returnLink-chevron Retour

Un toit pour une famille migrante

thematic-2.png Lutter contre la grande exclusion

Quel est notre projet ?

Créée en 2016, l’association Accueil Migrants Grésivaudan héberge et accompagne dans la durée des personnes isolées et des familles avec enfants, originaires de pays variés. L’une de ces familles, angolaise, doit malheureusement quitter prochainement le logement qui avait été mis à sa disposition il y a deux ans.

Nous ne pouvons pas la laisser sans solution, aussi nous avons décidé de louer pour elle un petit appartement pour un an, en attendant sa régularisation. Sans notre aide, ces parents et leurs enfants de 18 mois et 5 ans et demi risquent de dormir à nouveau dans la rue. 

Notre trésorerie ne nous permet pas d’absorber cette grosse dépense supplémentaire.

C'est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour nous permettre de payer le loyer et les charges de ce logement pendant un an.

Un grand merci pour eux.

À quoi va servir l’argent collecté ?

L’histoire commence en Angola en 2017. Emé avait un bon travail (chauffeur dans une entreprise pétrolière multinationale) et il vivait tranquillement avec sa femme et leur petit garçon à Luanda.

Comme beaucoup de ses amis, face au développement d'une corruption galopante, et d'une restriction des libertés fondamentales, Emé s’est rapproché du principal parti d’opposition, UNITA, pour essayer de faire entendre la voix du peuple angolais qui aspire à plus de justice et de démocratie.

En 2017, à l’approche des élections législatives, Emé s’est fait arrêter par la police alors qu’il aidait, au sein de l’UNITA, à l’organisation d’une grande manifestation pour réclamer un scrutin incontestable et transparent. Il a été emprisonné une dizaine de jours et n’a pu être libéré que grâce à la complicité d’un gardien, acheté avec l’argent rassemblé par sa femme et ses amis. Il a été très traumatisé par cette incarcération et sait encore aujourd’hui  qu’il y a toujours un mandat d’arrêt contre lui. Il a donc décidé de quitter l’Angola en passant par le Portugal, pour venir chercher refuge en France ; il a choisi notre pays car il avait appris le français pour son travail et le parlait déjà parfaitement.

La famille est arrivée à Grenoble, en décembre 2017. Bernice, son épouse,  était alors en début de grossesse, et leur fils Valentim avait 3 ans et demi. Ils ont connu pendant deux mois les accueils d’urgence entrecoupés de nuits dans la rue. En février 2018, nous avons été sollicités pour eux par une association grenobloise amie. Une commune du Grésivaudan venait de mettre à notre disposition gratuitement un appartement vide, et nous avons donc pu les accueillir.

Un  collectif de bénévoles a été constitué pour les accompagner sur tous les domaines nécessaires. Rapidement un réseau amical s’est créé autour d’eux. Cinq mois plus tard, le petit Précioso est né : un adorable bébé, avec de grands yeux ouverts sur le monde. Valentim s’est très bien intégré à l’école, Emé est devenu un bénévole fidèle et très apprécié pour la Croix Rouge à Grenoble, et Bernice a rapidement appris à se débrouiller en français.

Malheureusement, le statut de réfugiés ne leur a pas été accordé comme nous l’espérions, Emé n’ayant pas pu fournir suffisamment de preuves des menaces qui pèsent sur lui. Ils sont donc dans une nouvelle démarche de régularisation par la demande d’un titre de séjour, et nous avons bon espoir de ce côté là.

Ils occupent l’appartement actuel depuis bientôt deux ans, et il faut qu’ils le libèrent en mars prochain. Nous ne pouvons pas, moralement, les laisser partir avec deux enfants en bas âge, sans aucune perspective. N’ayant pas d’autre solution à leur proposer, nous avons décidé de louer pour eux un petit appartement pour un an, le temps qu’ils puissent avoir une situation administrative stable et qu’ils puissent subvenir par eux même à leurs besoins.

Les finances de notre association ne peuvent pas supporter cette lourde charge, c’est pourquoi nous faisons appel à de nouveaux donateurs pour assurer le paiement d'un loyer et de toutes les charges de ce logement pour douze mois.

Merci pour Valentim qui est un enfant de presque 6 ans joyeux et plein d’entrain. Merci pour Précioso, petit bonhomme de 18 mois très dégourdi et qui fait « craquer » tous ceux qui le connaissent.  Et Emé vous adresse ce message :"Nous voulons tout faire pour poursuivre notre vie en France et devenir autonomes, car nous ne pouvons malheureusement pas retourner en Angola. Ma femme et moi vous remercions de nous aider dans cette période difficile."

 

Qui sommes-nous ?

 

 adresse mail: migrantsgresivaudan@gmail.com

 site internet: http://migrants-gresivaudan.fr/

AMG est une association de solidarité née en avril 2016 de l’intérêt spontané et de la mobilisation de très nombreux habitants du Grésivaudan. Aujourd’hui, AMG compte plus d’une centaine d’adhérents.

AMG organise l’accueil de migrants isolés ou en famille, en lien avec toutes les bonnes volontés institutionnelles ou privées et en collaboration avec les associations compétentes dans l’accueil aux migrants sur le territoire grenoblois.

 

AMG privilégie les actions suivantes :

  • La recherche prioritaire de logements pour héberger des familles pour un temps limité
  • La création autour des familles accueillies de collectifs de bénévoles attentifs aux besoins quotidiens des arrivants, aux démarches administratives…
  • Le développement de l’accueil familial, en lien avec les associations spécialisées.
  • La collecte des moyens financiers nécessaires pour louer et/ou aménager des locaux, aider les collectifs ou les particuliers à faire face aux besoins essentiels.

