returnLink-chevron Retour

Accueillir des réfugiés Irakiens et Syriens

Quel est notre projet ?

Aujourd'hui, des milliers* de demandeurs d'asile et réfugiés n'ont pas accès à un logement décent. A l’écoute des besoins des familles réfugiées Irakiennes et Syriennes, qui n’ont d’autre choix que de quitter leur pays et de venir en France, la Fondation pour le Logement Social (FLS), reconnue d’utilité publique, se mobilise pour proposer une réponse de cœur et d’humanité. Pour venir en aide à 5 familles de réfugiés venues de Syrie et d’Irak et les accueillir, la FLS fait appel aux Petites Pierres pour financer la rénovation de 5 logements, à Athis-Mons, en Essonne (voir budget).

À quoi va servir l’argent collecté ?

Une action exceptionnelle pour 5 familles irakiennes et syriennes, en Essonne

Cinq logements ont été proposés à 5 familles réfugiées : un couple, une mère âgée et sa fille d’une trentaine d’année, une personne âgée, un couple avec un bébé et un couple avec deux enfants. Après la visite des appartements (en plein chantier), elles ont toutes accepté de vivre dans ces futurs appartements. Seulement 5 logements étaient disponibles pour un nombre de demandes bien supérieur. Comme pour tout logement social, une commission d’attribution des logements s’est tenue. Le but : apprécier, avec équité la situation des demandeurs. Différents éléments ont été pris en compte : la situation régulière des personnes, leur taux d’effort financier, l’adéquation de la taille de la famille par rapport au logement et le caractère d’urgence, notamment du fait d’une surpopulation dans certains appartements de bénévoles mobilisés pour l’accueil. L’équilibre intergénérationnel dans la maison a aussi été un élément déterminant.

 

Privilégier l’accueil et l’accompagnement de réfugiés à Athis-Mons

Les 5 logements proposés sont situés dans une maison à taille humaine, au cœur de la ville d’Athis-Mons, dans l’Essonne. Cet emplacement de choix ne faisait aucun doute : c’était là qu’une action pour les familles réfugiées pouvait et devait se réaliser. Ces logements regroupés facilitent l’installation des familles,  la mobilisation des volontaires, l’insertion dans le quartier, dans la ville, et avec la paroisse…

Autour de ces appartements, la Fondation pour le Logement Social souhaite veiller à une gestion locative adaptée, une responsabilisation progressive via le paiement d’un loyer, et un accompagnement local engagé dans le processus de reconstruction en France (alphabétisation; aide à l’emménagement; activités sociales locales…). L’objectif étant de ne pas « faire pour » les familles réfugiées, mais « faire avec », pour qu’elles retrouvent un cadre de vie paisible et stable, en leur donnant de l’autonomie et des responsabilités.

Mobilisons nous pour donner des conditions de vie plus dignes à ces familles Syriennes et Irakiennes.

*source

Qui sommes-nous ?

« Ce n’est pas les immeubles qu’il faut réinsérer au cœur des villes, mais les familles. » Avec ces mots, André Récipon, fondateur, témoignait d’un principe fondamental de la Fondation pour le Logement Social (FLS) : l’homme, au centre de toute action.

UNE ACTION A TAILLE HUMAINE

En 1988, la FLS a été créée pour venir en aide à des familles et des personnes ayant vécu des accidents de la vie, en leur donnant un toit, grâce à la charité d’un ensemble d’acteurs. Les réponses « logement/accompagnement » sont ainsi à taille humaine, de longue durée, et situés dans un environnement dynamique permettant à la personne de construire un projet de vie pour elle et sa famille.

LA RÉPONSE « LOGEMENT-ACCOMPAGNEMENT »

Des logements individuels

Pour une action ciblée, à taille humaine, les logements sont dispersés dans la ville, avec des maisons et des appartements dans des copropriétés. Aujourd’hui, la Fondation pour le Logement Social détient environ 160 logements de ce type, principalement en Île-de-France, ayant ainsi soutenu le projet de vie de plus de 250 familles.

