returnLink-chevron Retour

Un accueil convivial pour personnes en précarité

Quel est notre projet ?

En 20 ans d’existence, le Train de Nuit, lieu d’hébergement d’urgence d’Habitat et Humanisme Rhône cogéré avec le Secours Catholique a accueilli des centaines d’hommes isolés, en précarité. La pérennisation définitive du site dans un bâtiment mis à disposition par la Métropole de Lyon, est attendue depuis plusieurs années. En 2016, les résidents du Train de Nuit prendront un nouveau départ au 11 quai Perrache, dans le centre-ville de Lyon. 70 places et de nombreux espaces collectifs offriront une nouvelle vie, aux personnes souvent trop longtemps habituées à la rue ou à des hébergements de fortune.

Habitat et Humanisme Rhône fait appel aux Petites Pierres pour financer l’aménagement des espaces de vie collectifs (voir budget) dans lesquels les futurs résidents du 11 quai Perrache seront amenés à se reconstruire. Aidons Habitat et Humanisme Rhône à favoriser leur intégration dans les lieux !

À quoi va servir l’argent collecté ?

Un lieu de vie historique pour Habitat et Humanisme

Constatant que des personnes sans domicile fixe ne profitaient pas des accueils mis en place, des bénévoles d’Habitat et Humanisme Rhône ont créé le Train de Nuit, un projet commun avec le Secours Catholique en 1993, complémentaire des structures existantes. Il accueille alors une vingtaine de sans domicile fixe dans un petit immeuble de trois logements, puis dans des bungalows, au cœur du quartier de Perrache (Lyon 2e). En attente d’une réelle pérennisation dans un immeuble en dur, le Train de Nuit quitte Perrache pour le quartier de Gerland en 2010 et se réinstalle dans des bungalows. Le site est composé de 48 bungalows et accueille 54 résidents (24 sur l’unité urgence et 30 sur l’unité insertion). Mais l’implantation n’est malheureusement pas à l’image de la politique de l’association qui est d’offrir une place au cœur des villes. En effet, les bungalows sont actuellement excentrés dans un quartier d’activité tertiaire et industrielle ou les transports en commun restent limités (une ligne de bus, le métro à 15 min de marche). Début 2016, le déménagement permettra de replacer le projet en plein centre ville. Le Train de Nuit  prendra définitivement place dans un immeuble complètement réhabilité au 11 quai Perrache, Lyon 2e, à proximité de nombreuses lignes de transport, de commerces et de services. L’immeuble de 1 381 m² est composé de 5 étages avec une cour intérieure. Deux unités seront aménagées : l’unité d’insertion avec une capacité d’hébergement de 30 places et l’unité d’urgence avec une capacité d’hébergement de 40 places.

Un lieu pour accueillir des personnes sans logement à Lyon

L’objectif premier du Train de Nuit est d’offrir un toit aux personnes sans solution d’hébergement, en assurant leur confort et en garantissant leur sécurité au sein du centre. Cette structure a été conçue pour être un lieu convivial où le résident peut dialoguer s’il le désire avec des interlocuteurs professionnels (animateur, travailleurs sociaux) ou bénévoles. Jusqu’à aujourd’hui, les bénéficiaires étaient des hommes, de 18 à 78 ans ; aux situations et parcours de vie variés. Certains vivent dans la rue depuis très longtemps, pour d’autres, c’est une situation nouvelle. Certains ont des ressources régulières, d’autres se sont retrouvés à la rue, suite à une rupture familiale, professionnelle, sociale. Ils apprécient de pouvoir se poser quelque part. Avec le déménagement, le Train de Nuit accueillera également des familles monoparentales en vue de garantir un équilibre de peuplement et une mixité sociale et intergénérationnelle au sein du nouvel immeuble.

