returnLink-chevron Retour

Un Toit vers l'Emploi : une 3ème Tiny House à Rouen !

thematic-2.png Lutter contre la grande exclusion

Quel est notre projet ?

Chers amis qui souhaitez continuer à soutenir le programme Un Toit vers l'Emploi, cliquez sur le lien suivant pour contribuer à la camapgne en cours : https://www.lespetitespierres.org/un-toit-vers-lemploi 
Un grand merci de votre soutien !

Chaque soir à Rouen, des centaines de personnes se retrouvent sans solution pérenne de logement. L’association l’Autobus distribue à elle seule chaque soir 120 à 130 repas durant ses maraudes. Comme ailleurs, le nombre de migrants ne cesse d’augmenter, venant gonfler le nombre de personnes sans solution. Les personnes prioritaires n’ont plus droit qu’à 3 nuitées d’hôtel toutes les 3 semaines tant la liste d’attente est longue, été comme hiver.

Face à ce constat, Un Toit vers l’Emploi, programme hébergé par l’ONG Entrepreneurs du Monde, propose de développer une offre de maisons de type « tiny house » (mini maison mobile en bois à très faible empreinte écologique) et un accompagnement simultané à l’insertion économique pour toute personne en situation de grande précarité (sans abris, réfugiés statutaires, personnes mal logées). Nous sommes convaincus qu’il est primordial d’avoir d’abord un chez-soi et de pouvoir retrouver dignité et confiance en soi avant de pouvoir entamer sereinement des recherches sur le marché du travail.

Grâce à votre générosité et à l’abondement des Petites Pierres, nous avons déjà pu rassembler en un temps record les fonds pour les deux première maisons, sur un objectif de 5 maisons que constitue notre pilote.
Aidez-nous à rassembler en un temps tout aussi record le montant pour l’acquisition de la troisième maison !

À quoi va servir l’argent collecté ?

Ce dispositif s’appuiera d’une part sur un lieu d’accueil et de confection du mobilier des maisons sous statut d’ Atelier Chantier Insertion et, d’autre part sur une société de construction des maisons sous statut Entreprise d’Insertion.

          1. Le lieu d’accueil

Cet endroit, point d’entrée du programme, sera l’occasion de rassembler à la fois bénéficiaires, travailleurs sociaux et bénévoles autour d’activités ma­nuelles, d’écoute et d’évènements. Ce lieu aura deux composantes :

- une composante accueil et écoute par un travailleur social, pour recevoir les bénéficiaires,  identifier les freins qui les empêchent d’avancer dans leur parcours de vie, les référer  vers des structures partenaires et définir avec eux le parcours idéal pour un retour vers l’emploi ;.

- la deuxième composante sera un atelier où les bénéficiaires pourront équiper et personnaliser eux-mêmes l’intérieur de leurs mini maisons grâce au réemploi et à la réfection de mobilier de seconde main. Ils pourront ainsi retrouver un rythme de vie en apprenant divers métiers manuels tels que l’ébénisterie, la ferronnerie ou encore la couture.. Pour avoir rencontré un grand nombre d’acteurs sociaux impliqués sur les questions d’hébergement et d’insertion professionnelle sur Rouen, nous souhaitons construire l’offre de ce lieu en synergie avec eux, convaincus de la puissance que peut offrir un tel lieu en termes de synergies.

          2. L’entreprise de production

Après un pilote qui consiste à faire l’acquisition de 5 mini-maisons auprès de fabricants existants, objet de cette levée de fonds sur le site des Petites Pierres, les maisons seront fabriquées dans l’entreprise de construction qui verra le jour en 2020. Elles seront faites en bois issus de la filière normande et en circuit court pour un plus grand respect de l’environnement. A terme, nous entendons produire une trentaine de mini maisons chaque année. Cette entreprise sera avant tout gérée par des professionnels du métier (menuisier, charpentier, plombier, électricien) mais pourra probablement faire l'objet de 2-3 postes en insertion.

La plus-value de ce projet tient, d’une part, à la mobilité des mini maisons grâce à laquelle l’employabilité du public cible sera facilitée, et d’autre part, à ce lieu unique qui permet de rassembler les diverses associations déjà actives sur le territoire en proposant un accueil convivial et de fortes synergies entre acteurs tout  en favorisant la mixité des publics reçus.