Des maisons de Vie et de Partage

Aujourd’hui, la FLS porte également trois Maisons de Vie et de Partage, entre personnes handicapées et personnes valides, à Saint-Etienne ; Versailles et Rambouillet. Solutions de logement innovante, intermédiaire entre un appartement ordinaire et l’établissement médico-social, ces lieux de vie familiaux sont adaptés à la fois au désir d’autonomie des personnes fragiles et à la nécessité d’avoir un accompagnement professionnel et bienveillant.

UNE CHAÎNE DE SOLIDARITÉ

Comment la FLS agit-elle ? Grâce aux donateurs et grâce à une chaîne de solidarité unique.

L’idée est la suivante : le soutien des donateurs garantit à la Fondation un effet de levier pour emprunts et subventions, permettant aux plus fragiles de se loger avec des loyers adaptés à leurs ressources… Acteurs privés, publics, associatifs, et grand public : tous unis autour et avec la Fondation pour le Logement Social pour apporter une solution au logement des plus démunis.

 

Au deuxième semestre 2015, équipe, bénévoles et administrateurs de la FLS se mobilisent pour quelques familles réfugiées syriennes et irakiennes. Saluant les efforts de l’Œuvre d’Orient, via sa mobilisation dans le CCARCO (Comité Catholique d’Accueil des Réfugiés Chrétiens d’Orient), la FLS a décidé de s’associer à cette association pour venir en aide aux familles de réfugiés.

 

Fondation pour le Logement Social

Mahaut Richard, Stagiaire en Communication-levée de fonds à la Fondation pour le Logement Social (FLS).

Etudiante en dernière année de Master Action Humanitaire Internationale, j’effectue actuellement un stage de 6 mois au sein de la Fondation pour le Logement Social. Après mes séjours en Inde et en Ethiopie, c’est en France que j’ai décidé de m’investir pour les plus démunis. La FLS agit en faveur de ceux qui font face à des difficultés financières, économiques, sociales en leur permettant l’accès à un logement.

L’idée que la Fondation pour le Logement Social s'associe à l'Oeuvre d'Orient pour venir en aide aux réfugiés m’a tout de suite enthousiasmée : proposer un toit à des personnes qui ont du tout quitter si brusquement, au péril de leur vie, quel beau geste de charité !

J’ai suivi le développement de cette action, de la recherche de logements adéquats à la rencontre avec les familles, en passant par un besoin de financement. Je me souviens aussi d’échanges avec l’Oeuvre d’Orient, de l’engouement touchant des volontaires locaux, de la commission d’attribution des logements… Et je n’ose imaginer l’arrivée des familles dans leurs appartements.

C’est ainsi que lorsque le Conseil d’Administration a accepté cette mobilisation des logements de la Fondation, les travaux de rénovation des appartements ont commencé. Et les familles s’installeront dans les prochaines semaines.

 

27/03/2017

Qui sont les familles logées ?

Il y a deux semaines, alors que Les Petites Pierres lançaient un appel aux dons pour les travaux des logements, la FLS accueillait, en ses bureaux, les premières familles logées. Après le désistement d'une famille syrienne, ce sont cinq familles irakiennes qui s’installent début novembre, à Athis-Mons (91).

Un parcours commun

Les cinq familles sont originaires de la région de Mossoul, en Irak. Pour rappel, en juin 2014, la ville et sa région tombent aux mains de « l’Etat Islamique en Irak et au Levant », obligeant les habitants à fuir et se réfugier à Karakosh dans la plaine de Ninive, région chrétienne à l’est du Tigre. En quelques minutes, des milliers d’Irakiens ont dû quitter leur chez-eux pour échapper à la mort… Et deux mois plus tard, cette région également prise par l’ennemi, la ville d’Erbil devient un point de ralliement.

Au même moment, en France

A cette période, Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve, respectivement ministre des affaires étrangères et ministre de l'intérieur, condamnent avec fermeté les exactions subies dans la région. « Nous venons en aide aux déplacés qui fuient les menaces de l'Etat islamique et se sont réfugiés au Kurdistan. Nous sommes prêts, s'ils le souhaitent, à en favoriser l'accueil sur notre sol au titre de l'asile. » De nombreuses personnes réfugiées à Erbil entendent cet appel. Et ce sont plus de 1500 visas d’asile que la France a accordés depuis l’été 2014. Les cinq familles logées en font partie.

