returnLink-chevron Retour

Aménager des chalets pour les grands exclus

Quel est notre projet ?

Il y a 2 ans, l’association ALYNEA et Les Petites Pierres ont réussi la 1ère étape du projet de réhabilitation du Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale Carteret à Lyon : financer en partie la construction des chalets en bois, construits par Emmaüs – aujourd’hui en cours d’installation - afin de remplacer les Algécos, inadaptés au froid et à la chaleur et pourtant dans lesquels vivaient les personnes. Ces nouvelles conditions de vie sont d’avantages conformes à la dignité que nous leur devons !

En attendant la livraison des travaux, les 35 hommes et femmes accueillis, fragilisés par un parcours difficile, parfois en errance, ont déménagé provisoirement du site l’été dernier pour passer l’hiver dans de meilleures conditions au chaud.

C’est à l’automne que nous réinvestissons les lieux. Nous vous donnerons RDV pour une pendaison de crémaillère en septembre afin de partager avec les donateurs ce moment fort !

Aujourd’hui ALYNEA a besoin de votre soutien pour aménager la cuisine et changer la literie (voir la présentation du budget).

À quoi va servir l’argent collecté ?

Des conditions de vie dignes : prérequis à la réinsertion avec l'association Alynea à Lyon

Le centre d’hébergement Carteret accueille des personnes très éloignées des normes traditionnelles d’hébergement. Souvent après plusieurs mois ou plusieurs années dans la rue, très désocialisées, ces personnes trouvent ici l’ultime solution d’accueil susceptible de les prendre en charge.

Pour autant, ALYNEA a la conviction que la qualité de l’hébergement influe largement sur les résultats obtenus : « Plus on fait dans le qualitatif et l’exigeant, plus les personnes accueillies se sentent considérées, plus elles adhèrent au projet d’accompagnement et progressent. Ce qui permet de pouvoir envisager par la suite une redirection vers une structure plus adaptée à leur trajectoire, voire vers un logement autonome. » - Jérôme COLRAT, Directeur – ambassadeur du projet.

Allier espaces intimes et collectifs au CHRS Carteret

Ne plus vivre dans la rue, signifie des obligations de changement afin de retrouver l’énergie pour aller de l’avant et réapprendre à habiter, dans le respect de règles de vie simples tant sur des espaces individuels que collectifs.

Des chambres et salles de bains individuelles afin de garantir l’intimité et la vie personnelle dont nous avons tous besoin.

Le lieu collectif constitue un véritable support pour la personne accueillie. Bien souvent, elle permet de rompre avec l’isolement, et d’envisager des actions collectives, de favoriser un comportement solidaire, de proposer un cadre d’apprentissage, de soins et d’épanouissement personnel.

Aussi, les repas sont des temps forts quotidiens et structurants. L’équipe met en place des ateliers cuisine hebdomadaires les week-ends autour d’une recette du monde. Cela place les personnes hébergées au cœur de l’action qui proposent une spécialité, bien souvent pour faire découvrir un plat de leur pays d’origine, leur histoire et/ou savoir-faire est valorisé au sein du groupe.

Qui sommes-nous ?

Depuis plus de 40 ans, ALYNEA est un acteur de l’agglomération lyonnaise dans l’accompagnement et la réinsertion des personnes en situation d’exclusion. L’association s’organise autour de 3 pôles : l'insertion, l'hébergement et l'urgence.

Un 4ème pôle médico-psychosocial complète notre approche : ALYNEA a la conviction que c’est en considérant les personnes dans leur globalité que nous pouvons proposer des solutions adaptées à chaque situation. Nous prenons en compte non seulement la dimension sociale des personnes, mais aussi leur état de santé somatique et mentale, en respectant leur identité culturelle, leur parcours et histoire, et ce, grâce à une approche multidisciplinaire.

ALYNEA accompagne les personnes dans l’accès aux droits fondamentaux (logement, santé, emploi, formation, culture, etc.), points de départs pour se projeter et ainsi favoriser le pouvoir d’agir des personnes, leur ancrage dans la société et leur autonomisation.

Par des actions innovantes, l’association a l’ambition de porter la parole des sans voix et de faire des liens sociaux et humains le fondement de sa mission.

En chiffre :

- 500 personnes hébergées chaque soir 

- 6200 personnes accompagnées chaque année

- 10 services

- 120 professionnels, 80 bénévoles, 12 services civiques / an

- ALYNEA fait partie du Groupement d’Intérêt Economique Est Habitat (groupement au carrefour du logement et de l’hébergement).