Le projet Un Toit vers l’Emploi se veut complémentaire du dispositif expérimental « Territoire zéro chômeur » et souhaite démontrer qu’on peut aussi aller vers des territoires zéro sans-abri !
 

Qui sommes-nous ?

L'objet social

Association française créée en 1998, Entrepreneurs du Monde agit auprès despopulations vulnérables des pays en développement. Elle permet à des milliers de femmes et d’hommes en situation de grande précarité d’améliorer leurs conditions de vie : elle les appuie dans leurs propres initiatives économiques et leur facilite l’accès à des produits à fort impact sanitaire, économique et écologique. Elle les aide à se mettre en situation de réussite et ainsi à réaliser des progrès économiques et sociaux.
 

Les principales réalisations

En 2018 l’association a appuyé 21 programmes ou organisations partenaires, qui ont touché 160 000 familles sur 11 pays, dans la promotion d’une microfinance sociale pérenne et réplicable pour les plus vulnérables, le déploiement d’une offre d’accès à l’énergie et l’appui à la création de très petites entreprises.

 

Les métiers

  • La microfinance sociale qui permet de donner accès aux populations les plus vulnérables à des services financiers (prêts, épargne, assurance) et à des services socio-économiques (formations, suivi individualisé) pour développer leur activité génératrice de revenus.
  • L’accès à l’énergie pour favoriser la diffusion de solutions de cuisson et de solutions d’éclairage économes et respectueuses de l’environnement et de la santé, et contribuer ainsi à l’émergence de réseaux locaux de micro-entrepreneurs franchisés.
  • La création et le développement de Très Petites Entreprises (TPE) et l’accès à l’emploi salarié grâce à des formations qualifiantes et à un accompagnement dans la durée de personnes vulnérables issues de zones sensibles.
  • Depuis peu, une nouvelle activité émerge : l’appui à la structuration de filières agricoles, afin de lutter contre l’insécurité alimentaire.

 

Les zones d’action

Entrepreneurs du Monde agit en Afrique (Burkina Faso, Ghana, Guinée-Conakry, Sénégal, Togo), en Asie du Sud-Est (Cambodge, Myanmar, Philippines, Vietnam) et en Haïti. Depuis 2017, Entrepreneurs du Monde agit également en France.

 

    
Facebook : Entrepreneurs du Monde
Twitter : Entrepreneurs du Monde
Linkedin : Entrepreneurs du Monde

  • Franck

Je suis le fondateur de l'ONG Entrepreneurs du Monde qui, depuis sa création en 1998, oeuvre à la promotion de l'entrepreneuriat et à l'insertion économique des familles les plus démunies dans les pays en développement. Depuis 2 ans, l'association a souhaité étendre son offre de service en France pour les publics en situation de grande exclusionpersonnes réfugiées et sans domicile fixe, notamment, avec deux programmes distincts : un premier sur la métropole lyonnaise, nommé "ICI", qui vise à acompagner des porteurs de projet issus du public cible vers la création de leur propre entreprise ; et un deuxième, nommé "Un Toit vers l'Emploi" sur la métropole rouennaise, qui consiste à construire des maisons mobiles en bois, de type Tiny House, pour toute personne sans abri ou étant dans des conditions de logement extrêmement précaires, avec unaccompagnement simultané à la recherche d'emploi salarié. C'est ce deuxième projet qui fait l'objet du dépot de ce dossier. Il est à mon initiative puisque, après 20 ans à la direction d'Entrepreneurs du Monde, je souhaite la quitter pour pouvoir me consacrer à des actions locales qui me tiennent à coeur.
Habitant la ville de Rouen depuis 5 ans, je suis témoin comme tout un chacun du nombre croissant de personnes vivant dans la rue, phénomène aggravé par l'afflux de réfugiés en 2015. La lecture en 2016 d'un article dans La Vie sur les Tiny Houses a été pour moi une évidence : ce mode de logement est une réponse adaptée à des publics vivant dans la rue dans l'idée d'augmenter leur employabilité grâce à la mobilité des maisons. Le temps de me désengager de la direction d'Entrepreneurs du Monde et d'identifier des personnes pour m'accompagner dans cette nouvelle aventure (deux personnes en statut de Service Civique, Eva et Matteo), ce nouveau programme, baptisé "Un Toit vers l'Emploi", a démarré mi-février 2019 à Rouen.