Des espaces communs accueillants et agréables pour des temps de partage

En faisant un don pour soutenir ce projet, vous financez l’achat du mobilier pour équiper tous les espaces communs du nouvel immeuble. Le budget correspond à un montant total de 14 825 € (voir budget détaillé). Ces espaces communs permettront aux résidents de se croiser, d’échanger et de partager un grand nombre d’activités communes. Un salon ouvert à tous à chaque étage, une grande salle à manger au rez-de-chaussée, une cuisine atelier, une cour extérieure, des locaux pour les équipes salariés et bénévoles. Tant d’espaces qui permettront d’organiser des repas communs, des animations collectives où il fait bon de se retrouver ! Portées par les équipes salariées et bénévoles sur place, de nombreuses animations auront lieu dans le nouvel immeuble : séances d’art-thérapie, d’ostéopathie,  jeux de société, etc. Chaque résident, incité à être à la fois bénéficiaire et acteur, sera amené à prendre part à une gestion partagée de ces espaces pour que les lieux restent accueillants et agréables : cuisiner sur l’unité d’urgence, participer aux collectes de la banque alimentaire, faire un brin de ménage après utilisation des espaces communs...

Qui sommes-nous ?

Fondée il y a 30 ans à Lyon par le Père Bernard DEVERT, Habitat et Humanisme se mobilise pour loger et accompagner vers l’autonomie et l’insertion des familles et personnes seules en difficulté.

L’association propose des logements avec un loyer adapté, situés dans un « quartier équilibré » et un accompagnement professionnel et bénévole favorisant une insertion durable. Habitat et Humanisme Rhône gère de nombreux biens dont :

- 1 500 logements dans le département,

- 9 pensions de familles pour des personnes isolées et fragiles,

- 2 lieux d’hébergement d’urgence, dont le Train de Nuit

- 3 foyers de jeunes travailleurs.

L’association fait partie d’une fédération reconnue d’utilité publique composée de 53 associations locales en France.

 

Habitat et Humanisme Rhône

Responsable salarié du Train de Nuit.

De formation commerciale, il se destinait au métier d’agent immobilier. Après une expérience dans ce domaine et 2 ans passé à travailler pour un bailleur social, il a découvert qu’il avait plus à apporter dans le soutien, l’écoute et l’accompagnement de personnes en situation de précarité que dans toute forme de relation commerciale ; le rapport humain prime dans les valeurs qui l’animent.

Après avoir fait « ses classes » en tant qu’agent d’accueil dans plusieurs centres d’hébergement d’urgence, il a été embauché en 2007 à Habitat et Humanisme Rhône, au Train de nuit, où  il a évolué jusqu’au poste de Responsable, poste qu’il occupe depuis maintenant 3 ans.

Quelles ont été vos actions concernant le projet de déménagement du Train de Nuit ?

Mes missions et actions au Train de nuit sont riches et diversifiées. Je me situe à l’interface entre la gouvernance et les acteurs de Terrain, où « mes deux pieds » sont encore bien ancrés.

Je coordonne les différents intervenants qui agissent auprès du public accueilli : l’équipe plurifonctionnelle (animateurs, assistante sociale, éducateurs, cuisinière, veilleur de nuit et service support interne), les partenaires et l’équipe de 30 bénévoles.

Nous œuvrons tous  pour ce projet de déménagement chacun à notre niveau, chacun en posant « notre petite pierre ».

Mes actions sont larges dans cet accompagnement au changement. Les décisions à prendre sont nombreuses tant sur le versant technique et matériel que sur le projet social ; sur des aspects de logistique mais aussi de fonctionnement à venir. Heureusement, j’ai la confiance de mes supérieurs et un soutien très important d’une équipe soudée. En gardant toujours à l’esprit « pour qui et pourquoi nous œuvrons … ».

Pourquoi est-ce important selon vous de soutenir ce projet ?

Nos missions principales sont : accueillir, héberger, accompagner et nourrir. Nous pouvons le faire de multiples façons.

Aujourd’hui, au-delà du « projet Train de  nuit », j’essaie de faire vivre « l’esprit Train de nuit » insufflé par les bénévoles qui ont créé ce projet il y a plus de 20 ans.

