returnLink-chevron Retour

"Espace Petits Pas" : enfants en hôtel social dans le 93

thematic-6.png Créer du lien social

Quel est notre projet ?

Créée en mars 1980, Asmae – Association Sœur Emmanuelle est une association française de loi 1901, reconnue d’utilité publique, non-confessionnelle et indépendante. En 2006, Sœur Emmanuelle a fondé la Chrysalide, à Bobigny, dans le département de la Seine-Saint-Denis (93), pour accueillir et accompagner des jeunes mères et leurs enfants sans abris au sein d’un centre maternel et d’une crèche familiale.

Un lieu d'accueil et d'échanges pour les familles en situation de grande précarité dans le 93:

En 2016, Asmae a ouvert, au sein de la crèche familiale, un Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP), inspiré des Maisons vertes de Françoise Dolto, pour offrir un lieu d’écoute, d’échanges et de jeux libres pour les enfants de 0 à 6 ans, et leurs parents. Une équipe de psychologues, professionnels de la petite enfance, et de bénévoles, y ont accueilli des familles du quartier en situation de grande précarité. Bien que les familles y aient trouvé un réel bienfait pour l’épanouissement de l’enfant, le niveau de fréquentation est resté faible.

Se déplacer à la crèche familiale constitue une démarche supplémentaire à toutes celles que les familles effectuent déjà dans la semaine et qui leur paraissent prioritaires sur le jeu de leur enfant.

De janvier à mai 2018, un « Espace Petits Pas » s’est donc déplacé tous les samedis matins dans un hôtel social qui héberge de nombreuses familles par le 115 dans le 93, et la fréquentation y était beaucoup plus importante. Les témoignages positifs des parents rencontrés ont conforté notre démarche : l’expérience a été concluante.

Des chiffres alarmants sur la précarité des familles logeant en hôtel social dans le 93:

En Ile-de-France, plus de 30 000 personnes vivent en hôtel social, dont 15 000 enfants, âgés de 6 ans en moyenne, et ce pendant plus de 10 ans ! En Seine-Saint-Denis, ce sont 4 357 enfants, dont 2471 âgés de 0 et 6 ans, qui vivent dans 127 hôtels sociaux. Les conditions de vie en hôtel social sont très précaires et perturbent le développement cognitif et psychomoteur de l’enfant : promiscuité, nécessité de ne pas faire de bruit, déplacement entravés, absence de jouets, changement fréquent d’hôtel, pas de suivi scolaire, risque d’exposition à des violences familiales.  

Un "Espace Petits Pas" itinérant pour permettre à ces enfants de jouer, courir, et grandir !

Forte de 14 années d’expérience dans le 93 auprès des familles vulnérables, et des conclusions de l’expérience menée en 2018, Asmae souhaite, en 2020, étendre son intervention en développant une unité mobile du LAEP pour aller à la rencontre des familles qui logent dans les hôtels sociaux du 93. Avoir un espace de jeux libres, qui favorisent les temps d’échanges entre enfants, enfants-parents et le partage d’expérience entre parents, participe à l’éveil de l’enfant et renforce les liens familiaux.

Je fais appel à votre générosité pour nous aider à développer notre espace itinérant des « Petits Pas » dans les hôtels sociaux du 93 et permettre aux enfants de grandir et de s’épanouir auprès d’autres enfants et de leurs parents !

À quoi va servir l’argent collecté ?

Grâce à votre soutien Asmae pourra lancer son unité mobile "Espace Petits Pas", qui bénéficiera, dans un 1er temps, à 167 enfants de 0 à 6 ans, et leurs parents. Cette unité mobile se déplacera 3 jours par semaine dans 2 hôtels sociaux du 93, et organisera 3 à 4 séances de 2h, pour accueillir les enfants, dans un espace adapté à l'éveil, l'écoute et l'échange. 

Un équipe de professionnels de la petite enfance à l'écoute 

L’équipe composée de 3 personnes, dont une coordinatrice de projet, experte en éducation de la petite enfance, s’assurera de la mise en place de l’espace de jeux et de l’accompagnement des familles. L'équipe disposera d'un kit de jeux mobile pour transformer rapidement la salle mise à disposition en espace de jeux : des tapis molletonnés colorés seront posés pour recouvrir le sol et créer un espace délimité visuellement, des jeux seront en accès libre faisant appel aux différentes capacités motrices et de réflexion des enfants seront installés.

