returnLink-chevron Retour

Mon corps, avec ou sans toit

thematic-6.png Créer du lien social

Quel est notre projet ?

Ce projet comprend "Mon corps, où vis-tu ?" à destination des personnes isolées socialement et culturellement et "Mon corps, ma maison" à destination des personnes résidentes en foyer de vie du handicap mental

À quoi va servir l’argent collecté ?

"Mon corps, avec ou sans toit" est un projet de territoire qui associe Théâtre et Social.
Au-delà de l'envie de créer, de conforter et de ré-conforter le lien social, notre association ira, principalement, vers les personnes isolées socialement et culturellement (dont des publics en situation de handicap mental et moteur) pour les accompagner à s'exprimer sur leur habitat (fixe, temporaire, ou sans domicile) prioritairement par le corps. Collectage de paroles, captation audio-visuelle, atelier Théâtre seront, entre autres, des outils intéressants pour que le plus grand nombre puisse participer à ce projet.

Les objectifs du projet sont de faire (re)prendre confiance aux participants, de créer un réseau d'entraide, de croiser les publics, de valoriser le singulier, de lutter contre l'exclusion, de sensibiliser à l'Autre, et de remettre au centre l'écoute et les rapports humains justes.

************************

« Le corps est une matière d’identité qui permet de trouver sa place dans le tissu du monde »
(D. Le Breton - dans Anthropologie du corps et modernité)

Ce projet inclut :
A / Mon corps, où vis-tu ?         : à destination des personnes isolées socialement et culturellement
B / Mon corps, ma maison         : à destination des personnes résidentes en foyer de vie du handicap mental

La Compagnie envisage de travailler à un regard sur le corps et son environnement, à travers les notions du dedans et du dehors, du chez soi et de l’extérieur, de l’espace de l’intime et de celui du collectif, du rapport à l’espace naturel et à l’espace urbain, du avec ou sans domicile. 

Le projet associera un travail autour de la parole, du mouvement et de l’image filmée.

Partant de la réalité des participants et de leur environnement, qu’il soit permanent ou éphémère, fixe ou précaire, les intervenants recueilleront la parole de chacun(e) - quelle que soit sa forme - en vue de faire exprimer sensations, émotions, réflexions sur le lien que le corps entretient avec son lieu de vie.
A travers cette écoute particulière du corps, les intervenants accueilleront tout ce que les participants auront à partager.

Un travail corporel sera proposé en divers lieux : collectifs, individuels, en intérieur, en extérieur. 

A chaque fois, un échange oral sera organisé en fin de séance, sans être obligatoire, afin de verbaliser les sensations ressenties dans chaque environnement spécifique.

Le projet proposera des temps collectifs et aussi des temps individuels, en particulier grâce à un travail de captation filmée. 
Ce procédé permettra que tous puissent participer à différents niveaux : 
- 1) en individuel et/ou en collectif
- 2) sur « scène » et/ou dans le film
- 3) en mouvement et/ou en parole

Il permettra aussi à la Compagnie d’aller vers les personnes isolées et en grande difficulté de mobilité.

Particularités :
1 / Le travail de captation permettra également au projet d’aller facilement aussi bien à la rencontre des personnes ayant un domicile fixe que de celles n’en ayant pas. L’approche des personnes sans domicile fixe, qui souvent n’ont pas d’espace de parole, tentera d’amener à une verbalisation de ce que « le corps dit », le corps devenant alors dernier vecteur d’échange social. 

2 / Un travail de résidence spécifique au sein du foyer d’accueil de l’APEI est prévu. La Compagnie interviendra, avec l’équipe encadrante, dans les différentes unités de vie. Un des objectifs sera aussi l’appropriation de leur unité et de leur « chambre » comme lieu de vie et pas uniquement comme lieu de passage.