 

 

  • ALYNEA 
  • 53 rue Dubois-Crancé
  • 69600 Oullins
  • 04 78 50 16 05
  • www.alynea.org

 

Jérôme COLRAT, Directeur d’ALYNEA, s’entoure de la jeunesse sur ce projet. L’équipe des volontaires du Service Civique d’ALYNEA, composée de Maria, Syndie, Dalila, Sarah, Alexia et Kevin se portent avec lui, ambassadeurs de ce projet.

 

Jérôme COLRAT, Directeur d’ALYNEA, depuis décembre 2013, préside aussi la fédération nationale des Samu sociaux fondée par Xavier Emmanuelli.

 

Tout le monde doit trouver sa place. 

« Comment réussir à faire une société tous ensemble ? » Jérôme Colrat dirige des équipes qui accompagnent chaque jour des personnes aux trajectoires de vie différentes et aux parcours marginalisés. Pour autant, ces hommes et femmes, extrêmement fragiles, « ont toute leur place dans la société même si ce n’est pas celle de monsieur ou madame tout le monde ».

Une mission d’accompagnement.

Arrivé à ALYNEA en 2007, il s’engage ici pour une cause qu’il pense riche humainement.« Le centre d’hébergement Carteret est un lieu d’accueil à haut seuil de tolérance. On s’adresse à des personnes en situation de très grande exclusion. L’idée est de les accueillir dans leur globalité, avec leurs addictions et consommations, certaines présentant des troubles du comportement. Si l’on se mettait à exclure les drogués ou les alcooliques, on passerait à côté de notre mission. Ici, on est dans l’accompagnement. Ça demande de faire un pas de côté et d’agir en partenariat avec d’autres qui sont spécialistes de ces domaines

Pourquoi vous entourer de la jeunesse sur ce projet ?

ALYNEA rassemble salariés, bénévoles et volontaires du Service Civique. Ces 6 jeunes, certains expérimentés et d’autres sans bagage scolaire, dédiés à l’animation au sein de nos centres d’hébergement et à l’organisation d’événements à ALYNEA, s’engagent dans une logique de rendre totalement service. Nous faisons le choix de cette mixité car ils apportent leur enthousiasme pétillant, tant aux professionnels qu’aux usagers !

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous engager en tant que volontaires aux côtés d’ALYNEA?

Partir à la découverte d’autrui, être en lien avec des personnes auxquelles nous n’aurions jamais prêté attention auparavant et nouer des relations avec elles. Ce qui nous touche à ALYNEA, c’est l’aide inconditionnelle apportée aux individus en détresse, peu importe leur histoire, leur situation ou leur origine, etc. Notre engagement en tant que volontaires, nous permet de nous développer chaque jour et d’avoir un regard plus ouvert sur le monde.

Pourquoi est-ce important pour vous de soutenir ce projet ?

Ce projet nous tient à cœur car nous travaillons dans les foyers, nous avons rencontré les personnes et avons saisi la nécessité d’un espace bien aménagé, une sorte de « cocon » qui réunit les hébergés et favorise la dynamique de la vie en communauté. Pour ces personnes souvent marginalisées, réapprendre le vivre ensemble constitue une étape cruciale pour leur réinsertion sociale.

Voir le budget détaillé

27/03/2017

A Carteret c’est avant tout une expérience humaine de rencontre...

Le CHRS CARTERET héberge 34 personnes aux profils très hétérogènes. Leur point commun : une grande souffrance après une longue expérience de vie dans la rue. « A Carteret c’est avant tout une expérience humaine de rencontre, chaque personne à son parcours de vie, ses qualités et ses défauts. C’est un lieu repère où les personnes accueillies peuvent se poser, se reposer, se panser et se repenser. » Delphine, Assistante sociale

Mission : Avec l’appui de l’équipe professionnelle, les personnes définissent leur projet personnalisé en vue de rendre leur quotidien acceptable et de se réinsérer socialement et professionnellement. Dans ce dispositif, les personnes accompagnées deviennent des « acteurs » de leur quotidien plutôt que des « objets de soin » et d’assistance.

« Le projet c’est que la personne sorte d’ici » Imed, Chef de service.

Faire vivre le collectif : Outre les questions autour du soin de la personne, des démarches administratives (logement, emploi, budget, accès aux droit, etc.), il s’agit par l’aménagement d’un lieu collectif de créer une dynamique positive qui permette la socialisation, le respect des règles communes et le vivre ensemble.

Au CHRS Carteret, les personnes réapprennent à vivre ensemble, à se parler, à échanger, à donner leur avis, etc. Le discours entre pairs, a une grande résonnance et l’équipe professionnelle peut s’en emparer pour travailler la valorisation des personnes. "Carteret c'est important car c'est un endroit où l'on accepte les gens tels qu'ils sont, avec toutes les problématiques qu'ils peuvent avoir." Lili, éducatrice spécialisée.