Un lieu simple, partagé, plein de vie et de belles rencontres qui laisse une place à chacun pour se reconstruire, pour faire étape dans des vies parfois « cabossées » mais toujours authentiques et singulières.

Il est donc important pour moi que ce projet soit soutenu sur la toile, car chacun par « cette petite pierre » à l’édifice,  permettra un accueil plus digne et plus chaleureux, dans des conditions matérielles de qualité, afin que chaque bénéficiaire s’approprie une part de ce « chez soi ».

Comment les futurs bénéficiaires seront orientés vers le train de nuit ?

L’orientation d’un nouveau résident au Train de nuit se fait par le biais du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation. Si on voulait donner une image on pourrait dire que c’est « le Pôle Emploi de l’hébergement ». Dans le Rhône, ce service s’appelle la Maison de la  Veille Sociale ; toutes les demandes d’hébergement y sont déposées et toutes les structures mettent à disposition les places d’hébergement quand elles se libèrent. Au travers de commissions d’orientation, tous les acteurs du dispositif se retrouvent autour d’une table pour trouver la bonne équation entre l’offre d’hébergement et les besoins et problématiques des demandeurs.

Lors du déménagement, les résidents présents qui vivent actuellement dans des bungalows feront le voyage vers ce nouveau bâtiment et chacun sera soutenu dans l’appropriation de ce nouveau cadre de vie.

Voir le budget détaillé

27/03/2017

L'art-thérapie pour se reconstruire au Train de Nuit

Localisée à Lyon, l'association Animaction, se met au service de ceux pour lesquels toute thérapie est pratiquement inaccessible. Son principal objectif est la reconstruction personnelle et sociale de chaque individu.

Animaction intervient aujourd’hui, pour diverses associations et paroisses de quartier, auprès de personnes en situation d’exclusion ou de grande précarité et auprès d’animateurs sociaux, à Lyon et en Amérique latine. Animaction propose des accompagnements de groupe (sous forme d'ateliers) ou des accompagnements personnels. La directrice d’ Animaction, art thérapeute, anime le Train de nuit, chaque semaine, pour les résidents accueillis en lien avec l’équipe salariée et les bénévoles.

L'Art-thérapie a pour but d'accompagner des personnes dont les histoires sont chargées de douleur. Le postulat d'Animaction est que tous ont les ressources intérieures pour « s'en sortir ». A l'aide de techniques diverses, de la peinture à la musique, l'art-thérapeute soutient un processus créatif qui aide le patient à se libérer des blocages pour envisager une autre vie possible.

 

Témoignage de  Gile Louis  - animateur salarié du Train de Nuit à propos des ateliers « Animaction»

Quand Monica est arrivée au «Train de Nuit», je me souviens des regards curieux et intrigués des résidents : "Mais quelle est donc cette personne avec un accent du Sud qui parle fort ?" avaient-ils l'air de penser. Je me suis dit en tant qu'animateur du site qu'il ne fallait pas laisser passer l'occasion de la mettre en confiance pour qu'elle puisse intervenir régulièrement au «Train de nuit». Depuis, l'animation du jeudi est devenue incontournable. Qu'il y ait trois ou dix résidents, la magie opère. Peinture, collage, montage, elle arrive à faire ressortir leurs talents cachés ou non, et c'est souvent un moment plein de convivialité. Les résidents se sentent valorisés et retrouvent confiance en eux. Ils l'adorent et moi aussi. Sa personnalité chaleureuse me fait parfois penser à Victoria Abril. J'espère qu'elle interviendra encore très longtemps.

Pour en savoir plus sur les ateliers Animaction : http://www.anim-action.org/.


27/03/2017

Témoignage de Marythé Pré, bénévole au Secours Catholique

Marythé est co-responsable de l’équipe bénévole du Train de Nuit.

Comment l’équipe bénévole perçoit-elle ce déménagement ?

