returnLink-chevron Retour

LA PLUME A LOUP : Café-Auberge participatif

thematic-6.png Créer du lien social

Quel est notre projet ?

Nous sommes en cours de création d'un lieu partagé en cœur de village : plus précisément à Attin dans le Pas-de-Calais. La commune d’Attin est un village rural de 800 habitants, situé à 3 km de Montreuil-Sur-Mer.

L’activité  “socle” de ce lien social sera un Café-Auberge participatif et citoyen qui permettra d’expérimenter la mise en commun d’un lieu en cœur de village, et ainsi apprendre à rénover ensemble l’espace, l’animer, le gérer, le gouverner collectivement. Le but sera d’impulser dans ce lieu des solidarités fortes, de l’accueil inconditionnel de personnes proches ou plus éloignées de ce type de dynamiques. Le tout en construisant ensemble des projets qui permettent plus de lien social et d’économie locale accessible à tous.
 

Comment cela a démarré ?

L’initiative de La Plume à Loup a démarré le 14 février 2022 par la création d’une association. Depuis la création de cette dernière, ses membres ont d’une part le pouvoir de décider ensemble des usages des lieux, et d’autre part la responsabilité d’en prendre soin.

La Plume à Loup dispose de 2 bâtisses pour mener à bien différents types de projets : 

– Une bâtisse de 250m2 (grange et dépendances) à rénover permettant d’imaginer de nombreuses choses en lien avec les habitant.e.s du village et du territoire : 

  • un café-cantine associatif et participatif ;
  • un espace de travail partagé ;
  • une salle « multi-usages » permettant l’organisation de séminaires, formations et différents événements et activités ;
  • un espace parentalité : crèche, café des parents, etc.

– Une longère déjà rénovée et presque prête à ouvrir de 200m2 : “ l’Auberge de la Plume ”

Un jardin de 600m² et une terrasse

En route pour la visite !
 

Commençons par l’Auberge de la Plume      

      

   Une auberge participative… Pour quoi faire ? 

L’Auberge vise à créer un espace simple de rencontres et d’échanges. A l’heure où la tendance est plutôt à l’individualisme, la peur de l’autre et le repli sur soi, une autre dynamique s’active au contraire un peu partout pour créer des projets solidaires et collectifs, favorisant la rencontre et expérimentant des modèles de gouvernance socialement innovants.

Sachant aussi que les enjeux environnementaux sont plus que préoccupants, cet espace a pour ambition de créer la rencontre et le voyage à proximité, afin de vivre une expérience nouvelle et dépaysante, que ce soit au bout de sa rue, de son village ou à quelques kilomètres. 

Différents usages de l’Auberge seront mis en place sur des sessions d'une ou plusieurs semaines.

  • Accueillir des séjours et vacances solidaires 

Nous souhaitons organiser des séjours accessibles et solidaires. Voici quelques pistes de séjours qui pourront être organisés : 

 

  • Accueil de séjours autogérés ouverts à toutes et à tous pour expérimenter le vivre ensemble. Objectif de sortir de l’entre-soi, de situations de déprime et d’isolement, permettre la rencontre et le ressourcement pour continuer à avancer et se projeter dans l’avenir ;
  • Séjours solidaires et participatifs pour les jeunes : Plusieurs membres de l’association sont titulaires du diplôme BAFD, ce qui permettra d’organiser des séjours avec des jeunes venant de quartiers difficiles en France. L’idée est de faire découvrir à ces jeunes différents modes de faire et de vie, ce type de séjour vise à trouver un équilibre entre participation à des chantiers participatifs et découverte du territoire et de ses acteurs. Voyager autrement, en apprenant ;
  • Accueil de parents isolés : notre territoire rencontre des difficultés au niveau de l’isolement de jeunes parents, parfois isolés géographiquement, sans famille autour et dans une situation de précarité. L’objectif est de leur proposer de vivre une semaine de ressourcement avec leurs enfants. Des activités parents-enfants seront proposées pendant ces séjours. Également, un accompagnement pourra être fourni aux mamans dans le besoin (orientation vers les structures du territoires pouvant les accompagner sur le long terme etc.) ;

 

Sur le plus long terme, des partenariats seront également mis en place avec différents collectifs présents sur le territoire et qui œuvrent autour de l’accueil de publics en situation d’exclusion, de précarité etc. Notamment le collectif OSE (Opale Solidarité Exilés). L’idée étant de leur mettre l’Auberge à disposition pendant plusieurs semaines, afin qu’ils puissent proposer un accompagnement et un suivi plus poussés aux publics qu’ils suivent. 

  • Accueillir et organiser des séminaires, formations, stages incitant à l’exploration et à l’expérimentation :

On s'autorise à créer et à faire seul.e ou à plusieurs. Des séjours, sessions de travail, événements variés visant à réfléchir, agir et prendre le temps de structurer sa pensée autour des transformations et défis que nous traversons. Rénovation écologique, permaculture, transition, économie des communs et bien d’autres sujets en cours de réflexion.