Le rendu final rassemblera les personnes du projet A et celles du projet B (quelle que soit la forme de leur participation).
L’écriture dramatique partira de l’expérience vécue par et avec les différents participants, en s’appuyant sur le travail sur le mouvement, sur la parole recueillie et sur les captations audiovisuelles, en vue d’une création associant réel et fictionnel, en jeu sur scène et en projection.
Cette création pourra être produite dans des espaces théâtraux structurés (un rdv avec la Maison des Arts du Léman, de Thonon-les-Bains est fixée le 10 décembre prochain) et dans tout autre espace non structuré.

Les objectifs :
- Donner la parole et la possibilité de création aux personnes ayant le plus de difficulté d’accès aux pratiques artistiques
- Aller vers ces personnes en difficulté 
- Donner l’envie de créer individuellement et collectivement
- Rassembler des participants de toutes origines sociales et culturelles autour d’un acte de création fédérateur
- Travailler à réduire l’isolement, le repli sur soi, ainsi que les inégalités et les discriminations
- Utiliser les pratiques artistiques pour travailler à un mieux-être, une meilleure confiance en soi, une meilleure appréhension des autres et de son environnement, un nouveau regard sur soi avec et dans le monde
- Aboutir à une écriture dramatique plurielle
- Permettre au public récepteur de transformer son regard et son rapport à l'Autre.

Les structures partenaires envisagées :
La Compagnie souhaite poursuivre sa démarche mêlant création et action artistiques et action sociale, démarche entreprise dès 2008 avec des structures partenaires sur l’Agglomération de Thonon-les-B. et le Chablais, telles que La Passerelle (Thonon-les-Bains) et son Es’Pass Ressource, la Mission Locale Jeunes Chablais (Chablais), le Pôle Animation seniors (Thonon-les-Bains), Thonon Evénements (Thonon-les-Bains), Chablais Insertion (Publier), le LIEN (Sciez), Pousses d’avenir (Publier) et LADAPT (Chablais).

Pour ce projet, elle interviendra auprès des résidents du Foyer de vie de l’APEI, situé à Allinges (74200), dans le cadre d’un travail spécifique sous forme d’ateliers ponctuels et sous forme de temps de Résidence.

Elle souhaite aussi intervenir auprès du Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) de La Passerelle (Thonon-les-B.), de la Résidence AATES les Allobroges (Publier), d’Habitat et Humanisme (Thonon-les-B., Evian-les-B.), de l’Atelier Re-Née (Thonon-les-B.), d’ADOMA et de la Pension familiale (Thonon-les-B.), d’Emmaus (Thonon-les-B.), de la Croix-Rouge (Chablais), de LADAPT (Evian-les-B.), des Maisons de retraite (Chablais), de Léman Habitat (Chablais), du Centre Social Inter-Quartiers (Thonon Agglomération).

Le projet sera ouvert à toute nouvelle structure souhaitant accueillir des temps d’intervention.

Les bénéficiaires :
Il s’agit du « Tout public », mixte, à partir de 16 ans :
1 / les personnes résidentes en foyer de vie du handicap mental (APEI Allinges)
2 / les personnes isolées socialement et culturellement (dont les bénéficiaires du RSA) via les associations d’insertion et de solidarité, les espaces d’hébergement et de ressource, les associations et lieux d’accueil pour le handicap physique, les maisons de retraite
3 / les personnes isolées ne dépendant pas de structures d’accompagnement (via les assistants sociaux et les professionnels Ressources des PMS)
4 / le grand public

Un des objectifs est de croiser les publics de toutes les origines sociales et culturelles et de les faire se rencontrer.
Ce projet est ouvert à tous.
Les participants au projet résident sur le Chablais (cantons d’Evian-les-B, de Thonon-les-B et Sciez).
Le nombre estimé de participants au projet est de 700 personnes.
Aucune participation financière ne sera demandée aux bénéficiaires.

Qui sommes-nous ?

