returnLink-chevron Retour

HabitantEs solidaires en Cévennes Le retour

thematic-5.png Bien vivre dans son logement

Quel est notre projet ?

Une maison vient d’être achetée au coeur du village de Saint Martin de Lansuscle par l’association La Logeuse afin de créer du logement social permettant à des personnes en difficulté ou en situation précaire de vivre décemment dans les Cévennes de Lozère, là où les résidences secondaires sont majoritaires, causant une flambée des prix de l’immobilier. Pour habiter ici, il faut soit avoir une petite fortune personnelle soit vivre dans un habitat auto-construit précaire car bien souvent en marge de la légalité, de plus sans raccord aux réseaux d’eau potable et d’électricité. Notre petite commune de cent cinquante âmes n’a ni les moyens ni la compétence d’acheter plus de foncier pour les habitantes et habitants, ce qui compromet la sauvegarde de l’école à classe unique du village. Notre action, en plus d’être philanthropique, est donc d’intérêt général. Les loyers sont calculés en fonction du barême de location sociale et servent à rembourser les emprunts ainsi qu'à entretenir le bâti. Les locataires ayant des faibles revenus dépendants en grande partie des minimas sociaux, payent le loyer en bénéficiant de l'Aide Personnalisée au Logement (APL).

 

 

La maison se compose de deux parties. La plus grande, meublée, est destinée à l’habitation d’une petite famille ou d’une collocation. Quant à la plus petite, elle a plusieurs vocations répondant aux besoins de la population dans un esprit de convivialité. D'une part, un logement pour une personne semi-nomade, pouvant servir d’hébergement de dépannage occasionnel lors des périodes d’inoccupation. D'autre part le rez-de-chaussée (20m2) donnant sur la rue permet la tenue d’un dépôt-vente ponctuel de produits locaux, un lieu possible d’exposition ainsi qu’un atelier de réparation de vélos; les charges étant couvertes par une contribution à prix libre des personnes utilisatrices.

 

L’acquisition du bien pour 152.000 € a été réalisée grâce à des apports (116.000) et prêts (36.000) des membres de l’association qui ont mis quasiment toutes leurs économies dans ce projet d’achat.

Nous sollicitons donc votre aide pour mener à bien les travaux afin de pouvoir offrir des logements accueillants, fonctionnels et confortables en toutes saisons aux futur.e.s locataires.

À quoi va servir l’argent collecté ?

La collecte va servir à financer l’achat de matériaux et de matériel pour que les bénévoles de l’association puissent effectuer les travaux nécessaires, en faisant ponctuellement appel à des artisan.e.s pour les tâches qui dépassent leurs compétences ou pour valider la conformité des installations.

Plusieurs chantiers sont prévus :

* la mise au norme électrique

* le remplacement d’un Velux et l’étanchéification d’une toiture

* augmenter l’isolation

* rendre le système énergétique plus écologique tout en utilisant les ressources locales

* transformer le rez-de-chaussée pour pouvoir accueillir les activités envisagées

* transférer du mobilier donné à l’association mais qui se trouve loin

Qui sommes-nous ?

L’association La Logeuse a été crée en 2015 par des résident.e.s permanent.e.s souhaitant que la commune de Saint Martin de Lansuscle reste un lieu de vie dynamique tout au long de l’année et pas seulement un espace de vacances pour des gens privilégiés de par leurs moyens financiers.

Son ambition politique, à son échelle, est de collectiviser le foncier acquis devenant ainsi un bien commun pour permettre l’installation pérenne, dans de bonnes conditions d’hébergement, de personnes voulant venir apporter leur contribution au repeuplement rural et à la convivialité partagée, mais n’ayant pas les moyens d’accéder à la propriété du fait de la spéculation immobilière. Tout l’argent récolté sert cet unique but associatif, porté intégralement par des bénévoles organisé.e.s en assemblée collégiale. Privilégiant la coopération ainsi que la mutualisation des biens et compétences, l’association souhaite inventer une autre forme de relation propriétaire/locataire, ni hiérarchique, ni consumériste, visant une participation consciente de toutes et tous dans ce projet original.