L’équipe adoptera une posture bienveillante, à l’écoute, respectueuse, et garantissant l’anonymat des familles dans cet espace. L’équipe accueillante se montrera discrète, empathique, compréhensive, n’émettra pas de jugement ni ne posera de question intrusive. Les parents pourront, quant à eux, demander des conseils auprès de l’équipe. L’un des 2 parents devra être présent sur place, car cet espace a aussi pour vocation de renforcer les liens enfant-parent.

Des interventions au plus près des familles en hôtel social dans le 93

Les lieux d’intervention sont choisis en fonction de leur proximité avec les familles (lieu d’hébergement ou de restauration), et dans la mesure où l’espace proposé remplit les conditions d’hygiène et de sécurité nécessaires. L’espace permettra d’accueillir au moins 6/7 familles par séance.

Le choix des hôtels sociaux s’appuie sur le réseau des partenaires d’Asmae, à savoir le Samu Social, l’Accueil de jour de l’Amicale du Nid, et la circonscription errance du département. Asmae et ses partenaires ont déjà identifié d’autres accueils de jour, accueillant des familles en errance, où l’unité mobile pourrait intervenir d’ici les prochains mois.

Pourquoi nous soutenir ?

Face à l’augmentation du nombre de familles vivant dans ces conditions extrêmement précaires en hôtel social, dans la rue, ou dans les squats, Asmae a décidé d’agir pour leur offrir un espace de répit où souffler, se changer l’esprit, échanger et passer un moment avec leurs enfants qui s’épanouiront par le jeu.

Je fais appel à votre générosité pour permettre à ces enfants et familles logés en hôtel social de bénéficier d’un espace de jeux et d’éveil, mais aussi de rencontres et d’échanges avec d’autres parents et des professionnels.

N’hésitez pas à partager cette campagne dans votre entourage pour que nous puissions atteindre nos objectifs !

Qui sommes-nous ?

Créée en mars 1980, Asmae - Association Soeur Emmanuelle, du nom de sa fondatrice, est une association française de loi 1901, reconnue d'utilité publique, non-confessionnelle et indépendante. Asmae a développé 40 ans d’expertise dans les domaines de l’éducation et de la protection de l’enfance en France, au Burkina Faso, en Egypte, au Liban, à Madagascar et aux Philippines.

Les équipes d’Asmae travaillent au quotidien avec des organisations locales partenaires pour améliorer l’accès et la qualité de l’éducation et des services de protection pour près de 50 000 enfants et jeunes adultes (filles et garçons, de 0 à 22 ans) en situation de grande vulnérabilité : déscolarisé.ée.s, en situation de handicap, en grandes difficultés d'apprentissage, en situation de rue, réfugié.ée.s, victimes d’abus et d’exploitation.

Notre objectif consiste à développer le potentiel et le bien-être de ces enfants et jeunes adultes afin de favoriser leur insertion sociale et les aider à devenir des femmes et des hommes libres et indépendants, porteuses et porteurs de changements positifs dans la société.

A l’international, Asmae agit dans 5 domaines d’intervention :

  1. Prévention de la déscolarisation et de l’échec scolaire ;
  2. Protection et éducation de la petite enfance ;
  3. Prévention et prise en charge des enfants en danger ;
  4. Accompagnement de l’adolescent ;
  5. Soutien aux enfants en situation de handicap ;

En France, Asmae opère en direct auprès de ses bénéficiaires dans le cadre de son centre maternel et de sa crèche familiale réunis au sein de la Chrysalide à Bobigny, dans le département de la Seine-Saint-Denis (93).

L’équipe d’Asmae y accueille des jeunes mères sans abri, avec au moins 1 enfant de moins de 3 ans, qui ont fui des violences familiales ou conjugales, ont connu un parcours migratoire difficile, et sont marquées par des traumatismes psychiques et/ou physiques, et qui n’arrivent pas à s’insérer dans la société et à s’impliquer dans le développement de leur(s) enfant(s). Ces jeunes mères sont accompagnées au quotidien pour se reconstruire, se former à un métier, trouver un logement, et apprendre à gérer leur quotidien. Notre équipe les soutient dans leur rôle parental et fournit un appui dans le développement et l'éducation de leur(s) enfant(s).

 

Comment nous contacter ?