 

  • Eva

Je suis une jeune architecte, fraîchement diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Normandie. Ma formation m’a amenée à développer une architecture justifiée et respectueuse notamment au travers d’une participation au concours « Mini Maouse - La nouvelle maison des jours meilleurs » organisée par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine : le sujet de la session 2016 était la conception d’une unité d’habitation modulable et transportable pour répondre à l’accueil d’individus isolés, de réfugiés et de ménages en grande précarité. Cette première expérience a été pour moi comme une évidence, il était temps de rendre l’aspect humain à l’architecture d’aujourd’hui. De plus, née à Rouen, je suis attachée à ce territoire et souhaite me rendre utile pour l’améliorer. Au sein du projet Un Toit vers l’Emploi, je suis chargée de mission accès au logement : mon rôle est d’inventorier les terrains disponibles et de concevoir la tiny house idéale.

 

  • Matteo

Après avoir obtenu mon Bac STI2D, j’ai fait deux années de licence 1 de psychologie à l’Université de Rouen Mont Saint-Aignan. Durant ma 2ème année, après m’être posé des questions sur mon avenir, je me suis finalement rendu compte que le système universitaire ne me convenait pas mais sans savoir exactement ce que je voulais faire plus tard. C’est ce qui m’a poussé à postuler pour plusieurs missions de service civique. J’ai ainsi passé plusieurs entretiens auprès de différentes associations, et finalement mon choix s’est porté sur Entrepreneurs du Monde. Ce projet m’a attiré pour plusieurs raisons : sa portée ambitieuse et humaniste, l’expérience et la maturité quasi certaines que j’allai pouvoir en tirer et enfin l’opportunité de me sentir utile en aidant les autres. Au sein du projet Un Toit vers l’Emploi, je suis chargé de mission insertion économique : mon rôle est derencontrer les acteurs de l’insertion sur le territoire et d’accompagner les futurs bénéficiaires dans l’écriture de leur parcours professionnel.

 

Voir le budget détaillé

25/04/2021

Vous étiez parmi les premiers à nos côtés!

Chères toutes, chers tous,

En août 2019, je vous sollicitais pour financer notre troisième maison mobile en bois dans le cadre du programme Un Toit vers l'Emploi. Moins de 2 ans plus tard, ce sont 5 maisons pour autant de personnes en situation de rue qui sont implantées sur la Ville de Rouen ! Et nous venons ce mois-ci de franchir une grande étape puisque la 5ème maison est la toute première qui sort de notre propre atelier, les 4 premières ayant été achetées auprès d'un fabricant existant. Vous pouvez voir sur le lien joint la vidéo de la sortie de la maison de notre atelier en début de ce mois, ce fut beaucoup d'émotion !

Ces 5 maisons sont attribuées à 5 personnes aux parcours bien différents mais avec une volonté commune : retrouver du travail. Pour les 5, nous avons retrouvé du travail dans un délai de 2 à 3 mois maximum, dans les secteurs souhaités !

Nous sommes convaincus que nous garderons un très bon taux de retour à l'emploi dans la durée. Par contre l'enjeu sera de maintenir les personnes en poste, car 2 des 5 ont décidé d'arrêter leur travail au bout de quelques mois. Notre accompagnement social dans la durée vise vraiment à leur redonner cette stabilité qu'ils n'ont plus forcément.

Cet accompagnement social, il est réalisé par l'association La Case Départ, que certains parmi vous ont soutenu lors de notre 6ème campagne de crowdfunding avec les Petites Pierres. Cette association anime un lieu d'accueil de jour sur Rouen avec écoute sociale, orientation vers les autres acteurs du territoire pour lever les freins sociaux, aide à la recherche d'emploi et aide à l'identification de logements. Ce lieu a ouvert en début d'année. Il est encore en cours d'aménagement mais reçoit déjà du monde. Nous commençons aussi à y développer des ateliers thématiques afin que quiconque puisse venir dans la journée s'occuper le corps est l'esprit et rencontrer du monde.