La réussite de ce dispositif : En 2015, 25 personnes sur 34 ont quitté le CHRS pour être orientées vers un habitat adapté à leur situation. Pour les personnes, ce relogement symbolise le passage d’une vie à une autre ! 

Crédit photo : Denis Svartz


27/03/2017

CARTERET, un foyer en évolution

De l’expérimentation à l’innovation pour répondre aux besoins sociaux

6 années d’expériences hivernales

CARTERET a ouvert ses portes à Lyon durant l’hiver 2001 pour accueillir, dans le cadre du plan froid, des hommes seuls sans domicile fixe, en grande précarité sociale, psychologique, économique. Pendant 6 saisons, avec un statut de Centre d’Hébergement d’Urgence (CHU), il est ouvert seulement les nuits, de novembre à avril répondant à une urgence de mise à l’abri immédiate des personnes contre le froid, la faim et le manque d’hygiène.

L’accompagnement social : approche globale, nouvelle donne dans le traitement de l’exclusion sociale

Depuis sa création, CARTERET s’oriente dans l’accueil inconditionnel[1] des personnes « en marge » des réseaux sanitaires, sociaux et économiques, s’inscrivant d’emblée à la croisée de différents secteurs (psychiatrie, juridique, social, médico-social). CARTERET propose alors une nouvelle manière, grâce à une approche globale de la personne (médico-psycho-sociale)[2], d’aborder le traitement de l’exclusion sociale.

En 2006, suite aux mouvements sociaux organisés par Les Enfants de Don Quichotte, association de défense des sans-abri, l’établissement CARTERET s’avère être une proposition d’accueil et d’hébergement adapté pour les personnes installées sous les tentes place Bellecour à Lyon.

Dès lors, il paraissait nécessaire, pour les différents acteurs politiques et sociaux de dépasser la logique de l’urgence de CARTERET, et de stabiliser dans la durée, les réponses d’accompagnement nécessaires en matière de réinsertion.

En 2007, CARTERET accède au statut d’équipement pérenne et acquiert le statut de CHRS. Il est ouvert toute l’année, 24h/24h, 7j/7.

Quelques outils pour viser l’autonomie des personnes

L’accompagnement personnalisé permet d’envisager avec la personne son projet, considérant la personne non  pas comme assistée, mais actrice dans son parcours de réinsertion. Pour ce faire, l’équipe tente de réunir les conditions pour permettre à la personne de s’exprimer, de s’interroger, de s’approprier son histoire afin de pouvoir gérer ses besoins et lui permettre de se projeter vers un ailleurs.

L’étayage collectif permet d’intervenir au niveau du groupe des personnes accueillies. Le groupe permet souvent une action plus large. Un individu n'est plus isolé quand il peut se référer à un groupe d'appartenance.

Faire vivre un collectif  c’est créer une dynamique positive et viser la socialisation, le respect des règles, le vivre ensemble, etc.

Des locaux adaptés : une réhumanisation nécessaire

Malgré un parcours parfois chaotique, les personnes sont sensibles à leur habitat. Les accueillir dans des locaux appropriés et propres, c’est déjà amorcer un travail sur l’appropriation de l’habiter, notion complexe pour des anciens sans-abri.

C’est pourquoi, l’année dernière, nous avons entamé un grand chantier de réhumanisation du foyer. Afin d’améliorer le confort de vie des personnes, nous construisons des chalets en bois offrant  chambres et salles de bains individuelles et un lieu collectif, outil de réapprentissage à la vie en société.


[1] L’inconditionnalité de l’accueil fait partie des principes d’ALYNEA permettant de garantir la dignité de la personne humaine, indépendamment de toute situation administrative.

[2] Dans cette approche, la dimension humaine et relationnelle est au cœur des modes d’action et soutenue par un volet  médical.


27/03/2017

Offrons un hébergement DIGNE à des personnes sortant de la grande exclusion à Lyon

Grâce à votre soutien et votre générosité, l'association Alynéa a déjà atteint 65% de sa collecte... Un grand merci !

L'aventure continue pendant encore quelques jours pour permettre à des personnes démunies d'avoir un hébérgement décent à Lyon.

L'association Alynéa a besoin de vous, pour partager ce beau projet autour de vous et atteindre son objectif !

Ensemble nous pouvons faire beaucoup...


27/03/2017

Un beau projet digne et plein d’humanité…

Vous avez déjà été 62 donateurs à soutenir le projet de l’association Alynéa : merci pour votre générosité !

Il ne reste plus que 4 jours pour atteindre les 100% de la collecte…

Et c’est également le moment des dernières finitions de chantiers et d'aménagement avant que les hébergés du CHRS Carteret s'installent à la fin du mois dans leurs nouveaux chalets…

Ensemble mobilisons nous en partageant ce projet solidaire autour de nous !


