, dans le cadre du réseau de partenaires animé par le CCAS, un accompagnement individuel par un professionnel (budget, logement, orientation vers l’insertion sociale ou professionnelle...) ou des bénévoles (remise à niveau scolaire, ateliers Halte,…), un dépannage alimentaire d’urgence sur prescription d’un travailleur social pour une vingtaine de foyers, et de jeunes migrants isolés exclus du dispositif de prise en charge.

• Sans oublier la Halte Canine, un dispositif (en partenariat avec le CHU, la ville de Brest et le Conseil Départemental) qui permet de faire garder par des bénévoles le chien d’une personne en situation de précarité, nécessitant des soins hospitaliers de plusieurs semaines (une trentaine de placements par an).

 

Notre action repose sur quelques principes forts :

• Vivre des moments de véritable mixité sociale, dans un lieu où se côtoient des personnes aux parcours très variés

• Mettre en pratique les valeurs de tolérance et de respect de la dignité de chacun, fondement de notre action

• Responsabiliser les accueillis : participation financière symbolique, aide à la vie de la Halte (ménage, approvisionnement, petits travaux), chantiers « entretien et embellissement », conseil de maison où accueillis et bénévoles peuvent débattre de la vie de l’asso, de ses projets, du quotidien.

• Accompagner la mise en route des projets individuels en semaine

• Balades pour s’oxygéner et « café-discut’ » : des moments où chacun peut s’exprimer et débattre

 

Un grand nombre de personnes « font tourner » la Halte :

75 bénévoles de 20 à 88 ans, dont 60 pour l’accueil, à divers degrés d’engagement et aux profils variés : professionnels en activité, en recherche d’emploi ou en retraite, étudiants. Des stages sont possibles en particulier dans les carrières sociales, psycho, socio… En dehors du week-end, une dizaine de bénévoles se consacrent à l’entretien des locaux et à la préparation des (excellents !) repas.

Une dizaine de familles assurent l’accueil des chiens dans le cadre de la Halte Canine Brestoise.

L’équipe, animée par une directrice salariée (CESF), comprend également une animatrice salariée (CIP) coordinatrice de la Halte Canine et 2 jeunes en service civique.

 

Notre budget annuel de fonctionnement est de l’ordre de 140 000 € dont 19 000 € de remboursement de prêt (pour travaux). La moitié environ est financée par la Ville de Brest et le Conseil Départemental du Finistère au travers de conventions d’objectifs et de moyens. La participation des accueillis se monte à environ 10 000 €. La nourriture est fournie par la Banque Alimentaire du Finistère, moyennant 4000 € de cotisation. Pour le reste, soit 60 000 €, l’association, au-delà de ses propres opérations d’autofinancement et du soutien de la Société St Vincent de Paul (à laquelle l'association est affiliée), fait appel aux actions de soutien et aux dons et mécénat.

Logo Halte 840x972.jpg

La Halte

80 Bd Montaigne - 29200 Brest

02 98 80 00 55

www.lahalte-brest.fr

lahalte.brest@sfr.fr

www.facebook.com/lahaltebrest

Voir le budget détaillé
Aucune actualité pour le moment
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
gueguen erwan

gueguen erwan

Pas de message

100 €
COTTINET PHILIPPE

COTTINET PHILIPPE

bonjour, nous souhaitons soutenir l'action de la halte merci à toute l'équipe Philippe et Patricia.

50 €
milliner aude

milliner aude

Pas de message

20 €
Anonyme

Anonyme

Bonjour, je suis assistante sociale et je ne sais pas comment nous pourrions travailler sans vous . Merci à votre projet , merci de continuer à recevoir les familles, merci de votre solidarité et de votre engagement.

50 €
Léon Martine

Léon Martine

Bon courage à tous, prenez bien soin de vous. A bientôt. Martine.

-- €
Kervella Delphine

Kervella Delphine

Pas de message

-- €
JOHANNE MENSAH

JOHANNE MENSAH

Bon courage dans cette situation difficile !

50 €
ARGOULON Emmanuel

ARGOULON Emmanuel

Bonjour C'est sans aucune hésitation que nous soutenons cette association locale qui remplit une mission importante grâce à la formidable énergie de ces bénévoles et à beaucoup de sérieux de la part de ses dirigeants. Bravo

50 €
GONNOT Catherine

GONNOT Catherine

Pas de message

100 €
PETTON-PRIGENT Anne-Lise

PETTON-PRIGENT Anne-Lise

Bon courage à tous ! je vous félicite pour votre belle énergie et votre foi en l'humain. Anne-Lise

15 €
LE GUERN M ODILE

LE GUERN M ODILE

Bravo d'avoir imaginé cette source de financement.

50 €
PERENNES Sarah

PERENNES Sarah

Bon courage pour cette période difficile et bravo pour votre engagement ! Sarah, ancienne stagiaire CESF

30 €
Ndayizigiye Marie Alice

Ndayizigiye Marie Alice

Bonjour Rémy et toute l'équipe, bon courage tenez bon c'est pour la bonne cause ! Marie Alice

-- €
Nourissat Magali

Nourissat Magali

De tout coeur ! Merci à vous !

100 €
Du Buit Yves

Du Buit Yves

À défaut de pouvoir être physiquement présent à vos côtés...Félicitations pour le travail réalisé, malgré les conditions difficiles.

-- €
GOBERT Bertrand

GOBERT Bertrand

De l'association La Halte accueil Frédéric Ozanam

Galleret Rémy

Galleret Rémy

De l'association La Halte accueil Frédéric Ozanam

2 010 € Collectés

Projet financé !

16 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

2 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

img20220727wa0008-62e2b51eb13f6.jpeg

Solidaires en Beaujolais

Loger une famille de 4 enfants à Villefranche/Saône

84  nbContributors
Donateurs
16 720 €
Collectés
59 J
Restants
84%
photo1-62139b6344e99.jpeg

Secours Catholique délégation de Loire Atlantique

Villa Ker Coet, une maison familiale de vacances à Pornichet

25  nbContributors
Donateurs
7 720 €
Collectés
66 J
Restants
39%
Des nuits pour les parents

Petit Coeur de Beurre

Des nuits pour les parents d'enfants opérés du coeur

11  nbContributors
Donateurs
580 €
Collectés
78 J
Restants
6%