 

Une première maison a été achetée dès le début, grâce aux apports des adhérent.e.s et à un prêt bancaire que le loyer social sert à rembourser. Les travaux de réhabilitation ont été réalisés par les membres avec le soutien financier de la fondation Abbé Pierre, d’une campagne participative des Petites Pierres ainsi que par l’organisation de manifestations festives et artistiques. Cette maison a hébergé une famille avec deux enfants qui ont fréquentés l’école du village. Depuis peu, une nouvelle famille s’y est installée, réservant une pièce pour des mercredis d’animation à destination des enfants et une ludothèque itinérante pour les villages alentours.

L’ancienne poste/épicerie au cœur du village étant en vente, il nous est paru évident que cette demeure redevienne un service public, en ajoutant aux logements d’autres possibles à destination de la population. Cet achat est financé entièrement par les membres de l’association, évitant ainsi de payer des intérêts à une banque pour consacrer l’argent économisé à l’entretien de l’existant.

 

Les ambassadeurs ont, à eux-deux, apporté, les 3/4 de la somme pour l’acquisition de cette deuxième maison, obtenant ainsi un droit de veto sur le changement des statuts de l’association.

 

Jacques est arrivé ici en tant qu’objecteur de conscience il y a 25 ans. Originaire des pentes du pays du Mt Blanc, il s’est installé dans la vallée en se construisant une cabane dans la forêt pour s’y réfugier entre ses activités, souvent bénévoles, dans l’action sociale, que ce soit dans l’éducation populaire ou spécialisée, principalement à la voile en mer et à pied en montagne, toujours auprès d’enfants ou de jeunes.

Cette manière d’habiter, bien que résultant d’un choix politique et existentiel de vivre en pleine nature de manière écologique et décroissante, n’est pas toujours facile quand la météo est rude ou que le corps est moins vaillant. D’où une sensibilité à la création d’habitats décents et une implication dans le projet de La Logeuse pour perpétuer la tradition d’accueil et de résistance des Cévennes. Ses économies viennent de salaires perçus dans des activités effectuées avec plaisir, ayant un sens autant qu’une utilité sociale, il lui a paru comme un juste retour des choses que cet argent soit mis à disposition de l’association, pour poursuivre son œuvre visant le bien commun.

 

Fanny venait en vacances ici depuis son adolescence, et s’est installée complètement il y a 12 ans. Ne travaillant plus, elle a eu envie de s’investir dans diverses associations ; La Logeuse l’a particulièrement attirée.

Soutenir le projet d’achat de cette nouvelle maison dans le cœur du village qui pourra loger plusieurs personnes lui a semblé une évidence. Ayant reçu un héritage quelques temps auparavant cela lui a paru idéal d’aider l’association a acquérir cette chouette maison.

 

Aucune actualité pour le moment
Aucun don pour le moment
Bernadac Fanny

Bernadac Fanny

De l'association La Logeuse

Dupont Jacques

Dupont Jacques

De l'association La Logeuse

0 € Collectés

Dons
Abondement LPP
0 %
0 card-project-nbContributors

Donateurs

Restants

0 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

adherentsetexilesensemble-62b0452d1a0c8.jpeg

Maison de l'Hospitalité

PERSONNE SANS TOIT A MARTIGUES

13  nbContributors
Donateurs
2 730 €
Collectés
83 J
Restants
14%
anniversairebr-62271f59c681c.jpeg

Bagage'Rue

Aménager un nouvel espace d'accueil à Bagage'Rue

81  nbContributors
Donateurs
10 972 €
Collectés
22 J
Restants
73%
coloc-1

Le Habert - Hébergement Saint-Paul

Deux logements pour les exclus de tout

52  nbContributors
Donateurs
16 779,96 €
Collectés
20 J
Restants
84%