Côté logement, une des pistes que nous proposerons sont ces petites maisons mobiles en bois, appelées Tiny Houses et que nous baptisons "Yoops" dans notre programme. Là aussi, la phase pilote qui s'est déroulée sur toute l'année 2020 est riche d'enseignements. Ce mode de logement se révèle bien plus adapté qu'un logement traditionnel pour des personnes avec un long passé de rue. Certaines parmi elles se projettent dans la très longue durée, d'autres à plus court terme, chacun choisit ce qui lui convient le mieux.

Les maisons quant à elles ont désormais vocation à être produites sur place grâce à la SAS "la Fabrik à Yoops" que nous venons de créer. Nous démarrons actuellement notre levée de fonds pour cette entreprise sociale et solidaire qui a déjà obtenu son agrément Esus.

Je tiens à vous redire un immense merci d'avoir été parmi les premiers à croire en ce projet et à répondre à notre appel ! Votre confiance a été décisive pour le lancement de ce projet.

Nous nous permettrons de vous solliciter à nouveau pour soutenir des activités spécifiques de la Case Départ comme l’aménagement et les équipements du lieu d’accueil de jour, ou encore la création d’un fonds de solidarité pour faire face aux besoins urgents des personnes que nous recevons.

Quant à la production des maisons, celle-ci sera désormais assurée par la SAS La Fabrik à Yoops : si devenir actionnaire d'une entreprise 100% dédiée aux personnes en situation de rue vous tente, n'hésitez pas à me le faire savoir ! Cette aventure s'annonce passionnante.

Bien à chacune et chacun d’entre vous,

Franck Renaudin

06 62 35 61 77

franck.renaudin@entrepreneursdumonde.org


29/11/2020

La 3ème maison que vous avez cofinancée est arrivée !

Chères toutes, chers tous,

Il y a un an, vous nous aidiez à relever le challenge pour financer la 3ème maison du programme pilote Un Toit vers l'Emploi. Encore un immense merci à vous toutes et tous ! 

Cette maison est arrivée de Bretagne ce mardi et a été placée sur un terrain prêté par la Ville de Rouen au coeur d'un nouveau quartier, la Luciline. Nous allons la raccorder en eau et en électricité, l'équiper (chauffe-eau, évier, toilettes, lit, mobilier...), aménager le terrain (refaire une palissade, planter des arbustres)... 

Tony qui va l'habiter est ravi et nous a déjà fait savoir qu'il n'attendrait pas qu'elle soit complètement fonctionnelle pour l'habiter tellement il a hâte d'être chez lui.

Et ce mardi 1er décembre, c'est Giving Tuesday, Les Petites Pierres triplent vos dons sur notre campagne en cours, celle pour aménager et équiper la 4ème et dernière maison du programme pilote ! Un don de 50 € rapportera ce jour-là 150 € au programme - au lieu de 100 € en temps normal ! Un Toit vers l'emploi : une maison pour le 2ème Vincent - LesPetitesPierres

Pour suivre notre actualité : Un Toit vers l'Emploi | Facebook

Merci encore de votre soutien !

L'équipe d'Un Toit vers l'Emploi


23/09/2019

Un toit vers l’emploi : projet en émergence

Dans le cadre du soutien apporté aux entreprises de l’Economie Solidaire et Sociale en 2019, Demis Dementhon, Directeur Général de France Active, inaugurera la « Place de l’Emergence ». L’événement aura lieu le mercredi 25 septembre 2019 au siège du réseau associatif à Montreuil et sera marqué notamment par la présence de l’Entrepreneur Franck Renaudin. Ce dernier y présentera en effet son projet « Un toit vers l’emploi », visant à développer en Normandie une offre de maisons mobiles en bois combinée à un accompagnement à la recherche d’emploi. Une solution pour toute personne en situation précaire, notamment celles vivant dans la rue.

https://gazettenormandie.fr/un-toit-vers-lemploi-projet-en-emergence/?fbclid=IwAR2xaqhR3Q4QzsQa2tEQ5YUDFcZ93Iw_fK8X3hW9hjkRpffjy93eZo9gD-I