  • Proposer un hébergement transitoire en vue de participer à sa propre transition :

Un nombre croissant de personnes se questionnent sur leur orientation professionnelle et sur le mode de vie qu’elles souhaitent adopter. Retrouver ou trouver du sens dans son quotidien et contribuer positivement à la société deviennent des enjeux personnels forts, notamment pour les nouvelles générations. 

Ouverture de l’auberge prévue début 2023. Première session expérimentale sur 1 semaine sur la thématique : séjour autogéré, ouvert à toutes et à tous pour expérimenter le vivre ensemble.

“L’impulsion du voyage est l’un des plus encourageant symptôme de la vie” 

Agnès Repplier
 

Le café de la Plume sera l’espace clé du projet permettant la rencontre entre les habitants du territoire et les occupants temporaires de l’Auberge. 

Poursuivons donc la visite.

Le Café de la Plume 

      Nous voici dans une autre bâtisse que nous souhaitons rénover pour y faire le café participatif. Il s’agit d’une longère typique des Hauts-de-France que nous souhaitons restaurer avec des matériaux écologiques (torchis, chaux, paille, bois etc.).

 

Le fait que la bâtisse soit à rénover ne nous a pas empêché de démarrer quelques temps forts, apéros-découverte du projet quand le temps nous le permettait. Mais étant situés dans le Pas de Calais, il reste préférable d’avoir des murs, un toit isolé et un système de chauffage pour pouvoir mener des activités tout au long de l’année.

 

Un café citoyen et participatif ayant plusieurs ambitions : 

- créer du lien social, favoriser les rencontres entre les habitants du village, les commerçants et les acteurs locaux par le biais d’activités (ateliers cuisine, pâtisserie, journées et soirées à thème) en lien avec des cuisiniers et pâtissiers du territoire (Paul Balesme de la Cuisine de Paulo, Laurent Tiquet des Ateliers de la Grange à Attin etc). La proposition d’activités simples et néanmoins efficaces telles que la préparation de repas collectifs, l’organisation de soirées à thème etc. permettront de créer du lien facilement et valoriser la multiculturalité trop peu présente dans notre territoire ;

- apprendre à faire ensemble, gérer l'espace, accueillir. La gestion participative et contributive du café sera un axe fort ;

- la préparation de plats réalisés de manière artisanale, à base de produits frais et locaux, majoritairement bio ;

- l'accueil de collectifs et d'associations ayant des valeurs autour de l’environnement, et de l’économie sociale et solidaire ;

- la mise en place d'ateliers facilitant l'appropriation de certains savoirs-faire (couture, objets fait main, repair café, mise en bocaux etc.) ou d’achats groupés ;

- l'organisation d'ateliers et temps d'échange autour du développement d'activités économiques sociales et solidaires, en interne et avec des partenaires (CAE, BGE, APES, A petit Pas, structures d'accompagnements etc.) ;

 

L’impact du café sur les bénéficiaires : 

 Ce café sera une porte d’entrée pour proposer un accompagnement plus poussé pour des personnes qui auraient besoin d’aide pour trouver un emploi, se réinsérer dans la vie active ou développer leur projet. 

 Sera proposé dans ce café

  • Un suivi collectif et personnalisé grâce à des permanences régulières pour répondre aux différents besoins d’accompagnement ;
  • Un accès à internet pour les démarches administratives et autres ; 

Nous souhaitons aussi que cet espace permette aux bénéficiaires d’acquérir des savoir-faire au sein même du café. En effet, la gouvernance du café sera atypique. Nous souhaitons faire en sorte que les personnes volontaires puissent passer de l’autre côté du comptoir et ainsi rejoindre l’équipe de cuisine. 

En s'inspirant des principes de l’éducation populaire, nous espérons que ce lieu change d’une manière ou d’une autre le quotidien des bénéficiaires, une inspiration, un moment de réconfort, une expérience, un apprentissage, des découvertes et des échanges pouvant donner ou redonner de l’espoir et de la motivation. Le tout débouchant sur des choses concrètes à long terme (création d’une activité économique ou associative, implication dans la vie associative locale, sortir de l’isolement ou de la déprime, trouver un emploi etc.)

Le réseau associatif du territoire est dense et les possibilités de développer de l’activité économique ou de trouver un emploi existent. Le café de la Plume à Loup se veut être un espace réseau sur le territoire facilitant les rencontres et l’identification des besoins présents sur le territoire. 

Nous attachons beaucoup d'importance au fait que le projet soit réalisé par les usager.e.s et pour les usager.e.s avec un enjeu d'équité. C’est pourquoi la notion de co-gestion est au cœur du projet et que nous encourageons et facilitons constamment les prises d’initiatives. 