MP : C’est très positif. Les bénéficiaires seront plus confortablement installés. Ils vont gagner en qualité de vie. Ils auront des salles de bains individuelles neuves, de nouveaux lieux de vie communs agréables. Mais surtout, en étant au 11 quai Perrache (Lyon 2e), ils se rapprocheront du centre-ville, ce qui facilitera leurs démarches, comme par exemple la recherche de travail.

Est-ce que ce déménagement va changer votre manière d’accompagner les résidents ?

MP : Oui, nous allons devoir travailler sur de nouvelles animations pour resserrer les liens entre les bénéficiaires car ce n’est plus le même environnement. Il y aura moins d’espace extérieur, il va donc falloir, en tant que bénévole, trouver d’autres activités pour favoriser le lien social et les rencontres entre résidents, d’autant plus que les hommes ne seront plus seuls mais qu’il y aura aussi des familles désormais dans l’immeuble. Nous allons accompagner les résidents pour qu’ils s’adaptent à leurs nouveaux logements. Ils ont pris leurs habitudes au Train de Nuit et devront trouver leurs repères dans cet immeuble.

Comment est-ce que vous préparez cette transition ?

MP : Nous essayons d’en parler aux bénéficiaires afin qu’ils essaient de se projeter dans ce nouveau lieu, dans leur futur appartement. Mais c’est compliqué pour eux. Certains n’ont pas été en logement «en dur » (classique) depuis très longtemps. Ils n’arrivent pas à s’imaginer ce qui va changer.

Nous nous réunissons entre bénévoles et salariés du site pour anticiper les changements qui vont avoir lieu. Nous allons aussi essayer d’impliquer les bénéficiaires dans ce projet pour qu’ils l’appréhendent moins. D’ailleurs les membres du Conseil de la Vie Sociale, vont aller faire une visite prochainement afin de découvrir l’avancée des travaux, en cours de finition et faire part aux autres résidents de leurs impressions.

 


27/03/2017

Bilan après l’ouverture du nouveau Train de Nuit

Constatant que des personnes sans domicile fixe ne profitaient pas des accueils mis en place, des bénévoles d’Habitat et Humanisme Rhône ont créé le Train de Nuit, un projet commun avec le Secours Catholique en 1993. Il accueille alors une vingtaine de sans domicile fixe dans un petit immeuble de trois logements, puis dans des bungalows, au coeur du quartier de Perrache (Lyon 2e). Ce Train de Nuit quitte Perrache pour le quartier de Gerland en 2010 et se réinstalle dans des bungalows sur un terrain mis gracieusement à disposition par la Ville de Lyon.

Début 2016, le déménagement au 11 quai Perrache permet de replacer le projet en plein centre-ville, à proximité de nombreuses lignes de transport, commerces et services de proximité.

Habitat et Humanisme Rhône en co-gestion avec le Secours Catholique délégation Rhône proposent un hébergement de 70 places de stabilisation dans le cadre d’un agrément CROMS (Comité Régional d’Organisation Sanitaire et Médico-Social), à destination d’hommes isolés et de familles monoparentales, dans un lieu alliant un accompagnement dans la durée et :

> 30 places d’insertion offrant l’opportunité aux usagers de trouver leur place au sein de la structure d’accueil et mettant à leur disposition les moyens nécessaires à la poursuite de leur projet de vie.

> 40 places en hébergement d’urgence pour un accueil rapide, en lien avec le 115.

La participation est une condition de l’accueil des personnes : chaque résident est amené à prendre part aux tâches de la vie quotidienne et collective. L’organisation s’effectue autour d’une charte de vie communautaire.

Le nouveau Train de Nuit a ouvert au 15 rue Dugas Montbel / 11 quai Perrache, Lyon 2e, le 1er févier 2016.

Il accueille 70 personnes : 54 hommes et 7 familles monoparentales (16 personnes), orientées par la Maison de la Veille Sociale, Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) du Rhône.