SE_LOGO_H_BLEU (002).png

Mélisande Massoubre

Chargée de Mécénat

+33 (0)1 70 32 02 59

chargefondsprives@asmae.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

https://www.facebook.com/Asmae.Association.Soeur.Emmanuelle/

https://twitter.com/Asmae_ONG

https://www.youtube.com/channel/UCTLUm7niL8TBULOr1PfUrqA

https://www.instagram.com/soeur.emmanuelle/

 

Ambassadrice du projet : Mélisande Massoubre est originaire de Paris. Diplômée en sciences politiques et relations internationales, elle a rejoint l’équipe d’Asmae – Association Sœur Emmanuelle, au siège de Montreuil, (093), en juillet 2018, pour s’investir dans les domaines de l’éducation et de la protection de l’enfance qui lui tiennent à cœur. Aujourd’hui, elle souhaite agir pour l’Espace Petits Pas afin de venir en soutien à ces enfants et à leurs familles qui vivent dans des conditions de vie extrêmement précaires.

Pourquoi croit-elle en ce projet ? « Les équipes de la Chrysalide réalisent, au jour le jour, un travail exceptionnel auprès des jeunes mères résidentes et de leurs enfants. Je suis convaincue que notre expérience à la Chrysalide nous servira à offrir un espace chaleureux et bienveillant pour les familles du 93 qui vivent dans des conditions précaires en hôtel social ou à la rue. On le sait bien, ce n’est pas du tout un environnement favorable pour le développement de l’enfant et ni pour les parents d’ailleurs. Mais les familles n’ont pas trop le choix, et font tellement d’allers et retours dans l'espoir d'avoir un toit qu’elles n’ont plus le temps pour d’autres activités avec leur enfant. Déjà que la pression du quotidien est très forte, il est indispensable pour les familles d’avoir un temps pour soi, pour se retrouver, et surtout pour permettre aux enfants de s’exprimer, de jouer comme ils l’entendent dans un espace qui leur est dédié. Ce sont 2h qui vont permettre à l’enfant de s'évader du quotidien, il pourra tisser de vrais liens avec les autres enfants, s’amuser, chanter, crier s’il le souhaite ».

30/09/2020

Un grand merci aux premier.ères donateur.rice.s !

Grâce à vos généreuses contributions, nous avons déjà atteint 50% de notre objectif en trois semaines seulement !

Si ce début de campagne est très prometteur, nous ne devons pas pour autant nous reposer sur nos lauriers…

Que dites-vous de relever un nouveau défi ? 

Si ce n’est déjà fait, je vous propose d’encourager 2 membres de votre entourage à ce qu’ils et elles contribuent, à leur tour, à cette collecte. Ainsi, nous serons sûr.e.s d’atteindre notre objectif début décembre 2020 – fin de la collecte !

Pour votre information, si nous n'atteignons pas cet objectif à temps, nous ne récupérerons pas vos dons, et vous serez toutes et tous remboursé.ée.s à hauteur de ce que vous avez donné. 

Entre-temps, je vous donne rendez-vous, d'ici une dizaine de jours, pour vous partager le témoignage de Sandra Palisse, Coordinatrice du projet « Espace Petits Pas », qui vous donnera un aperçu des premières séances réalisées auprès des enfants et de leurs parents en hôtel social dans le 93.

En effet, nous avons commencé à organiser quelques séances, avec les moyens du bord, mais c’est avec vos contributions et de nouvelles, que nous pourrons aller à la rencontre d'encore plus d’enfants et de parents en situation de précarité.

A très vite, et merci encore ! 


26/10/2020

Interview de Sandra Palisse, Coordinatrice du projet

Chers donateurs, chères donatrices,

Nous ne vous avons pas oublié.ée.s ! Voici des nouvelles de notre projet auquel vous avez généreusement contribué.

Comme je vous l'avais annoncé, il y a quelques semaines de cela, Sandra Palisse, Coordinatrice de l'Espace Petits Pas, répond, avec engagement et conviction, à nos questions dans le cadre de cette interview.

 

Pourriez- vous nous résumer votre parcours et nous raconter ce qui vous a motivé à porter ce projet ?

Je suis éducatrice de jeunes enfants depuis 13 ans. J’ai commencé ma carrière classiquement en travaillant en structure d’accueil petite enfance dans une crèche associative de 40 berceaux. J’y ai occupé différentes fonctions dont celle de responsable pédagogique. Par la suite j’ai travaillé au sein d’un centre maternel et un service d’urgence pour une association qui héberge des femmes et des enfants victimes de violences conjugales. Je faisais entre autres, des entretiens « parentalité » dans les locaux administratifs mais également dans les chambres d’hôtels. Il m’est alors apparu évident qu’il y avait beaucoup à faire pour tous ces enfants pris en charge dans les hôtels sociaux. Ainsi, j’orientais et j’accompagnais ces familles vers les LAEP (Lieu Accueil Enfants-Parents) de secteur. Vous comprenez alors, que le projet « espace petits pas » était pour moi une évidence.