Un travail réalisé autour de la parentalité

 De nombreux foyers modestes se sont récemment installés à Attin avec des jeunes enfants et nous avons déjà identifié un besoin important de temps “parents-enfants”. En effet, au cours de nos échanges avec les habitants et les membres de l’association, émerge une volonté forte d’avoir un lieu permettant aux jeunes parents désireux d’échanger et de se mettre en lien avec d’autres parents, tout en pouvant emmener leurs enfants, petits ou grands dans un espace adapté. Ainsi, le café permettra l’accueil de ces temps parents-enfants. Si la volonté d’aller plus loin se fait sentir et qu’un besoin plus poussé de création d’activités durables parents-enfants se fait sentir, nous nous rapprocherons de structures comme la CAF, la PMI, le Département qui pourront alors compléter le diagnostic et des projets qui seront menés.

De locataire à propriétaire

Notre objectif à terme est que la Plume à Loup devienne propriétaire des lieux qu’elle occupe, afin de limiter la spéculation financière et la difficulté pour les structures associatives de disposer de locaux. 

Ainsi, l’association deviendra propriétaire en prenant des parts correspondant à l'espace qu'elle utilise dans la SCI qui détient actuellement le lieu. 

Un travail avec des juristes et experts comptables a été réalisé en ce sens pour permettre de sécuriser la démarche.

À quoi va servir l’argent collecté ?

L’argent collecté permettra de :

  • financer les travaux de la grange qui deviendra le café ;
  • aider à la structuration de l’auberge ;
  • lancer les premiers séjours à l’auberge à destination de publics locaux isolés ou en quête de sens et d’inspiration ;

 

Le café va être rénové avec des matériaux écologiques (bois, isolant coton recyclé, enduit terre). Les murs seront rénovés ou construits à partir d’argile, paille (torchi) et de bois récupéré, tout en gardant le colombage. 

Matériaux plancher et plafond du café : 5000€ de matériaux (bois et isolant et vis, assainissement, électricité). Le plancher de 60m2 sera construit sur un vide sanitaire où passera l’eau, l'électricité et les évacuations, avec une ossature bois isolée en coton (métisse) puis un plancher. Le plafond sera réalisé avec des solives en bois entre les poutres en orme historiques qui resteront visibles et il sera isolé en coton.

Fenêtres et portes du café : 5000€ de matériaux : Grandes vitres double vitrage sur la façade côté rue, velux sur le toit, porte d’entrée du café, petites cloisons et porte intérieures vers l’autre partie.

Coordination et accompagnement des chantiers : 3000€ Appel à des professionnels pour encadrer les chantiers participatifs. 10 à 15 jours d’encadrement. 

Mobilier de la cuisine du café : 3000€. Achat de mobilier pour équiper la cuisine aux normes et le café. Priorité au mobilier de seconde matin.

Structure de l’auberge participative : 4000€ 

Certains achats et aménagements restent à faire pour finaliser la structuration de l’auberge afin d’être totalement prêts à accueillir les premiers séjours. Aménagement de l’espace laverie-buanderie, achat de machine à laver-sèche linge, espaces de rangement, lits (2500€) ;

Travail sur la communication de l’auberge participative et lancement de la première session d'auberge autogérée : achat d'un stock de matériel (draps, serviettes) et de nourriture (1500€) ;

En parallèle de ces achats nous souhaitons bien entendu faire un maximum de récupération de matériel et d'objets.

Les événements déjà organisés dans le jardin et dans la future Auberge-Café (apéros découvertes, fêtes etc.) nous ont permis de voir l’intérêt que suscite le projet aussi bien auprès des habitants du village que des villages alentour. Ce petit tiers-lieu rural peut répondre à un besoin réel de rencontre, de convivialité dans un territoire manquant de lieux ouverts et partagés. 

Le besoin de sortir de chez soi, de s’inspirer et de rencontrer du monde se fait bel et bien sentir alors créons des lieux qui permettent de vivre une aventure proche de chez soi, avec des gens venant d'univers différents !

Les travaux et l'achat de matériaux représentent des sommes importantes dont nous avons besoin afin de restaurer le bâti existant et lancer le projet. Aussi, nous avons besoin de votre aide pour réaliser ce projet.

Qui sommes-nous ?

Voir le budget détaillé
Aucune actualité pour le moment
Aucun don pour le moment
Legrand Antoine

Legrand Antoine

De l'association La Plume à Loup

Rousseaux Marion

Rousseaux Marion

De l'association La Plume à Loup

0 € Collectés

Dons
Abondement LPP
0 %
0 card-project-nbContributors

Donateurs

Restants

20 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

les bras 2

Association Les Bras Ouverts

Maintenir un toit pour deux familles (69)

32  nbContributors
Donateurs
10 320 €
Collectés
33 J
Restants
76%
sanstitre3-637a1ec2369f5.jpeg

les petites roues

Ne laissons plus les plus précaires dans la rue (67)

38  nbContributors
Donateurs
10 936 €
Collectés
25 J
Restants
55%
Groupe 1 26 Nov 2022

Association Habiter et vieillir ensemble en Anjou

Une maison partagée pour des personnes âgées

7  nbContributors
Donateurs
5 900 €
Collectés
81 J
Restants
30%