L’encadrement et les animations sont portés par une équipe salariée et bénévole dédiée.

L’équipe compte 9 salariés, bientôt 10 : un responsable, 4 travailleurs sociaux, 2 animateurs sociaux, une cuisinière, un veilleur de nuit, et bientôt un animateur social en contrat aidé. L'équipe bénévole est composée d'environ 30 bénévoles.

Leurs missions sont diverses : animation, participation au repas le soir, logistique, cuisine, accompagnement à l'emploi, bricolage... En ce qui concerne les animations, elles ont déjà été très diversifiées et toujours adaptées aux besoins et envies des résidents. Cet été ont été organisées : une sortie à Touroparc (50 personnes), une sortie au lac, à la piscine et la visite du Musée Confluence. Enfin, il y a également les animations régulières qui jalonnent la vie du Train de Nuit, au sein même de l’immeuble comme des ateliers pâtisserie ou d’art plastique.

Grâce à un fort soutien des mécènes et en plus de l’équipement complet du site (équipements collectifs, cuisine semi-professionnelle, ameublement des logements), du matériel a également été acheté pour favoriser les animations et le bien vivre-ensemble au sein de la résidence : matériel d’art créatif pour les ateliers d’art plastique, un baby-foot, et une table de ping-pong, rassemblant l’ensemble des résidents autour du jeu.

Enfin, ce nouvel espace a permis la contractualisation d’un tout nouveau partenariat. Le Train de Nuit propose depuis peu à l’association La Main Tendue. Cette association oeuvre pour les sans domicile fixe dans plusieurs quartiers de Lyon : Guillotière, Perrache, Part-Dieu, et aussi sous les ponts, les berges du Rhône, les foyers de travailleurs… Disposant d’une grande cuisine semi-professionnelle, le Train de Nuit a choisi de la partager avec cette association pour la préparation des repas distribués à ceux qui n’ont pas encore eu la chance de trouver un toit. Il s’agit d’un partenariat riche de sens pour le Train de Nuit et ses résidents. Certains participent d’ailleurs aux maraudes avec les bénévoles de l’association.

Le temps a été jusqu'à présent très impacté par la logistique de l'installation, du déménagement et de la mise en œuvre du nouveau fonctionnement. Il reste encore beaucoup à construire. Plus calmement, l’année 2017 devrait permettre de stabiliser le fonctionnement du nouveau site et d’inscrire dans la durée l’ensemble des animations composant le projet social de la résidence, après une première année test.

Ainsi, plusieurs projets sont en cours pour l’année à venir : fêtes de fin d'année, balade en forêt, sorties à la montagne, création d'une fresque murale dans la cour du Train de Nuit impliquant les résidents, et bien d'autres encore.

Parce que loger ne suffit pas, c’est bien le projet social porté par les équipes bénévoles et salariées qui permet d’accompagner chaque personne dans son projet personnel, vers l’insertion et l’autonomie. Après une ouverture mouvementée mais réussie, le Train de Nuit prend ses marques et entre dans une phase de fonctionnement plus équilibrée, grâce aux soutiens des mécènes qui ont rendu ce projet réalisable.

Merci encore à vous tous pour votre soutien !


27/03/2017

Habitat et Humanisme Rhône est fière aujourd’hui de donner le nom de Claude Labbe au Train de Nuit, lieu de vie d’urgence pérennisé depuis un an.

Après une année de fonctionnement, le nouveau Train de Nuit au 11 quai Perrache, Lyon 2e, vit très bien.

Nous avions craint que les personnes appréhendent un hébergement clos, en immeuble mais en réalité, le confort que ce lieu leur propose a été bénéfique pour tous les résidents. Ils apprécient leur nouveau espace de vie, leurs chambres et la convivialité des espaces collectifs dans lesquels ils se retrouvent pour échanger, manger mais aussi pour jouer au baby foot ou peindre, accompagnés par une équipe de bénévoles fortement impliquée.