Depuis douze, voire quinze mois, ces douze personnes logent chez des proches, amis ou familles, très souvent en surpopulation. Il arrive même que père et mère soient séparés, car les logements sont bien trop petits.

Un espoir !

Ainsi, voir leur dossier de demande de logement étudié par la FLS était déjà une victoire. De signer leur bail et de s’installer l’est encore plus ! Notre mobilisation à tous est essentielle pour une telle avancée.

Merci d’avance d’y contribuer. Merci d’avance d’être une petite pierre de cette initiative !

Crédits photos : FLS / Lefigaro.fr

 

 

 


27/03/2017

Interview de Yuli, Irakienne, ayant hébergé des proches qui viennent d’Irak

Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ?

Je m’appelle Yuli  et je suis Irakienne. Je suis arrivée en France en 1983 car mon mari est Français et que nous avons décidé de nous installer en région parisienne.

Combien de personnes hébergez-vous ?

En tout 17 personnes. Elles sont toutes de ma famille, parfois éloignée mais c’est la famille. Je suis obligée de les héberger sinon elles n’ont pas d’autre endroit pour vivre. C’est un peu serré, notre maison est pour 6 personnes, mais on s’aide c’est normal, c’est la famille et ils ont besoin de nous.

Les démarches pour venir en France ont-elles été longues pour ces personnes ?

A l’été 2014 l’ambassade de France a déclaré donner des visas à ceux qui avaient de la famille en France et qui fuyaient l’Irak. Par exemple, un de mes neveux est arrivé le 12 janvier 2015, je me souviens bien de cette date. Ça veut dire qu’ils sont partis de leur village au mois d’août, très exactement le 6 août lors de la deuxième grosse attaque de DAESCH. Début janvier il était sur place, à Paris.

Quelles étaient leurs situations en Irak ?

Ceux qui étaient en âge de travailler avaient un travail. Mon frère était à la retraite, chacun avait une activité professionnelle. Ils avaient un logement et des situations normales. Mais ils ont du tout laisser en quelques instants, ils ont laissé tout le village, parce que, voilà, je crois que vous avez entendu ce qui s’est passé. Ils ont choisi la France parce qu’ils avaient de la famille en France.

Aujourd’hui ces personnes veulent-elles retourner un jour en Irak ?

Il est difficile de parler à leur place mais je ne pense pas. Aucun, non. Mon frère au début il a dit : « si un jour ça s’arrange j’y retournerai ». Mais maintenant, les enfants ils ne veulent plus y retourner. Ils ont trop peur, ce sont de trop mauvais souvenirs. Aujourd’hui ils veulent se reconstruire, se construire en France.

Que pensez-vous du projet de la Fondation et de l’œuvre d’Orient ?

C’est très gentil. Grâce à eux, ils ont eu des logements. Je suis très contente, ils ont été très gentils avec moi, avec ma famille, ils m’ont beaucoup aidé pour trouver quelque chose pour quelques-uns de ma famille. J’ai encore des gens chez moi, mais c’est un début.

Peut-être après pourrez-vous m’aider pour mon frère qui a une fille handicapée, mais pour l’instant je crois que vous n’avez pas de logement adapté pour 5 personnes avec une personne handicapée. En attendant, on n’a pas pu avoir un logement HLM, on a loué un appartement mais c’est 1200 euros par mois, c’est beaucoup on ne pourra pas continuer longtemps.

 


27/03/2017

Les familles sont installées

Les travaux se sont terminés la semaine dernière. Et Il aura fallu attendre seulement quelques jours avant que les familles s’installent : l’emménagement eut lieu 3 jours plus tard.

ETAT DES LIEUX D’ENTREE

Comme pour toute entrée dans un nouveau logement, un état des lieux a été fait avec précaution. L’objectif : expliquer à chacun les engagements du locataire et du propriétaire.

Des membres des familles, parlant français, araméen et quelquefois anglais, étaient également présents pour entendre et relayer les messages. Les questions des familles sur l’entretien, le chauffage et leurs devoirs ont notamment fait l’objet d’attention.

