Rénover 6 logements des Apprentis d’Auteuil

Rénover 6 logements des Apprentis d’Auteuil

Ambassadeur : 
Gaël Charveriat

La résidence Saint-Bruno de Vaulx-en-Velin (69), gérée par la Fondation des Apprentis d’Auteuil, accueille depuis 10 ans près de 45 résidents à l’année. Il leur faut aujourd’hui 6000 euros pour rénover 6 logements et continuer d’accueillir dignement les jeunes qui ont besoin de ce coup de pouce.

Partager le projet :
PROJET RÉUSSI
Vos dons sont doublés
100%financés
30
6000 €
Collectés
Dont
2450 €
donnés par
Le Fonds de dotation Les Petites Pierres
Sur un objectif de
6000 €
» Voir les règles d'abondement du projet

Partenaire du projet : Le Fonds de dotation Les Petites Pierres

Pendant toute la durée du projet : votre don est doublé !

Ce projet est soutenu par Le Fonds de dotation Les Petites Pierres qui double chaque don effectué pour ce projet !

x

Ils ont fait un don

  • A la discrétion du donateur
    Anonyme
    07/11/2013
    La jeunesse, l'insertion par l'apprentissage et le travail, le logement. Autant de priorités soutenues par ce projet.
  • 50€
    DUBOURDON & Cie Productions
    17/01/2014
  • 150€
    Fourcade
    08/11/2013
    Merci Gaël de nous avoir fait connaître ce projet.
  • 40€
    Anonyme
    19/01/2014
    Bravo . Si chacun apporte sa petite pierre ce beau projet aboutira.
  • 5€
    defrasne
    09/11/2013
» Retrouvez tous les donateurs

Les dernières actus

"Sans la résidence Saint-Bruno, je ne sais pas où je serais"

27 Mars 2017

Nastazia vit à la résidence Saint-Bruno depuis près d’un an avec sa petite fille Maelys. Elle devrait quitter la résidence à l’automne pour vivre enfin dans son propre appartement. Elle raconte comment la  vie à Saint-Bruno et l’accompagnement quotidien lui ont permis de devenir autonome et de trouver un emploi.

 

Un passage vers une nouvelle vie

« Si cette résidence n’avait pas existé je ne sais pas ce que j’aurais fait. » A 22 ans, Nastazia est très lucide sur ce qu’elle a traversé et motivée pour que ce qu’elle a construit en 2 ans à la résidence Saint-Bruno soit le début d’une nouvelle vie.

Elle commence en septembre un nouvel emploi d’assistante de vie aux familles et emménage son premier appartement avec sa fille Maelys, âgée d’un 1 an et demi.

 

Un soutien quotidien

Arrivée à Saint-Bruno alors qu’elle est enceinte, la jeune fille a trouvé là non seulement un lieu pour accueillir dans des conditions décentes son futur enfant, mais aussi une aide précieuse de la part des Jean-Nicolas et Noémie, les éducateurs. « Ils m’ont redonné de la force chaque jour pour éduquer ma fille et pour suivre ma formation. » Sur leur conseil, Nastazia qui avait une formation initiale de tapissière s’est réorientée avec succès vers l’aide à la personne. «  Aujourd’hui j’accompagne des familles, des personnes âgés à leur domicile. Ça me plait ! ».

 

L’importance du cadre de vie

A son arrivée il y a deux ans, Nastazia a traversé comme la plupart des résidents, souvent en rupture familiale, des moments difficiles. « Je me sentais seule, enfermée, je ne me sentais pas chez moi. Et puis qu’ai acheté des petites choses, un cadre, les affaires du bébé, j’ai personnalisé et maintenant ça va être difficile de partir. »

Elle insiste sur l’importance de bénéficier d’un cadre de vie décent et propre quand on est soi-même un peu cassé de l’intérieur : « C’est important pour notre bien être car on passe beaucoup d’heure ici, si c’était sale, cassé, vétuste ce serait difficile. » Son studio dans la résidence fait 27m2 et comprend une salle de douche et une kitchenette. Il est semblable 6 autres qui doivent être rénovés grâce à l’appel au don sur la plateforme des petites pierres.

« C’est vrai que refaire les murs où il y a de la moisissure, le sol en lino qui est toujours aussi sale même après avoir été lavé… c’est important », explique-t-elle.

"Il leur faut un logement à la hauteur de ce qu'on attend d'eux"

27 Mars 2017

Educateur à la résidence Saint-Bruno depuis presque 2 ans, Jean-Nicolas Carrelet n’accepte pas l’échec. Un jeune qui passe par la résidence Saint-Bruno doit en partir avec un emploi et un logement pérenne.

 

« Il faut impliquer les jeunes »

A 28 ans, Jean-Nicolas Carrelet (en bas à droite sur la photo) se voue corps et âme à la vie de la résidence Saint-Bruno. Educateur par vocation, son credo est toujours de trouver les qualités et les aptitudes de chacun. «  Quand ils arrivent, je leur demande ce qu’il savent faire pour les impliquer, pour les faire interagir avec la vie de la résidence », explique Jean-Nicolas.

 

Un toit, le préalable à toute insertion professionnelle

Ensuite, en dehors de leur donner un toit, l’objectif est ailleurs, le logement est le point départ de leur insertion. L’animateur commence par régler avec eux les soucis administratifs. « Ce sont des enfants qui sortent de périodes difficiles, d’enfance, de parcours scolaires compliqués. On va les aider à trouver un travail ou une formation qui leur correspond ».

 

L’enjeu d’un cadre de vie accueillant

Chaque jeune qui intègre le foyer suit le même parcours, guidé par Jean-Nicolas et Noémie, éducatrice elle-aussi depuis 8 années. «  Quand un jeune arrive, on lui donne une chambre, on fait un état des lieux. Il faut qu’il se sente chez lui, on lui présente ceux qui logent à côté. On lui donne ses droits, ses devoirs. En tant qu’animateur collectif je lui explique les moments qu’on va pouvoir partager. » Jean-Nicolas souligne à quel point il est important pour ces jeunes fragilisés que les lieux qui les accueillent soient dans un bon état général. «  C’est très important d’accueillir les gens dans un endroit propre et qui sent bon. Si on les accueille dans un lieu qui n’est pas au top, on ne peut pas leur demander de l’être. Il faut leur offrir un logement à la hauteur de ce que l’on attend d’eux, c’est un contrat. »

Dans ce contexte, les lavabos fêlés, les tâches sur le mur, ou les tringles bringuebalantes ne cadrent pas avec l’ambition de la résidence Saint-Bruno. « Ces gens viennent de milieux difficiles et pour se reconstruite ils ont besoin d’un cadre de vie propre et accueillant. »

» Voir toutes les actus