 

Depuis sa création, AMG a :

  • Hébergé et accompagné dans la durée une douzaine de familles avec enfants et une petite dizaine de personnes isolées, originaires de pays variés (Albanie, Angola, Azerbaïdjan, Cameroun, République Démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Guinée, Syrie…). Plus de 7 000 nuitées en 2019
  • Aidé régulièrement ou ponctuellement  des familles ou des personnes en situations précaires, en leur proposant une aide financière sous forme de « pécule »
  • Organisé des relais pour un accueil familial de personnes en situation d’urgence.

 

AMG compte 27 administrateurs avec un bureau de 9 personnes qui se réunit chaque semaine. C’est l’instance opérationnelle de l’association. Chaque bénéficiaire est suivi par une personne référente, et autour de chaque famille hébergée, l’association constitue un collectif de bénévoles qui se répartissent les domaines qui nécessitent un accompagnement (santé, démarches administratives, apprentissage du français, scolarisation des enfants, insertion professionnelle etc…)

Nos succès : Depuis la création de l’association, nous avons pu accompagner vers l’autonomie

-  une première famille syrienne qui a obtenu le statut de réfugiée et qui est maintenant autonome,

-  une famille rom roumaine qui a pu s’intégrer et accéder à des ressources par l’emploi,

-  une personne congolaise avec une fillette de 7 ans qui a pu obtenir un titre de séjour et travaille comme aide à domicile,

-  une famille georgienne qui a pu obtenir un titre de séjour pour raison de santé et est maintenant tout à fait autonome,

-  une famille kosovar qui a également un titre de séjour pour raison de santé et arrive par le travail à subvenir à une partie de ses besoins,

-  deux autres familles syriennes ont obtenu la protection et ont pu accéder à un emploi       

Et depuis la création de l’association, nous avons eu la joie de fêter les naissances de cinq bébés parmi les familles accueillies. Quel meilleur témoignage de foi en l’avenir ?

Nos difficultés : Les procédures sont compliquées et très longues, avec de multiples obstacles, il nous faut de la patience et de la ténacité …

 

 

 

 

 

 

Bénédicte Fages:

Je suis médecin à la retraite depuis 9 ans. J’exerçais dans le domaine de la pédiatrie médicosociale, et  ai donc suivi de nombreux petits patients de familles migrantes. J’ai toujours eu beaucoup de sympathie pour ces populations venues d’ailleurs et j’ai souvent été impressionnée par le courage dont elles doivent faire preuve pour franchir tous les obstacles avant d’arriver à l’intégration.

Naturellement, j’ai donc poursuivi  à la retraite cet engagement auprès des familles migrantes et me suis rapprochée d’associations reconnues sur l’agglomération grenobloise. D’abord Romsaction (accompagnement des familles roms vivant dans les squats et bidonvilles, j’en ai été la présidente durant deux ans), puis Un Toit Pour Tous (notamment pour l'accueil de 90 familles syriennes venant de camps de réfugiés du Liban ou de Turquie ; avec 3 collègues médecins retraités, nous avons évalué  les besoins de santé à l’arrivée des familles  et coordonné les premiers soins) et depuis 3 ans, Accueil Migrants Grésivaudan (hébergement et accompagnement de personnes migrantes de toutes conditions et de toutes origines).

J’ai la chance d’avoir du temps maintenant que je ne travaille plus.  Je considère avoir été bien gâtée par la vie, et cela me fait plaisir de consacrer un peu de ce temps pour des actions de solidarité qui ne sont pas prises en charge par les institutions. J’ai du mal à supporter que dans notre pays, et à notre époque, des personnes, et à plus forte raison des enfants, dorment dehors. Et avec les autres membres d’Accueil Migrants Grésivaudan, nous essayons ensemble d’apporter très modestement « notre pierre » pour réduire ce scandale humanitaire.

 

Olivier Karam:

J'ai 35 ans et suis marié avec Alice. Notre petit garçon s'appelle Timothée et est âgé d'un peu plus de deux ans. 

Je suis adhérent et administrateur de l'association Accueil Migrants Grésivaudan depuis près d'un an et demi. Depuis quelques années, nous souhaitions en effet nous investir pour aider les plus démunis. Après avoir découvert l'association lors d'un forum de rentrée, nous avons proposé nos services pour héberger des migrants. C'est ainsi que nous avons accueilli à la maison pour quelques semaines un guinéen puis plus récemment un jeune sénégalais. 

Je considère que nous avons beaucoup de chance d'avoir, ma famille et moi, un bon niveau de confort matériel. Il me semble tout à fait naturel de pouvoir en faire bénéficier ponctuellement des personnes qui n'ont pas cette chance...

 

 

Voir le budget détaillé
Aucune actualité pour le moment
Aucun don pour le moment
Bénédicte FAGES

Bénédicte FAGES

De l'association Accueil Migrants Grésivaudan

0 € Collectés

0 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

8 500 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

img20220727wa0008-62e2b51eb13f6.jpeg

Solidaires en Beaujolais

Loger une famille de 4 enfants à Villefranche/Saône

81  nbContributors
Donateurs
16 440 €
Collectés
60 J
Restants
82%
photo1-62139b6344e99.jpeg

Secours Catholique délégation de Loire Atlantique

Villa Ker Coet, une maison familiale de vacances à Pornichet

23  nbContributors
Donateurs
7 320 €
Collectés
67 J
Restants
37%
Des nuits pour les parents

Petit Coeur de Beurre

Des nuits pour les parents d'enfants opérés du coeur

10  nbContributors
Donateurs
480 €
Collectés
79 J
Restants
5%