Avant tout créatrice de spectacles de Théâtre aux formes et aux univers variés, la Compagnie des gens d’ici, c’est pouvoir faire du Théâtre partout, ici, là, ailleurs : dans une salle équipée, dans un bistrot, dans la rue, dans une ferme, dans une classe d’école, dans un jardin, à travers champs, et même sur les chemins de montagne…

La Compagnie des gens d’ici travaille pour un Théâtre de texte accessible à tous, même aux plus isolés socialement et culturellement.
Création et médiation, arts et social sont mêlés volontairement et de façon sensible au sein du travail de la Compagnie.

Amener le Théâtre, faire entendre des textes d’auteurs contemporains ou classiques, ouvrir à une culture de la langue et des mots, en exprimer le suc poétique pour le livrer au plus grand nombre, est un des objets essentiels de la Compagnie.

La Compagnie des gens d’ici a vu le jour en 2004 à Viry (Haute-Savoie), avant d’aller voyager à travers tout le Département, la Région Auvergne - Rhône-Alpes, ainsi qu’en Suisse Romande.

Elle rassemble des professionnels et des volontaires du spectacle vivant et des arts pour partager et créer avec et pour les gens qu’elle rencontre.

***********

En 2004, La montagne prend la parole, première création de la Compagnie des gens d’ici est jouée sur le Plateau des Glières sur des textes de Paul Eluard, Victor Hugo et de Constant Paisant (résistant FTP de la 2nde guerre mondiale).

Dès 2006, la Compagnie met en place une résidence artistique en moyenne montagne. Durant trois ans, elle crée pour des lieux spécifiques, propose des ateliers d’initiation, accueille d’autres Compagnies et groupes de musique. 

C’est au cours de ces années que la Compagnie crée Dans leur travail d’après la trilogie de John Berger, spectacle qui emmène le public en car à travers les villages et investit rues, granges, anciennes écoles, fermes en activité… 

La Compagnie répond ensuite à de nombreuses demandes de collectivités pour des créations spécifiques essentiellement en hors les murs et en lien avec le patrimoine matériel et immatériel, associant la plupart du temps un travail de collectage et d’écriture. 

C’est au fil de ces projets spécifiques que s’affirme la démarche pour un Théâtre accessible à tous, même aux plus isolés socialement et culturellement.

En parallèle, la Compagnie est accueillie dans le cadre de résidences-association permettant la création de différents spectacles de salle, pour le jeune public et le tout public. 

Elle poursuit aussi un travail entamé dès ses débuts, celui de la transmission et de la sensibilisation théâtrale auprès d’enfants et d’adolescents de 5 à 18 ans (en écoles, collèges, lycées, MFR, structures socio-culturelles, médiathèques, instituts spécialisés...).

La Compagnie propose entre autres des ateliers hebdomadaires, la P’tite Cie qui rassemblent chaque année 20 à 30 enfants et adolescents.

Depuis 2008, la Compagnie mène des projets de territoire qui associe Théâtre, Social et Insertion, principalement sur le Chablais (Allinges, Thonon-les-B, Publier...).

Depuis 2010, la Compagnie des gens d’ici est référencée par l’Inspection Académique d’Annecy (Education Nationale).

De 2010 à 2015, la Compagnie initie une action culturelle d’ampleur au sein même de son village de vie, Viry en scène, qui se conclura par une grande journée de spectacle rassemblant 500 participants amateurs, accompagnés par 22 professionnels et suivis par plus de 1200 spectateurs.

La Compagnie travaille toutes ces années à mettre en valeur des auteurs « classiques » et aussi contemporains en montant des textes existants ou en commandant régulièrement des textes à des auteurs en fonction des projets menés.

Dès 2015, elle choisit d’emmener l’écriture de Valère Novarina dans la rue, avec La Loterie Pierrot et En marche vers une langue inconnue, spectacles qui associent un travail de médiation important sur le territoire du Chablais, en Haute-Savoie.

