J'AIDE !
CONNEXION
MENU
Accueil Nos actualités Mal-logement : 27ème Rapport de la Fondation Abbé Pierre
Mal-logement : 27ème Rapport de la Fondation Abbé Pierre

Mal-logement : 27ème Rapport de la Fondation Abbé Pierre

Le 2 février 2022, la Fondation Abbé Pierre a présenté à Paris son 27ème rapport annuel sur « L’Etat du mal-logement en France ». Les Petites Pierres était sur place et vous en dit plus sur cette journée.

Les chiffres à retenir

Cette année encore, les chiffres sont frappants. Le rapport de la Fondation Abbé Pierre fait état de :

  • 4,1 millions de personnes mal-logées en France, dont 300 000 personnes à la rue, soit près du double par rapport à 2012.
  • 22 189 personnes vivant dans des lieux de vie informels (squats, bidonvilles…) en 2021, soit une augmentation de 12% par rapport à décembre 2018
  • Une production de logements sociaux à un niveau qui n’a jamais été aussi bas depuis 15 ans alors que la demande ne fait, elle, que progresser
  • Une hausse de +154% sur les prix des logements depuis 20 ans.

Le coût du logement pèse extrêmement lourd dans le budget des ménages : 5,7 millions de personnes y consacrent plus de 35% de leurs dépenses, contraignant ainsi certaines d’entre elles à être hébergées chez des tiers pour des raisons financières.

  • Un niveau de dépenses publiques liées au logement historiquement bas : en 2019, la part des dépenses atteint 1,6% du PIB (alors que celle-ci était de 2,2% en 2010)
  • 12 millions de personnes ont déclaré avoir eu froid en raison de faibles performances énergétiques de leur logement ou de leur situation financière (hausse des prix des énergies)
  • Une dégradation du niveau de vie pour les 5% des Français les plus pauvres et un recours accru à l’aide alimentaire : 15% à 20% d’augmentation des demandes d’aide alimentaire en 2020, soit plus d’un million de personnes nouvelles ayant sollicité une aide.

Tout autant de situations précaires aggravées par la survenue de la crise Covid en 2020 : perte d’emplois, des jeunes ne disposant pas d’un emploi stable, isolement relationnel, instabilités économiques, chute de production de logements sociaux…

Bilan du quinquennat et élection présidentielle en toile de fond

Durant cette journée, la Fondation Abbé Pierre a fait une analyse du quinquennat 2017-2022 sur les questions de logement et de pauvreté. Une interview exclusive du Président de la République, Emmanuel Macron, a été réalisée par Christophe ROBERT, Délégué Général de la Fondation Abbé Pierre.

Le rapport de la Fondation Abbé Pierre salue les efforts mis en œuvre en raison de la crise sanitaire : notamment les dispositifs d’hébergement d’urgence en faveur des personnes sans domicile au titre de l’année 2020. Ces hébergements d’urgence ne sont cependant pas souhaitables lorsqu’ils se prolongent dans le temps car inadaptés pour une réelle insertion sociale. Le rapport souligne donc l’importance du plan « Logement d’abord ».

Cette journée fut également l’occasion d’inviter certains candidats à l’élection présidentielle afin qu’ils présentent leurs propositions en matière de mal-logement.

Dans l’ordre d’intervention :

  • Fabien ROUSSEL
  • Christiane TAUBIRA
  • Anne HIDALGO
  • Jean-Luc MÉLENCHON
  • Yannick JADOT
  • Aurélien PRADIÉ (Porte-parole de Valérie PÉCRESSE)

se sont exprimés.

6 mesures pour enrayer le mal-logement en France

La Fondation Abbé Pierre a également saisi l’occasion pour nous présenter ses 6 grandes propositions pour arriver à « zéro personne sans domicile » et éradiquer les passoires énergétiques ainsi que l’habitat indigne en 10 ans.

mesures abbé pierres

Les mesures présentées sont les suivantes :

  1. Généraliser le Logement d’abord
  2. Produire 150 000 logements vraiment sociaux
  3. Encadrer les marchés immobiliers
  4. Éradiquer les passoires énergétiques
  5. Créer une agence nationale des travaux d’office pour résorber l’habitat indigne
  6. Déclencher un choc de redistribution
10 milliards d’euros

Ce serait le budget nécessaire pour atteindre cet objectif en 10 ans selon la Fondation Abbé Pierre.

Pour en savoir plus sur ces propositions, regardez l’intervention de Manuel DOMERGUE, Directeur des études de la Fondation Abbé Pierre :

-

Les Petites Pierres vous partage son expérience

C’est dans une ambiance très studieuse que s’est déroulée la journée. Marie Roy-Triniac des Petites Pierres qui était présente à Paris souligne l’importance d’être sur place pour comprendre encore mieux les enjeux du mal-logement et réaliser l’énergie fournie par la Fondation Abbé Pierre et l’engagement associatif.

3 EXPRESSIONS pour résumer cette journée :

IMPACT – EFFROI – MOBILISATION ASSOCIATIVE PALPABLE

Même si les chiffres sont alarmants, cette journée nous a fait ressentir la mobilisation forte des associations et organismes luttant contre le mal-logement.

Cette journée fut également l’occasion pour Les Petites Pierres de retrouver Fanny Rochart de la Fondation Castorama et Barbara Pochat de la Fondation Somfy pour continuer à tisser des liens forts.

C’est avec cette belle dynamique et énergie que Les Petites Pierres repart en Haute-Savoie et s’engage auprès des associations pour rendre le logement plus décent et durable pour tous et toutes.

 

Ensemble, participons à faire reculer le mal-logement : en encourageant les initiatives solidaires qui permettent d’apporter plus de soutien d’urgence, mais également un logement plus durable aux personnes fragilisées et de créer du lien social, d’améliorer les conditions de vie et de réduire les passoires énergétiques.

Retrouvez sur notre plateforme l’ensemble des projets en cours de financement.

 

Note : Regardez l’intégralité de la présentation en Replay et retrouvez l’ensemble des chiffres et du Rapport de la Fondation Abbé Pierre sur l’Etat du Mal-Logement en France ici.

 

Intervenants : Laurent DESMARD (Président de la Fondation Abbé Pierre), Christophe ROBERT (Délégué Général de la Fondation Abbé Pierre), Manuel DOMERGUE (Directeur des Études de la Fondation Abbé Pierre), Carole ROUSSEAU (Journaliste), Anne-Sophie LAPIX (Journaliste), Emmanuel Macron (Président de la République), Emmanuelle WARGON (Ministre chargée du Logement), Fabien ROUSSEL (Candidat PCF), Christiane TAUBIRA (Candidate), Anne HIDALGO (Candidate PS), Jean-Luc MÉLENCHON (Candidat LFI), Yannick JADOT (Candidat EELV)

Connectez-vous
Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez-ici