C’est une réussite pour l’association et cette réussite, nous le devons à nos partenaires. Encore une fois, un grand merci à nos donateurs grâce auxquels nous allons toujours plus dans l’insertion vers l’autonomie des personnes que nous accueillons.

 

Retrouvez le bilan de ce beau projet ici.


Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
de SORAS Florence

de SORAS Florence

Pas de message

-- €
Boillon Marie-Thérèse

Boillon Marie-Thérèse

Pas de message

30 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Simon Jean-Pierre

Simon Jean-Pierre

Pas de message

-- €
guerry frederique

guerry frederique

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

La référence aux trains de nuit mérite bien d’encourager ce beau projet de voyage vers un habitat et peut être une vie meilleure.

-- €
Anonyme

Anonyme

Je soutiens,mais je m'y perds un peu dans toutes les initiatives d'H et H….(c'est peut-être l'objectif?!)

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
pierre dufour jean

pierre dufour jean

Pas de message

50 €
dechanet rené

dechanet rené

Le projet DOIT aboutir et en aucun cas je ne souhaite être remboursé. Par contre, je suis toujours agacé par la formule "ne vous coûte que..." qui est une contre-vérité.

400 €
MIGLIANICO Pierre

MIGLIANICO Pierre

Pas de message

-- €
Gaudin Isabelle

Gaudin Isabelle

Pas de message

50 €
Marion Richard

Marion Richard

Pas de message

50 €
Gatier Alexis

Gatier Alexis

Pas de message

-- €
CURTAUD JACQUES

CURTAUD JACQUES

Pas de message

50 €
Ribeyre Serge

Ribeyre Serge

Pas de message

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Chirignan Philippe

Chirignan Philippe

Pas de message

-- €
BRUN CHANTAL

BRUN CHANTAL

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
de Champs Emmanuel

de Champs Emmanuel

Pas de message

-- €
DEVERT Bernard

DEVERT Bernard

un petit don pour une grande cause Merci aux équipes d'Habitat et Humanisme RHone pour leur engagement. Qu'il me soit aussi permis de remercier le groupe SOMFY pour sa fidélité. Cette opération des "petites pierres" n'est elle pas la Pierre Angulaire d'une solidarité toujours à bâtir. Amitiés

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

400 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

500 €
Anonyme

Anonyme

Bravo pour ce projet : le train de nuit c'est important!

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

30 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Boisserin Pierre

Boisserin Pierre

En souvenir des moments passés auprès des personnes hébergées quand c'étaient les bungalows, je trouve ce nouvel accueil tellement mieux que je souhaite faire ce don.

-- €
Jeanine Grosset-Janin

Jeanine Grosset-Janin

Pas de message

50 €
BELLEOUD Marc

BELLEOUD Marc

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

7 €
Anonyme

Anonyme

Continuez ce que vous faites !

-- €
RIVIER Georges

RIVIER Georges

Pas de message

-- €
Dinguirard Mark

Dinguirard Mark

Pas de message

80 €
Martinez rodolphe

Martinez rodolphe

Pas de message

100 €
Dufour Nicole

Dufour Nicole

Pas de message

50 €
RAFFAULT Thomas

RAFFAULT Thomas

De l'association Habitat et Humanisme Rhône

13 990 € Collectés

Projet financé !

49 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

14 825 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

img20220727wa0008-62e2b51eb13f6.jpeg

Solidaires en Beaujolais

Loger une famille de 4 enfants à Villefranche/Saône

81  nbContributors
Donateurs
16 440 €
Collectés
60 J
Restants
82%
photo1-62139b6344e99.jpeg

Secours Catholique délégation de Loire Atlantique

Villa Ker Coet, une maison familiale de vacances à Pornichet

23  nbContributors
Donateurs
7 320 €
Collectés
67 J
Restants
37%
lamastre.jpeg

Association Encour'âge

Une maison partagée pour les Anciens en Ardèche

31  nbContributors
Donateurs
7 439,96 €
Collectés
72 J
Restants
37%