returnLink-chevron Retour

Des mobil’homes pour des hommes mobiles...

Quel est notre projet ?

Dans le département de l’Eure, l’association Accueil Service se lance dans un projet adapté à une population souvent marginale : créer une résidence mobile pour des SDF. L’idée, avec l’accord de la municipalité, est de mettre à disposition sur un terrain où se trouve un SDF, un container. Cette réponse d’urgence est une solution d’hébergement qui se déplace sur le territoire du SDF pour le stabiliser. Pour cela, il manque 15 000 € pour créer ce premier "container".

À quoi va servir l’argent collecté ?

Dans le département de l’Eure, l’association Accueil Service se lance dans un projet adapté à une population souvent marginale : créer une résidence mobile pour des SDF. L’idée, avec l’accord de la municipalité, est de mettre à disposition sur un terrain où se trouve un SDF, un container. Cette réponse d’urgence est une solution d’hébergement qui se déplace sur le territoire du SDF pour le stabiliser. Pour cela, il manque 15 000 pour créer ce premier "container".

Un logement temporaire, une réponse à l’urgence.

Le contexte marqué par l’apparition de nouvelles figures de SDF, le manque de logements et la saturation des dispositifs d'hébergement ne permettent pas de répondre à la demande des plus désocialisés. L’association Accueil Service veut aller plus loin dans l’aide à la personne en créant un « box » adapté et offrir un logement d’urgence aux sans-abris. Cette idée de création de logement en containers est en adéquation avec leur mode de vie et à l’image de leur vie d’errance. Le mobil-home va donc se déplacer et servir à un autre SDF, une fois que le premier sera stabilisé. Cela permet d’avoir un toit sur leur lieu de vie.

Les petites pierres soutiennent les projets novateurs et font appel à vous pour aider l’association à trouver les fonds et créer ce prototype. (voir budget)

 

Un projet ambitieux

Ce projet de résidence mobile apporte un minimum de sécurité matérielle et de présence. Il s'agit de répondre à cette urgence par l'installation dans un lieu viabilisé d'un ou plusieurs mobiles-home (par la suite) aménagés donc pouvant abriter des personnes sans les éloigner de leurs points d'attache. 

Le recourt au « container » pour concevoir des habitats est :

  • un recyclage intelligent
  • économique
  • léger
  • étanche
  • très solide
  • peu coûteux
  • facile à transporter

"Une solution rapide, peu onéreuse et confortable" Ce projet convient parfaitement dans le cadre de l'hébergement d'urgence. La création de ce premier mobil-home sera donc l’occasion de prouver la nécessité pour les sans-abris à une réponse d’urgence auprès des différentes municipalités. Flexibilité et mobilité qui permettent de répondre aux besoins rapidement où les personnes se trouvent.

 

Une réponse aux besoins 

Un des points forts du projet consistant à installer sur un terrain viabilisé, en accord avec les acteurs locaux, un logement mobile. Ce n'est plus la personne qui est déplacée d'un bout à l'autre du département, d'un hébergement d'urgence à l'autre, trois jours ici - une semaine là...., à coup de taxi, bus...... c'est le logement qui se déplace et Accueil Service se monte à moindre coût là où la personne vit. C’est un projet innovant encore inexistant sur le département.

Le projet d'Accueil Service consiste à travailler avec les municipalités qui demandent le montage et l'installation de logement pour répondre à une demande urgente et ponctuelle qui ne nécessite pas forcément un logement traditionnel. C’est à dire un logement qui peut être enlevé dès que les SDF n'en n'ont plus le besoin.

« Il a fallu penser  à une installation facile et rapide dans les communes ayant un emplacement aménagé comme par exemple, un terrain de camping ou d'autres terrains ayant un minimum d'équipements. Mais aussi un faible coût de fabrication et d'installation » le mobile home est né ! 

Qui sommes-nous ?