UNE AIDE INESTIMABLE

A cette occasion, les familles ont découvert les appartements rénovés. Pour rappel, la première visite eut lieu dans des appartements en plein chantier. Ce fut une vraie joie qui se voyait dans leurs yeux... S’appropriant les lieux, elles prenaient également des mesures, et commençaient à envisager l’ameublement nécessaire. C’est là un souhait de la Fondation de permettre aux familles de se responsabiliser via le choix personnel du mobilier.

Bien évidemment, ils sont accompagnés bénévolement pour de tels choix. Soulignons ainsi l’engagement de la Recyclerie de l’Essonne à leurs côtés, leur permettant ainsi d’accéder à du mobilier à moindres frais.

Une vraie bouffée d’oxygène pour ces familles.

 


27/03/2017

Fête d'accueil des familles

Vendredi 4 décembre

Vendredi dernier se déroulait la fête d’accueil des personnes nouvellement installées à Athis-Mons (91), dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

UN accueil chaleureux

La fête d’accueil du 4 décembre a mobilisé la FLS, l’Oeuvre d’Orient et les proches autour des familles logées.

« Je suis content d’être ici. Je ne sais pas si je vais rentrer en Irak car il n’y a plus d’avenir », fait remarquer Nazar dont les propos sont traduits par son beau-frère.

Nazar, sa femme et sa fille d’un an ont effectivement emménagé ces derniers jours à Athis-Mons, après des mois logés chez un membre de sa famille, avec beaucoup d’autres personnes réfugiées. Dans cette maison, douze personnes ont accédé à un logement pérenne : un couple, une mère âgée et sa fille d’une trentaine d’année, une personne âgée, un couple avec deux enfants, et Nazar et sa famille.

Ces dernières semaines, la FLS a réhabilité 5 logements, de 25 à 65m², dans un immeuble situé au cœur de la ville d’Athis-Mons, dans l’Essonne. Ils ont été bénis et inaugurés ce vendredi en présence de Monseigneur Dubost, évêque d’Evry, et Mgr Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient.

« Je vous souhaite d’être heureux, de reconstituer votre unité familiale, de regarder l’avenir et de garder l’espérance », a lancé Mgr Gollnisch, aux familles.

L’installation des familles et leur insertion dans le quartier et la ville est activement soutenue par une équipe bénévole locale, ainsi que par des paroissiens et la Société Saint-Vincent-de-Paul.  

« La FLS a toujours répondu aux besoins des familles. Cette fois encore, cette règle d’humanité est appliquée, et notre immeuble familial d’Athis-Mons permet aux 12 personnes réfugiées de retrouver stabilité, et de se reconstruire. »  expose Michel Récipon, Président de la FLS.

86% DE COLLECTE .... CONTINUONS DE NOUS MOBILISER !

Aujourd'hui, près de 20 000€ ont été collectés sur la plateforme LesPetitesPierres.org en faveur des travaux pour les logements de ces 5 familles.
 
Vous. Nous. Eux. Nous sommes tous des "petites pierres" de cette action. Ne lâchons rien, car il nous faut encore nous mobiliser. 14%. Un peu plus de 3 000€.
 
A nous aujourd'hui de faire connaître cette action, à nous de nous mobiliser. Ne baissons pas les bras si près du but.
 
Nous sommes les premiers ambassadeurs de cette action d'humanité.

 

 


27/03/2017

Dernière ligne droite : soyons ambassadeurs !

Chers bienfaiteurs,

Je peux vous en témoigner : découvrir les logements habités : quelle joie ! Cette action que vous avez soutenue ces derniers jours, ces dernières semaines … Elle a récemment dépassé la barre des 20 000€, et plus de 90% sont financés ! D’ores et déjà, un grand merci à vous.  Je le disais, à l’occasion de la fête d’accueil des familles le 4 décembre dernier : vous êtes, vous tous donateurs sur Les Petites Pierres « des bienfaiteurs. Des faiseurs de bien. Et d’action ».

Aujourd’hui, je vous propose d’être aussi des ambassadeurs. Et si, maintenant, en une minute, vous faisiez connaître notre action à 5 personnes (minimum !) ? Votre famille ? Vos amis ? Il vous suffit de transférer ce mail, de les inviter eux aussi à être des petites pierres.