Identifié par les associations territoriales de France Active pour être enfin sélectionné parmi les 6 premiers entrepreneurs à participer à la 1ère édition de la Place de l’Emergence, l’innovateur aura 3 minutes à sa disposition afin de séduire les partenaires financeurs. Il devra alors les convaincre de la pertinence de son projet lors d’échanges en face-à-face afin de bénéficier du financement nécessaire au démarrage. Demis Dementhon devra par ailleurs chercher à obtenir l’appui d’un mentor relevant du réseau d’experts de l’innovation sociale et de l’entrepreneuriat engagé.

Un projet aux multiples facettes

L’initiateur à l’ambition d’articuler le programme de son projet sur trois composants. D’abord, la création d’un lieu de convivialité pour accueillir le public cible et l’impliquer dans des activités liées aux équipements intérieurs de la maison. Cet espace permettra également de rapprocher les personnes marginalisées aux activités professionnelles qui répondent à leurs aspirations. Ensuite, la création d’une entreprise de construction des mini-maisons en bois qui seront mobiles et autonomes en eau et en énergie. Ces dernières seront fabriquées par des matières premières et des professionnels issus de la région. Enfin, l’accompagnement constant vers l’insertion professionnelle par le biais des organismes de formation appropriés et un réseau de potentiels recruteurs.


06/09/2019

Initiatives solidaires dans l'habitat : Un Toit vers l'Emploi

Actifs Radio, la radio de l'economie sociale et solidaire, a réalisé un super podcast sur le projet. Pour l'écouter, c'est par ici !

actifsradio.fr/initiatives-solidaires-dans-l-habitat/580-un-toit-vers-lemploi?fbclid=IwAR2ZM2KZEtYp51Ibdy3OV-wMnKo5BwHTLz8QkecBVjS3R--RaI39v70mCmE

Les conséquences de la vie dans la rue sont nombreuses, angoisse de ne pas savoir où dormir, perte de dignité, crainte des agressions, absence de repère, absence de considération et absence de confiance vis-à-vis notamment des éventuels employeurs. Une situation dramatique qui nécessite des réponses innovantes à l’image du programme Un toit vers l'emploi porté par Entrepreneurs du Monde, une ONG qui fait appel à la générosité des donateurs pour ses campagnes de financement participatif sur la plateforme Les Petites Pierres. 

Partant du principe qu’avoir un toit est la base de tout processus d’insertion sociale, le directeur et fondateur d’Entrepreneurs du Monde, Frank RENAUDIN nous explique l’intérêt et les enjeux de ce programme qui consiste notamment à construire avec et pour ceux qui vivent dans la rue, des mini maisons mobiles (Tiny House) dans la métropole de Rouen. "Un toit vers l’emploi" qui s’inscrit dans une politique d’accompagnement pour augmenter leur chance d’employabilité.

Un programme qui s’inscrit dans les nombreuses actions menées depuis 20 ans par Entrepreneurs du Monde pour co construire des solutions dans la lutte contre le mal logement, la précarité énergétique ou la microfinance sociale, un secteur où Frank RENAUDIN a été l’un des pionniers.

 


29/08/2019

Les deux premières maisons sont commandées !

Bonne nouvelle ! Grâce à vous, les deux premières cagnottes ont été atteintes très rapidement et nous avons pu lancer la commande des deux premières tiny auprès de notre constructeur partenaire. La livraison est prévue fin octobre ou début novembre, ce qui permettra d'héberger les deux premiers bénéficiaires du pilote. Alors un GRAND MERCI pour votre implication !!!


26/08/2019

La tiny house, une solution pour sortir les SDF de la rue à Rouen

S'inspirant de la mouvance des tiny houses et pour aider les SDF à Rouen, l'entrepreneur Franck Renaudin a lancé une levée de fonds pour son projet baptisé Un Toit vers l'Emploi.