ACCUEIL SERVICE, est un centre d’accueil de jour sans hébergement qui accueille des SDF, personnes en grande précarité. Les équipes constituées en binôme salarié-bénévole les accompagne au quotidien en leur offrant les services d’accompagnement social et d’aide à la réinsertion, jean en témoignage

- un espace convivial d’écoute, de discussion et d’entraide

- un espace sanitaire et douche, où tout le nécessaire de toilette leur est offert

- une laverie afin de leur permettre de laver leurs linges et de rester propre

- une domiciliation administrative

- une aide médicale hebdomadaire

- un accompagnement social :ouverture du lundi au samedi, tous les matins (dès 8h30), l'équipe de bénévoles et salariés accueillent autour d'un petit déjeuner les personnes SDF et proposent des prestations allant de l'écoute à l'accompagnement. Le soir les "maraudeurs" sillonnent le département pour offrir un peu de chaleur et en lien avec le 115 propose un hébergement.

L'histoire de l'association

L'association a été créée à Evreux  en 1996, par un groupe de 6 personnes sous l'impulsion de Philipe CAMUS   président fondateur et de Marc CONNETABLE responsable de la délégation du secours catholique de l'Eure.

Le but premier fut d'ouvrir un lieu pour toutes les personnes en difficulté, mais en priorité pour les « clochards » ébroïciens qui n'avaient où aller. Nous leur proposions à l’époque le strict minimum c'est à dire un endroit calme, équipé de douches et de machines à laver afin de subvenir à minima aux soins d'hygiène. La structure ne comprenait que des bénévoles qui étaient à l'écoute de ces personnes, et leur servaient autour d'une grande table un café.

Progressivement le nombre d'accueillis augmentant il fallut embaucher un responsable qui grâce à une personnalité hors du commun  permit à l'association de prendre une certaine stature auprès des différentes institutions qui au départ s'étaient montrées quelque peu réticentes.

Au tournant du siècle la décision fut prise d'ouvrir un second accueil dans la ville de Vernon. L'association prenait son envol, dans la foulée un troisième accueil fût ouvert sur la ville d'Evreux ce dernier plus spécialement réservé aux femmes.

Plus nous avancions dans le temps plus les besoins d'une population en grande difficulté se faisait jour et les demandes d'urgence plus nombreuses. Avec l'aide de l'état une maraude s'institua sur la période hivernale puis sur l'année circonscrite à l'agglomération ébroïcienne. Sur l'insistance de l'état cette maraude devient départementale.

Au cours de ces années le nombre de  salariés est passé de 0 en 1996 à 23,

l'association a du se structurer en divers pôles, accueil de jour, maraudes, social, direction.

Notre grand projet actuel est de concevoir à l'aide de résidences mobiles un pôle habitat d'urgence pour les sans-logis ou habitants précaires. La philosophie de ce projet étant d'amener sur le lieu de résidence de l'accueilli  un abri  plutôt que de le contraindre au déplacement vers un lieu d'accueil bien souvent situé à l'autre extrémité du département. Déplacement inadapté à une personne dont la vie, certes précaire, mais est incrustée dans un environnement familier. Cette résidence sera « précaire » en ce sens ou les services sociaux d’accueil service feront tout leur possible afin d'amener le résident vers le logement de droit commun.

 

Philippe CAMUS, Président de l'association

A 50 ans, Pauline Deveaux, née constantino vit depuis 1994 à Evreux. Dans le monde associatif depuis toujours en tant que bénévole, Pauline a toujours désiré aider les autres. Elle a été bénévole au Secours Catholique de l'Eure et dans les maisons de quartiers de la ville d'Evreux. Le plus souvent, elle a animé et accompagné des enfants en échec scolaire et des jeunes en rupture familiale. Un parcours qui l'a amené à intégrer une association de médiation interculturelle et ainsi d'encadrer une équipe de "femmes relais" et de médiateurs de rue dans les quartiers difficiles d'Evreux. Puis l'aventure Accueil Service a commencé ! En 2002, elle a été embauchée par l'association ACCUEIL SERVICE dont l'objet est de venir en aides aux personnes sans domicile fixe en leur offrant les services nécessaires à leur bon entretien. "Lorsque j'ai pris mon poste, l'association comptait 21 bénévoles animant un espace de discussion, autour d'un café, et d'écoute. Avec en annexe des douches et une laverie." 