 

Selon vous, qu’est-ce qui caractérise le plus le projet « Espace Petits Pas » ? 

La bienveillance, que ce soit dans l’accueil des enfants et des familles, ou bienveillance du regard que nous portons et soutenons lorsque nous nous adressons aux enfants et à leurs accompagnants. Le partage de l’instant avec respect et neutralité de ce que l’on voit, de ce que l’on échange, de ce que l’on reçoit, et de ce que l’on donne en tant qu’accueillants.

 

Quelle est la situation des enfants qui en bénéficient, et qu’est-ce que ce projet change concrètement pour eux ? 

La précarité des hébergements ne permettent pas aux enfants un développement harmonieux. «  L’Espace des Petits Pas » permet aux enfants de se mouvoir en liberté, crier, sauter, jouer, faire des allers-retours sécurisant auprès de l’adulte de référence (maman pour la plupart du temps). L’espace permet aux enfants de se rencontrer, d’appréhender l’autre différent de soi…

 

Est-ce que vous pourriez nous raconter le déroulement d’une journée type dans le cadre de ce projet ? 

L’équipe d’accueillant.e.s part de la crèche familiale « L’île aux enfants »* où nous avons notre bureau, le matin, avec le véhicule de service de “l’Espace Petits Pas” coffre chargé ! Des caisses de jeux, des tapis, et la journée peut commencer. Nous arrivons vers 10h00 sur les lieux d’accueils et nous en partons à 16h00. Nous sécurisons les espaces, déchargeons et aménageons le lieu. Sans inscription, les familles arrivent quand elles le souhaitent et pour la durée qu’elles souhaitent. Vers 16h10 nous regagnons le véhicule, et nous retournons, rue Perron à Bobigny, pour débriefer entre nous de l’accueil et désinfecter les jeux et jouets, afin que ce soit propre pour l’accueil du lendemain !

*située à la Chrysalide à Bobigny, dans le département du 93, où l'équipe d'Asmae accompagne, pendant deux à trois ans, des jeunes mères, ayant vécu des violences familiales et/ou conjugales, et leurs enfants. 

 

Avez-vous eu des retours / impressions des familles sur ce dispositif qui a été mis en place ? 

Les familles sont satisfaites de ce dispositif. Certaines s’en saisissent toutes les semaines, d’autres ponctuellement. Sur un des lieux d’intervention, il y a une majorité d’enfants d’âge scolaire. Avant de réévaluer la pertinence de nos interventions, on y intervenait les lundis. Les familles ont demandé à ce que nous puissions changer notre journée de présence. Et à juste titre ! Ainsi, à partir de mi-octobre, nous avons  commencé à changer notre organisation pour répondre au plus près aux besoins des enfants et des demandes identifiés par les familles.

 

Quel message voudriez-vous transmettre aux personnes qui ont participé et soutenu le projet ? 

Nous travaillons sur des notions importantes, celle de l’égalité des chances entre autres. Nous permettons à des enfants de bénéficier d’un lieu adapté pour qu’ils puissent jouer, ce qui est fondamental. Le jeu permet le développement de la capacité de penser, réfléchir, se socialiser, vivre des expériences… nous poursuivons le travail de Sœur Emmanuelle et nous « aidons les enfants à devenir des hommes [et des femmes] libres ». Alors, un grand merci à vous !

 

Comment envisagez-vous l’avenir du projet ?

Il est à espérer que le projet puisse s’étendre, se développer, s'accroître sur les territoires…tant d’enfants, tant de familles sont hébergées dans des lieux précaires. Il y a encore tant à faire, et tellement de besoins !

 

Grâce à vos contributions, nous faisons tout notre possible pour venir en soutien à ces enfants et à ces familles ! A ce titre, nous vous donnerons régulièrement des nouvelles sur les avancées de ce projet, et n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez avoir des informations complémentaires (chargefondsprives@asmae.fr).

 

A très vite,et portez vous bien !!

L'équipe Asmae

 

 


21/12/2020

Espace Petits Pas: de belles nouvelles pour les fêtes !

Bonjour à toutes et à tous !

Les fêtes de fin d’année approchent enfin, et même si 2020 a été une année sombre et difficile pour tout le monde, nous souhaitions vous faire entrevoir cette petite lueur d’espoir que votre contribution a fait jaillir dans le cœur des enfants et de leurs familles, en situation de grande précarité, qui ont été accueillis par notre équipe de l’Espace Petits Pas. Pour rappel, l’Espace Petits Pas est un Lieu Accueil Enfants-Parents (LAEP) itinérant dans le département de la Seine-Saint-Denis (93).