27/03/2017

Ce que pensent les résidents des chalets en bois du CHRS Carteret

Les résidents ont pu s'installer dans les chalets en septembre dernier au CHRS Carteret à Lyon.

Ils prennent peu à peu leurs marques dans ce nouvel environnement et dans leur nouveau lieu de vie. Découvrez leurs impressions et leur sentiment à leur arrivée...

Très prochainement, vous recevrez des nouvelles de l'aménagement de la cuisine et du changement de literie pour les résidents.

 


Anonyme

Anonyme

cela vaut vraiment la peine de s'engager,car le don est bien placé.

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Fourny Aline

Fourny Aline

Pas de message

20 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Sevelinge Anne

Sevelinge Anne

Pas de message

100 €
pouvel anne

pouvel anne

Un beau projet digne et utile....

50 €
Fuchy Pierre

Fuchy Pierre

Pas de message

-- €
DERUAZ Hélène

DERUAZ Hélène

Pas de message

-- €
Gautheron Christian

Gautheron Christian

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
poirier philippe

poirier philippe

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Les côtoyer, leur donner, c'est aussi s'enrichir...

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Lalo Karine

Lalo Karine

Pas de message

-- €
soeure bernard

soeure bernard

Pas de message

-- €
noyel nicole

noyel nicole

Pas de message

50 €
DESMARIS Olivier

DESMARIS Olivier

Pas de message

-- €
Blum Evelyne

Blum Evelyne

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
de SAUGY Catherine

de SAUGY Catherine

Merci de nous permettre de participer à construire un peu plus d'humanité.

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
PEROUSE DE MONTCLOS henri

PEROUSE DE MONTCLOS henri

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

18 €
Anonyme

Anonyme

anonyme

-- €
Anonyme

Anonyme

Une petite pierre.

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Belgrand Amélie

Belgrand Amélie

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

De la part de Monsieur Charles Roland (100 €) et de SOS Voyageurs Lyon Part-Dieu (don de 200 €).

300 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Je vous remercie de votre action, je suis heureuse de pouvoir me joindre à ce projet essentiel, et vous souhaite à tous bonne chance, Catherine

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

20 €
Belgrand Amélie

Belgrand Amélie

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Rivollet Agnieszka

Rivollet Agnieszka

Pas de message

50 €
Canuti Thérèse

Canuti Thérèse

Pas de message

10 €
bernard berujon jean

bernard berujon jean

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

De la part du CLUB SOROPTIMIST Lyon Tête D'or

500 €
Quesne Chloe

Quesne Chloe

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
paul cencire jean

paul cencire jean

Pas de message

-- €
Dumetz Clémentine

Dumetz Clémentine

Bonjour, Je m'appelle Clémentine et j'ai 20 ans. Je suis en école de monitrice éducatrice et je travail en CHRS masculin. Je suis relativement touchée par ce projet. J'ai également découvert le site Alynea et cet esprit, ces priorités que vous vous donnés sont tout à fait pertinents. J'aimerais découvrir un jour votre structure car c'est peut-être une solution pour l'avenir. Chez vous, pas de "dictature" si je comprend bien, les personnes viennent comme ils sont et c'est eux qui choisissent leurs chemin,leurs avenirs, c'est toute la beauté de votre travail. Je ne sais pas si je me suis correctement exprimée, je suis encore jeune mais des idées plein la tête. Bonne chance pour ce projet et bonne continuation ! Clémentine

20 €
Anonyme

Anonyme

Je souhaite que ma participation contribue à les aider, ils en ont grandement besoin!

-- €
Chabanon Micheline

Chabanon Micheline

Pas de message

-- €
bernard nicole

bernard nicole

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
PILLOT Michel

PILLOT Michel

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
MONNARD Pierre

MONNARD Pierre

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

De la part du Jean Jaurès à Oullins Bonne réussite au projet

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Un beau projet aux services de personnes qui ont ont été bien éprouvées par la vie... Alynea une association qui gagne a être connue!

600 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Colrat Jérôme

Colrat Jérôme

De l'association Alynea

19 676 € Collectés

Projet financé !

68 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

19 968 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

img20220727wa0008-62e2b51eb13f6.jpeg

Solidaires en Beaujolais

Loger une famille de 4 enfants à Villefranche/Saône

74  nbContributors
Donateurs
14 390 €
Collectés
65 J
Restants
72%
photo1-62139b6344e99.jpeg

Secours Catholique délégation de Loire Atlantique

Villa Ker Coet, une maison familiale de vacances à Pornichet

18  nbContributors
Donateurs
6 120 €
Collectés
72 J
Restants
31%
lamastre.jpeg

Association Encour'âge

Une maison partagée pour les Anciens en Ardèche

30  nbContributors
Donateurs
7 339,96 €
Collectés
77 J
Restants
37%