returnLink-chevron Retour

Loger une famille réfugiée qui va se retrouver à la rue

thematic-5.png Bien vivre dans son logement

Quel est notre projet ?

OBJECTIF

LOGER UNE FAMILLE REFUGIEE QUI VA SE RETROUVER A LA RUE

Une maman et ses trois enfants sont sur le point d’être expulsés de leur logement.

De nationalité albanaise, ils sont arrivés en France en décembre 2019. Après un mois passé à vivre dans le parking souterrain d’un centre commercial ils sont hébergés en CADA depuis le 10/01/2020.

POURQUOI

Un difficile parcours : Mère courage !

Madame a fui l’Albanie seule avec ses trois enfants après avoir subi pendant 14 ans des violences. Craignant pour sa vie et celle de ses enfants dont l’un est en situation de handicap, elle a fui discrètement son pays et est venue trouver refuge en France pour éviter à sa fille un mariage forcé et soigner son fils. Dès son arrivée, elle a entrepris des démarches auprès du juge des affaires familiales pour obtenir la garde exclusive. C’est toujours en cours !

En trois ans de vie en France, tous les membres de cette belle famille ont fait un parcours d’insertion exceptionnel tant sur le plan scolaire que vie sociale et culturelle.

Une maman investie

Depuis son arrivée en France, la maman n’a pas ménagé ses efforts d’intégration. Aujourd’hui elle parle couramment français et s’est investie fortement dans la scolarité de ses enfants en participant au dispositif l’Ecole Ouverte aux Parents pour la Réussite des Enfants. Sa détermination et son courage ont été soulignés à plusieurs reprises par les personnes qui l’ont rencontré. Elle est également bénévole dans plusieurs associations, au sein de la Maison des Familles de Grenoble en s’impliquant dans le fonctionnement du lieu, mais également au sein de l’association Pierre Valdo.

Des enfants volontaires et des parcours scolaires réussis

Les enfants poursuivent une scolarité exemplaire, comme le démontrent les nombreuses attestations scolaires transmises par leurs enseignants. A ce titre, la jeune fille a reçu en septembre dernier une bourse au mérite décernée par le Président du Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes, après avoir réussi brillamment son baccalauréat général, obtenu après seulement trois années passées en France. A la rentrée, elle a intégré l’université Grenoble-Alpes en première année « d’informatique et de mathématiques », cursus exigeant. Ses professeurs attestent de son assiduité et de son niveau d’étude de grande qualité. Elle fait du soutien en mathématiques à des jeunes collégiens et est aussi bénévole au sein de l’épicerie sociale et solidaire AGORAé. Elle est d’une grande aide dans la gestion de l’épicerie et est très investie auprès des 400 bénéficiaires de l’association.

Et pourtant ….Aujourd’hui… sans papiers….sans issue…bientôt à la rue

Après avoir été déboutée de sa demande d’asile en 2020, la maman dépose une première demande de titre de séjour et obtient une autorisation provisoire de séjour pour soins afin d’accompagner son enfant mineur malade. Autorisation non renouvelée. Sa fille, aujourd’hui majeure, vient de déposer en préfecture de l’Isère une demande de titre de séjour, après avoir été déboutée de sa demande d’asile.

Etant de fait déboutée et sans papiers, la famille est sous la menace d’une procédure d’expulsion imminente du CADA…la trêve hivernale ne s’appliquant pas pour les demandeurs d’asile !

Nous nous engageons ; Nous sommes soutenus

Désireux d’accompagner la famille dans la construction de leur projet de vie en France, après un parcours de plusieurs années particulièrement éprouvant et pour les nombreux soutiens reçus, le sénateur de notre secteur a formulé une demande de régularisation auprès du préfet de l’Isère.

Demande effectuée d’urgence pour éviter une OQTF.

En espérant une régularisation de leur droit au séjour, plusieurs réseaux, associations, collectifs de professeurs et d’amis, accompagnent cette famille et se sont engagés à les aider mais …….le chemin est encore long.

Un appartement….. un espoir

Ne pas les laisser repartir à la rue

L’association Un Toit Pour Tous propose un logement qui convient parfaitement ; Il faut le financer !

La famille étant sans droit, elle est sans ressource.