Souvenez-vous de l’impact : lorsque vous avez fait un don au profit de ces logements, Les Petites Pierres ont abondé d’autant. Et ce, avec une déduction fiscale de 75%. Ainsi, avec un coût réel de 25€, votre don de 100€ correspond à 200€ de travaux pour ces logements.

Ce sont 15 jours qu’il nous reste pour rassembler 1500€. Dernière ligne droite pour que cette aventure devienne une vraie espérance.

Merci d’être des relais de mon appel, d’être des bâtisseurs.

Belles fêtes de Noël, à toutes et à tous.

Michel RECIPON, Président de la FLS.


27/03/2017

Merci à chaque petite pierre !

Chaque petite pierre contribue à l’aboutissement des projets. Votre don a participé à ce succès !

Vos dons ont permis la réalisation concrète de ce beau projet: la rénovation de 5 logements, à Athis-Mons, en Essonne pour loger des familles qui n’ont eu d’autre choix que de quitter leur pays et de venir en France.

43 personnes se sont mobilisées : la FLS tient à dire merci à chacune d'entre elles ! 
Merci d'avoir si bien soutenu les travaux des logements. Merci, par votre geste, d'avoir accompagné les cinq familles réfugiées irakiennes dans leur emménagement.

 


27/03/2017

Des nouvelles du projet "Urgence Réfugiés"

Ovilya est logée depuis 9 mois par la FLS en Essonne. En 2014, elle et sa famille ont du quitter leur maison. Leurs biens...

Découvrez quelques mois après la réalisation du projet où en sont les familles : de beaux témoignages et des sourires garantis !

 


Sorgues Maïlys

Sorgues Maïlys

Bravo pour cette belle initiative !

50 €
moreaux gregory

moreaux gregory

Bon courage

20 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Bravo pour ce beau projet !

25 €
DUBOS Céline

DUBOS Céline

Pas de message

30 €
Araujo Marie

Araujo Marie

Bon courage!

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

40 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

10 €
Anonyme

Anonyme

Bon courage et bonne continuation pour ce projet important.

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
camus annie

camus annie

Pas de message

300 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

40 €
CUILLERON Bernard

CUILLERON Bernard

Pas de message

150 €
berthaut Aurélien

berthaut Aurélien

Merci d'initier de tels projets.

40 €
de Montferrand François

de Montferrand François

Pas de message

200 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
de Chalvron Thierry

de Chalvron Thierry

Pas de message

75 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
BANCEL Clotilde

BANCEL Clotilde

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Bravo !

50 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Bienvenue en France !

100 €
Louvel Jean-Francois

Louvel Jean-Francois

Pas de message

350 €
Anonyme

Anonyme

Vos initiatives sont remarquables. Merci de nous permettre de nous rendre utile facilement. Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année pleines de partage et de belles rencontres.

100 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
PIQUAND Frédéric

PIQUAND Frédéric

En ces temps troublés, cette belle initiative nous redonne quelques repères d'humanité.

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Tendre la main et accueillir , c'est l'essentiel !

30 €
Anonyme

Anonyme

Devoir d'humanité envie d'humanité Merci aux associations qui se mobilisent Bienvenue aux familles

200 €
Anonyme

Anonyme

Petit à petit, l'oiseau fait son nid

30 €
Richard Mahaut

Richard Mahaut

De l'association Fondation pour le Logement Social

6 476 € Collectés

Projet financé !

41 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

23 076 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

telechargement-61ae48309d042.jpeg

OEUVRE FALRET

Un toit pour des personnes en souffrance psychique

30  nbContributors
Donateurs
7 432 €
Collectés
5 J
Restants
83%
Arche de la Vallée (2).jpeg

L'Arche de La Vallée

Finir les peintures du foyer d'adultes handicapés (26)

63  nbContributors
Donateurs
19 270 €
Collectés
7 J
Restants
96%
SNL75-projet-2-familles-en-difficultes

Solidarités Nouvelles pour le Logement

Aidez-nous à loger deux familles en difficulté à Paris

78  nbContributors
Donateurs
19 262 €
Collectés
17 J
Restants
96%