Quel est votre rapport avec l’association Accueil Service?

Aujourd’hui, je dirige l’association ACCUEIL SERVICE qui compte 18 salariés, 23 bénévoles et 35 adhérents.

J’ai la direction d'un accueil de jour départemental comprenant 4 points d'accueil dont une maraude, des prestations d'accompagnement social dans les foyers pour migrants de l'Eure.

 

L’association ACCUEIL SERVICE est sur le département de l'Eure la seule spécialisée sur le monde de la rue. Cette compétence et l’ampleur que prend la structure continue de se faire avec une forte mobilisation des bénévoles. En effet, ils restent le maillon indispensable dans le premier contact avec les sans-logis.

 

Quelles ont été vos actions pour ce projet ?

Accueil Service rencontre quotidiennement, par la maraude et  les accueils de jours, 120 personnes sur le département de l’Eure. En 2010, une idée d’aménager des logements mobiles est née suite à une situation d’une personne SDF transportée à 60 km dans un centre d’hébergement pour 3 nuits.

J’ai travaillé avec un architecte et un bénévole sur le montage du projet. De plus, il m’a fallu me rapprocher des services de l’Etat pour obtenir un agrément  et leur soutien pour la présentation auprès des élus.

En 2010, j’ai déposé une demande de financement à plusieurs fondations et ainsi a pu être collecté 10000€ pour la construction d’un prototype.

Enfin en 2014, le plan définitif avec un coût de réalisation et transport de 20 000€.  

Pourquoi est-ce important pour vous de soutenir ce projet ?

Devant la détresse des femmes et des sdf se retrouvant à la rue, au regard de la saturation des centres d’hébergement d’Urgence, avec le constat du nombre de laisser sur le bord de la route, il me plaît de penser que l’innovation de ce mode de prise en charge va être dans plusieurs années un modèle de résolution du problème du logement et de la lutte contre la pauvreté. Ce au même titre que le « housing first ».

Qu’est-ce que ce projet va changer/améliorer dans la vie des SDF grâce à ce nouveau système (logement mobile !)?

Un toit – une sécurité – un accompagnement qui à moyen terme se concrétisera par l’obtention d’un logement de droit commun.

De plus, le simple fait de passer de la rue au logement autonome est lourd et violent pour les sdf. Le logement mobile avec son accompagnement reste  l’interface et une bonne transition pour une solution durable.

Enfin, le sans domicile fixe bénéficie d’un logement et d’une aide en restant sur son territoire de vie

Comment allez-vous venir en aide aux SDF?  De quelle manière allez-vous les approcher ?

Le projet de résidence mobile s’appuie sur le projet global d’Accueil Service.

5  SDF susceptibles d’entrer dans ces logements sont déjà repérés car connus de l’équipe mobile-maraude ainsi que les accueils de jours.

Une fois entré dans le logement mobile, l’aide et l’accompagnement se poursuivront jusqu’au recouvrement des droits sociaux et l’attribution d’un logement autonome.

Voir le budget détaillé
Aucune actualité pour le moment
Aucun don pour le moment
Deveaux Pauline

Deveaux Pauline

De l'association ASSOCIATION ACCUEIL SERVICE

490 € Collectés

Ce projet n'a pas abouti

0 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

15 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

img20220727wa0008-62e2b51eb13f6.jpeg

Solidaires en Beaujolais

Loger une famille de 4 enfants à Villefranche/Saône

81  nbContributors
Donateurs
16 440 €
Collectés
60 J
Restants
82%
photo1-62139b6344e99.jpeg

Secours Catholique délégation de Loire Atlantique

Villa Ker Coet, une maison familiale de vacances à Pornichet

23  nbContributors
Donateurs
7 320 €
Collectés
67 J
Restants
37%
lamastre.jpeg

Association Encour'âge

Une maison partagée pour les Anciens en Ardèche

31  nbContributors
Donateurs
7 439,96 €
Collectés
72 J
Restants
37%