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/la-tiny-house-une-solution-sortir-sdf-rue-rouen_25734703.html

Après 20 ans d’investissement auprès de personnes en situation de très grande précarité en Afrique, en Asie et en Haïti, le fondateur de l’ONG Entrepreneurs du MondeFranck Renaudin, a lancé le projet Un toit vers l’emploi à Rouen (Seine-Maritime). Ce programme, soutenu par l’incubateur Katapult de l’Adress et participant au concours la Fabrique Aviva, vise à loger les personnes sans domicile fixe et les aider à trouver leur voie professionnelle en s’appuyant sur un habitat spécifique : les tiny houses (ou micro maisons).

Entrepreneur spécialisé dans la microfinance et l’insertion économique, Franck Renaudin sentait le besoin de retrouver un ancrage local. « Je cherchais toujours à travailler sur la grande précarité, mais cette fois-ci en France, où la problématique est également présente », explique-t-il. Un financement participatif a été mis en ligne à la fin juin 2019 pour la construction de la première habitation. L’objectif a quasiment été atteint en deux semaines.

Besoin d’un terrain pour établir un lieu de vie

Le déclic est venu en lisant un article du magazine La vie sur le mouvement social et architectural des tiny houses, né dans les années 2000 aux États-Unis : « Je me suis dit, c’est ça qu’il faut ! » Ces maisons mobiles, indépendantes, d’une taille n’excédant pas 20 m², la plupart du temps autonomes en eau et en énergie, lui semblait un habitat parfait pour le public SDF.

Il a pu dès lors mûrir son désengagement d’Entrepreneurs du Monde où il occupait le poste de directeur, pour se lancer à fond dans ce nouveau projet. Il planche dessus au Kaléidoscope au Petit-Quevilly, avec Eva et Matteo, deux services civiques qui complètent l’équipe. À l’inverse d’autres programmes d’insertion, celui-ci prend le postulat de partir du logement afin d’offrir aux bénéficiaires la sécurité d’un toit, nécessaire pour bien mûrir un projet de vie.

"Pour devenir bénéficiaire, il y a une condition extrêmement importante : formuler l’envie d’être accompagné dans une recherche d’emploi."

Cet accompagnement se déroulera sur un temps long, permettant de reprendre des habitudes de vie en société et de définir un « parcours professionnel idéal ». Il s’effectuera dans un « lieu de vie chaleureux ». L’équipe recherche actuellement un terrain, un hangar ou toute autre opportunité sur le territoire de la métropole afin d’implanter ce dernier.

Construire trente maisons par an

Pour les personnes prises en charge, c’est dans ce lieu que tout commencera. Elles pourront y venir à la carte, rencontrer des bénévoles, réfléchir à leur parcours avec un travailleur social, mais également reprendre un rythme de travail au sein d’un atelier installé sur place :

"Cet atelier sera un lieu d’apprentissage du travail du bois, de la ferronnerie, de la couture ou de la poterie, voué à la création des meubles qui décoreront les intérieurs des maisons. En plus de potentiellement révéler des affinités avec une activité, cela crée un sentiment de fierté d’avoir participé à l’élaboration de sa maison, tout en renforçant son caractère unique."

Dans un premier temps, Un toit vers l’emploi va faire appel à des entreprises extérieures pour la création des cinq premières tiny houses, histoire de tester la viabilité de son modèle. Mais à l’horizon de l’été 2020, une entreprise de construction devrait voir le jour avec un objectif de production de 30 maisons par an.

Créer des territoires « zéro SDF »

Eva, diplômée de l’école d’architecture de Normandie, est en charge de l’élaboration du modèle de maison. « Nous souhaitons faire de la série afin de réduire les coûts, explique-t-elle. Le tout en jouant le jeu de l’empreinte carbone et en respectant l’enjeu écologique. » L’indépendance énergétique de ces habitations représente un atout non-négligeable :

"Il n’y a pas de canalisations, pas besoin de se raccorder à un réseau, ni de réaliser des travaux, juste une déclaration préalable à effectuer à la mairie. La tiny ne laisse pas non plus de traces. Cela permet d’imaginer l’implantation sur un bout de terrain d’un particulier, tout en conservant l’indépendance de chacun, ou même sur celui d’une entreprise prête à employer le bénéficiaire."