En 2018 et 2019, le projet Des mots en chemin… Des mots en partage… prend la suite et continue à aller à la découverte de l’écriture de Valère Novarina pour la rendre accessible à tous et en la mêlant aux écritures des habitants. 

En 2018, la Compagnie remporte l’appel à projets lancé par la Municipalité de Ferney-Voltaire (Ain) pour la création d’un spectacle à travers les rues de la Ville dans les traces de Voltaire. Suite au succès de la 1ère édition, Ferney-Voltaire comme dans un film est rejoué au cours de l’été 2019. 

l'Ambassadrice, Nathalie TEXIER

Dès 1996, elle travaille comme comédienne avec entre autres la Compagnie Caraboss à Genève, la Compagnie Thalie à Ferney-Voltaire, la Compagnie Confluence à Roanne, la Compagnie Ferré à Lyon, la Compagnie Théâtre Marathon à Genève… Elle joue aussi dans quelques films (courts et longs) et téléfilms.

Dès 1998, elle anime différents types d’ateliers de sensibilisation et d’initiation au théâtre pour des groupes d’enfants et d’adolescents de 5 à 18 ans en lycées, lycées professionnels, MFR, collèges, écoles, bibliothèques, médiathèques et structures socio-culturelles.

Dès 2000, elle travaille comme assistante de mise en scène et de scénographie pour Franck Berthier (Ankinéa Théâtre à Annecy et Paris), puis dès 2004, comme administratrice de tournée pour Omar Porras (Teatro Malandro à Genève et en tournée en France et en Suisse) ; ainsi que, pendant plusieurs années pour Château Rouge à Annemasse, comme metteure en scène, scénographe et coordinatrice autour du théâtre, de la poésie et de la danse.
Au cours de ces mêmes années, elle est référente pour Château Rouge dans le cadre d’actions de sensibilisation au théâtre auprès des scolaires (primaires, collégiens, lycéens).

En 2004, elle initie la naissance de la Compagnie des gens d’ici dont elle met en scène les créations et dans lesquelles elle joue régulièrement.
Dès cette même année, c’est avec la Compagnie des gens d’ici que les ateliers de sensibilisation et de pratique sont proposés, avec entre autres les classe de 1ère option théâtre du Lycée des Glières à Annemasse en 2005 et 2006.

Des ateliers associant théâtre et écriture ouverts à tous et toujours animés par Nathalie Texier, sont proposés depuis plus de dix ans par la Compagnie à des publics très variés, initiés ou non, de langue française ou non, dès 5 ans. 
Ces ateliers s’inscrivent dans le cadre de la programmation annuelle de la Compagnie ou pour des événements portés par des structures diverses (médiathèques, festivals du livre, associations, écoles, municipalités, structures développant des actions culturelles…).

Dès 2008, la Compagnie s’investit dans un travail associant création et médiation auprès de personnes isolées socialement et culturellement sur le territoire du Chablais et sur celui du Genevois (Haute-Savoie). Elle confirme alors son envie et sa détermination à travailler pour un théâtre accessible à tous et à l’écoute de tous les modes d‘expression artistique, avec un travail privilégiant le rapport à la parole et à l’écriture. 

Elle travaille aussi dans le cadre des projets scolaires associant écriture et théâtre et parfois arts plastiques.

En 2009 et 2010, la Compagnie intervient dans le cadre du dispositif des Chemins de la Culture du Conseil Départemental de Haute-Savoie avec respectivement les spectacles La savetière prodigieuse de Federico Garcia Lorca et madame Plume, que Nathalie Texier coécrit avec Ahmed Belbachir.

Nathalie Texier réalise par ailleurs de nombreux montages et adaptations de textes d’auteurs classiques et contemporains pour les différents projets de la Compagnie des gens d’ici avec entre autres, Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, Victor Hugo, Paul Eluard, Jean-Vincent Verdonnet, John Berger, Michel Butor, Robert Piccamiglio, Valère Novarina.