Notre association CART (Collectif d’Accueil des Demandeurs d’Asile en Trièves) qui l’accompagne et la soutient depuis plus de deux ans lui verse régulièrement une somme pour vivre au quotidien à partir d’une petite collecte régulière de dons mais cela est loin de suffire pour les loger.

NOTRE PROJET

* Loger la famille.

* Prendre en charge le coût logement sur une première année et leur donner de quoi vivre au quotidien.

À quoi va servir l’argent collecté ?

La famille n’a ni ressources ni droit au travail.

Voici plus de deux ans que nous les accompagnons et les soutenons vers leur projet.

Il est impensable de « les laisser tomber », c’est une famille avec qui nous avons tissée des liens très forts.

  • Il est naturel qu’elle compte sur nous pour leur permettre de passer ce long cap vers une régularisation.

  • Il est naturel que nous ayons décidé de la soutenir.

L’association ne recevant aucune subvention nous fonctionnons par collecte de dons.

A quoi va servir l’argent collecté

A payer toutes les dépenses liées au logement et à leur donner un peu d'argent pour subvenir aux besoins du quotidien (nourritures, vétements, scolarité, études, ....).

Cet argent viendra en complément de ce que nous donnions déjà alors que la famille était logée avant d'être déboutée.

DEPENSE TOTALE = 10 300€

Grâce à vos dons, si nous atteignons notre objectif de collecter 5 000 €, et avec l'abondement des Petites Pierres de 5 000 €, nous aurons l’assurance de pouvoir loger cette famille et de l’aider à vivre pendant un an

OBJECTIF DE DONS 5 000€

Qui sommes-nous ?

CART Collectif d’Accueil des Réfugiés en Trièves

Comme de nombreux collectifs d’habitants en France, le CART œuvre bénévolement pour accueillir des demandeurs d’asile et des réfugiés.

La rencontre tisse également des liens fraternels nécessaires à la réalisation de leurs projets d’insertion.

L’accueil et le suivi sont organisés en lien avec des associations grenobloises qui ont mission de la préfecture pour la gestion des demandes d’asile.

Le CART c’est :

Trois pôles en Trièves : Mens, Monestier de Clermont et Chichilianne réunis au sein d’une même association « Les Toits du CART ».

Pendant sept ans d’existence :

  • Plus de 50 bénévoles,

  • Plus de 120 personnes seules ou en famille accueillies temporairement chez l’habitant ou en petit logement (Monestier et Mens).

CART Chichilianne

Chichilianne, petite commune rurale du Vercors sud, 300 habitants, est située à 50km de Grenoble. Un bar-restaurant et une boulangerie sont les seuls commerces du village ; les services les plus proches, poste, santé et épicerie sont à Clelles à 6 km.

Une gare SNCF située entre Clelles et Chichilianne (4 km) permet la liaison directe avec Grenoble.

Cet éloignement des services et la nécessité d’une proximité des administrations pour les demandeurs d'asile nous a amené à faire le choix d’accueillir des personnes ou des familles pour des moments de court-séjours, de rencontres et de récupération. Nous leurs offrons une pose en profitant de l’agrément des activités de campagne et de montagne.

De plus, sur le thème de l’accueil solidaire, du devoir d’hospitalité nous organisons des manifestations, animations à destination des habitants.

Contacts

  1. Jean-Yves LAMY : 06 83 70 62 81

  2. François SROCZYNSKI , 06 81 59 36 36……

  • Mail : les toitsducart@gmail.com

Voir le budget détaillé
Aucune actualité pour le moment
Aucun don pour le moment

0 € Collectés

Dons
Abondement LPP
0 %
0 card-project-nbContributors

Donateurs

Restants

5 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

fapilappartementgrenoble_janvier2022-632c1008aa70a.jpeg

Un Toit Pour Tous

Grenoble: Une maison pour continuer à apprendre

36  nbContributors
Donateurs
7 430 €
Collectés
38 J
Restants
50%
projet 2.jpeg

Le Mouvement du Nid

1 lieu sécurisé pour les enfants vulnérables en Martinique

21  nbContributors
Donateurs
2 934 €
Collectés
32 J
Restants
15%
maisonhabitagelaboissiereateliercartouchearchitecturecoupe-633ffa6b69cd2.jpeg

Habit'âge

Un habitat senior solidaire dans un village en Anjou

21  nbContributors
Donateurs
3 810 €
Collectés
76 J
Restants
19%