Un toit vers l’emploi s’appuie sur un schéma entrepreneurial afin d’être moins dépendant des aides publiques. Chaque bénéficiaire devra régler un loyer à hauteur de ses revenus. Il pourra continuer à vivre dans sa micro maison autant de temps qu’il le souhaite. Une fois que le montant des loyers aura atteint le prix de l’habitation, il en deviendra même propriétaire.

A terme, Franck Renaudin envisage de créer des emplois pour les bénéficiaires, afin par exemple de déplacer les maisons — qui respectent les tailles réglementaires pour être remorquée —, ramasser les déchets produits par les tiny du réseau, ou encore travailler au sein de l’entreprise de construction. « Rouen est un territoire test », affirme-t-il. Si le modèle prend, il espère bien essaimer dans d’autres régions de France. Avec un rêve en tête : « Créer des territoires zéro SDF. »


Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Bravo Franck avec tout mon soutien

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

125 €
Gasnier Michel

Gasnier Michel

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Joyeux Noël

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Prendre soin des autres, c'est prendre soin de nous tous. Chaque fois qu'une personne gagne en dignité, c'est un succès pour tous.

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
TESTIER Monica

TESTIER Monica

Wouah! Trop innovateur, ça va aller loin ce projet !

100 €
COIRIER bénédicte

COIRIER bénédicte

quelle chance que votre créativité soit au service des autres!

-- €
Lavergne Stéphanie

Lavergne Stéphanie

Pas de message

-- €
Drevillon Armand

Drevillon Armand

Pas de message

100 €
Nicolas Cecile

Nicolas Cecile

L idée du projet est excellente ! J adhère complètement.

-- €
Coirier Cécile

Coirier Cécile

Pas de message

-- €
Renaudin Armelle

Renaudin Armelle

Convaincue de l'efficacité de cet accompagnement, je suis fière d y contribuer

70 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Belle Initiative. Je vous souhaite du succes

50 €
Le bret Didier

Le bret Didier

Magnifique projet qui ne restera pas longtemps pilote, j'en suis certain !

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
POUJOL Corinne

POUJOL Corinne

En adhésion totale avec l'esprit de ce projet

500 €
DUPONT-CUOMO Lucette

DUPONT-CUOMO Lucette

Pas de message

60 €
FAUCHON Valentine

FAUCHON Valentine

Pas de message

25 €
Anonyme

Anonyme

:-)

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

500 €
Anonyme

Anonyme

bravo ! vous arrêtez pas là.

1 000 €
GERINIERE Pierre

GERINIERE Pierre

Pas de message

50 €
LE PATEZOUR Jean-yves

LE PATEZOUR Jean-yves

Ma participation pour ce projet solidaire

200 €
Anonyme

Anonyme

Je vous souhaite que votre projet fasse beaucoup de Tiny

200 €
Louesdon G&R

Louesdon G&R

Aller, on y va! et si besoin, y a de la place dans notre jardin!

100 €
MANNIG Gérard

MANNIG Gérard

Pas de message

25 €
Renaudin Claire

Renaudin Claire

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Un très beau projet concret qui permet de donner un toit à une personne sans abri, tout en l'accompagnant par une formation destinée à le rendre autonome. les amis donateurs de la soirée Black and White

2 020 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

BRAVO et continuez ! tenez nous au courant.

1 000 €
Anonyme

Anonyme

C'est parti pour cette 3ème maison !! Une 3ème personne sans abri qui passera l'hiver au chaud...

200 €
Renaudin Franck

Renaudin Franck

De l'association Entrepreneurs du Monde

20 000 € Collectés

Projet financé !

40 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

20 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

img20220727wa0008-62e2b51eb13f6.jpeg

Solidaires en Beaujolais

Loger une famille de 4 enfants à Villefranche/Saône

74  nbContributors
Donateurs
14 390 €
Collectés
65 J
Restants
72%
photo1-62139b6344e99.jpeg

Secours Catholique délégation de Loire Atlantique

Villa Ker Coet, une maison familiale de vacances à Pornichet

18  nbContributors
Donateurs
6 120 €
Collectés
72 J
Restants
31%
Des nuits pour les parents

Petit Coeur de Beurre

Des nuits pour les parents d'enfants opérés du coeur

4  nbContributors
Donateurs
110 €
Collectés
84 J
Restants
1%