Aussi, c’est le moment de vous faire part de nos avancées réalisées depuis la fin de notre collecte, et elles ont été nombreuses !

En chiffres :

  • L’Espace Petits Pas a accueilli, 89 familles et 142 enfants, dont 92 enfants de moins de 3 ans et 50 enfants de 3 à 6 ans.
  • A ce jour, notre équipe intervient dans trois villes du 93, soit dans un centre d’hébergement d’urgence et dans deux hôtels sociaux.

Déroulement d’une journée type :

Grace à votre contribution, nous pouvons nous déplacer facilement avec notre unité mobile remplie de matériel pédagogique et d'équipements adaptés aux tout-petits. Nous nous rendons, chaque jour, dans un espace dédié au sein de l’hôtel social ou du centre d’hébergement pour offrir des séances de jeux libres aux enfants et à leurs familles. Nous aménageons l’espace pour amener les enfants à jouer selon leurs envies, mais aussi pour proposer une aire de détente et de partage pour les familles. Les accueils se déroulent chaque semaine en journée entière, de 10h à 16h, et selon un planning fixe afin de permettre aux familles de trouver leurs repères.

Que de retours positifs de la part des familles !

Nous sommes tellement heureux de voir des familles franchir la porte de notre LAEP itinérant et apprécier cet espace mis à leur disposition. Voir revenir, chaque semaine les enfants et leur famille, nous permet de tisser de réels liens de confiance !

Les familles sont contentes de profiter de cet espace bienveillant. Le manque de place au domicile et de socialisation les incite souvent à venir découvrir le LAEP. Et cet espace finit par devenir un lieu de RDV pour certaines familles qui prennent plaisir à se retrouver autour de leurs enfants.

Les parents peuvent enfin prendre le temps de quelques minutes ou de quelques heures, voire d’une demi-journée ou toute la journée, pour jouer avec leurs enfants et discuter avec d’autres adultes autour d’un thé ou d’un café.

Nos perspectives en 2021 :

Mais nos efforts ne s’arrêtent pas là car les besoins sont sans cesse croissants ! L’année prochaine, nous comptons nous déployer dans un 4ème hôtel social dans le 93.

Et nous réfléchissons également à d’autres propositions de jeux pour les plus de 3 ans, et nous prévoyons d’intégrer le livre, les contes et les comptines au sein de notre espace de jeux.

 

Encore merci de nous accompagner dans cette si belle aventure, et nous sommes heureux de vous embarquer l’année prochaine pour vous montrer d’autres réussites de notre projet.

En vous souhaitant une très belle fin d'année, et surtout une meilleure année 2021 !

Très chaleureusement,

Equipe Asmae


06/07/2021

Espace Petits Pas : une mini-rétrospective de 2020 !

Bonjour à toutes et à tous,

Nous souhaitons vous donner des nouvelles de notre projet, l’Espace Petits Pas.

Vivant dans une chambre en hôtel, les familles qui bénéficient à ce projet n’ont pas de place pour que leurs enfants puissent jouer. Cela leur permet de rencontrer d’autres parents et enfants et donc de créer du lien social. Elles apprécient de pouvoir sortir de leur chambre pour partager un moment convivial, de détente, avec leur(s) enfant(s). De plus, l’Espace Petits Pas sert de repère dans la semaine pour ces familles et leurs enfants.

Cet espace peut accueillir quatre familles par séance  et offre quatre jours par semaine un lieu pour que les enfants puissent jouer librement et permettre aux mères de voir leurs enfants se développer et s’épanouir « comme tous les enfants ».

Nous vous partageons ci-dessous une journée « type » de l’accueil des enfants et de leur famille :

  • 9h – 9h45 : déplacement dans les hôtels sociaux et installation dans le lieu d’accueil
  • 10h – 12h30 : premier accueil des familles et mise en œuvre d’activités pour les enfants (jeux de construction, dînettes, poupons, petites voitures et autres jeux)
  • 13h30 – 16h : deuxième accueil des familles et mise en œuvre d’activités pour les enfants
  • 16h30 – 17h30 : rangement de l’Espace Petits Pas, déplacement et retour au siège

Notre crèche itinérante sur le départ :  

crèche itinérante.png 

Voici également quelques photos de nos Espaces Petits Pas: 

hôtel social 3.png