En 2013, elle écrit Flic Flac, spectacle pour la petite enfance, joué par la Compagnie des gens d’ici sur la Région Rhône-Alpes et en Suisse.

Elle écrit régulièrement pour la Compagnie des gens d’ici au sein d’ateliers pour enfants et adolescents et de spectacles incluant des non-professionnels dans le cadre d’actions de médiations dans et hors-les-murs.
Elle répond aussi à des commandes d’écriture pour des structures de théâtre amateur.

En 2016, elle mène un projet auprès de quatre classes de lycéens de l’agglomération d’Annecy dans le cadre du Grand format autour de Valère Novarina proposé par Bonlieu Scène Nationale (Annecy).

Dès 2015, Elle entreprend un important travail autour de l’écriture de Valère Novarina avec les textes La Loterie Pierrot et Une langue inconnue, incluant création et médiation sur le territoire du Chablais (74). Ce travail sera suivi de deux années d’ateliers d’écriture et de théâtre, accompagnés en musique, Des mots en chemin… Des mots en partage… qui rassemble alors 80 amateurs, de 10 à 85 ans, engagés autour de l’écriture et d’un parcours poétique à travers la ville de Thonon-les-Bains. 

En 2018, elle co-écrit sur une idée dont elle est à l’origine, Ferney-Voltaire comme dans un film avec Richard Gauteron (auteur membre de la SSA), pour répondre à un appel à projet de la ville en vue d’un spectacle en déambulation qui sera joué deux étés durant.

Depuis 2010, la Compagnie des gens d’ici est référencée par l’Inspection Académique d’Annecy (Education Nationale) et Nathalie Texier est auteur membre de la SACD.

Nathalie Texier a aussi son actif la coréalisation (avec Maurizio Giuliani) de deux films témoignage : Constant, passeur d’espoir et Le Radar tire sa révérence

Son parcours au service des arts de la scène et de la parole, qu’ils se développent en milieux structurés ou non, a été nourri par le partage avec des personnes telles que Colin Eggleston, Jacob Berger, Christiane Kolla, Maurizio Giuliani, Boris Charmatz, Steve Paxton, le Quatuor Knutz, François Veyrunes, Robert Yacar, Franck Berthier, Dominique Houdart et Jeanne Heuclin, Gisèle Salin, Omar Porras, Jean Bellorini, Isabelle Matter, Nicolas Perrillat, Guillaume Perret, Marc Minelli, Christian Paccoud, Jacques Maugein, Aurélien Gattegno, Guillaume Breton, Elidan Arzoni, Roland Gervet, Karim Abdelaziz, Michel Arbatz, Richard Gauteron, Ahmed Belbachir, Jean-Vincent Verdonnet, John Berger, Michel Butor, Robert Piccamiglio, Enzo Cormann, Pauline Peyrade, Valère Novarina et encore bien d’autres…

Forte de ses expériences, elle est de plus en plus convaincue que le théâtre et plus largement le spectacle vivant sont parmi les ultimes espaces de parole libre, de tolérance, de rencontre vraie et de survie du collectif.

Aucune actualité pour le moment
Aucun don pour le moment
Nathalie TEXIER

Nathalie TEXIER

De l'association la Compagnie des gens d'ici

0 € Collectés

0 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

2 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

couverture.jpeg

Simon de Cyrène Marseille

Un habitat partagé inclusif à Marseille

32  nbContributors
Donateurs
8 600 €
Collectés
77 J
Restants
43%
_dsc0993convertimage1-6229e015c994d.jpeg

Habit'âge

Habitat senior solidaire au cœur du village de Combrée

21  nbContributors
Donateurs
5 660 €
Collectés
80 J
Restants
28%
Cuisine 1

Un toit aix en provence

Equiper des logements sociaux de cuisines à Peyrolles

45  nbContributors
Donateurs
9 840 €
Collectés
49 J
Restants
89%