returnLink-chevron Retour

Accompagner des jeunes vers l’autonomie

Quel est notre projet ?

L’urgence, l’absence de continuité dans la prise en charge et donc la précarité sont des situations encore trop fréquentes pour les jeunes, par définition fragiles, sortant des dispositifs de protection de l’enfance.

Dans ce contexte, comment offrir aux jeunes une autre perspective ? Comment leur donner les moyens de s’établir en associant insertion professionnelle et insertion par le logement ? Comment faire pour que ces enjeux ne s’annulent pas, mais au contraire se soutiennent pour éviter la rupture et assurer une continuité en sortie de dispositif ?

Le service AILIs (Autonomie Initiée par le Logement IndividualiSé) du Prado et l’association AILOJ souhaitent équiper 6 appartements pour expérimenter pendant 3 ans un parcours de « sécurisation » du jeune à Lyon.

L’association Le Prado et AILOJ font appel à votre générosité sur Les Petites Pierres pour financer l’équipement de ces 6 appartements (voir budget détaillé).

À quoi va servir l’argent collecté ?

Aidons les jeunes sortant de la protection de l’enfance en situation de fragilité à Lyon avec Le Prado et AILOJ

Deux constats sont à l’origine de ce projet porté par l’association Le Prado et AILOJ :

-       82 % des jeunes pris en charge dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) se confrontent à l’absence totale de soutien familial et à l’impossibilité de retourner dans le foyer d’origine (« L’accompagnement vers la sortie des jeunes majeurs » – Observatoire National de l’Enfance en Danger – janvier 2015) ;

-       environ 30 % des personnes accueillis dans les centres d’hébergement et de réinsertion sociale ont eu une mesure éducative dans leur vie (« L’accompagnement vers la sortie des jeunes majeurs » – Observatoire National de l’Enfance en Danger – janvier 2015).

AILIS et AILOJ se sont retrouvés autour de l’idée d’expérimenter autour des plus fragiles. Les deux structures étant conscientes qu’à ce jour les dispositifs adultes créé une rupture dans le parcours des jeunes, liée à de trop grands écarts avec les modes de prise en charge de la protection l’enfance.

 

Equipons 6 appartements pour mettre en place un parcours de « sécurisation » du jeune

L’association Le Prado et l’association AILOJ souhaitent équiper 6 appartements à Lyon pour accueillir des jeunes qui souhaitent devenir autonomes. Cinq jeunes, filles ou garçons, âgés entre 16 à 18 ans, souffrant d’un isolement relationnel fort, les empêchant de retourner dans leur milieu familial pourront être logés.

Les jeunes accueillis seront accompagnés par les équipes éducatives :

- d’AILOJ sur l’insertion par le logement ;

- d’AILIs en lien avec le travailleur social des services enfance de la Métropole lyonnaise, sur l’insertion par le projet professionnel / de vie.

AILOJ accompagne les jeunes dans l’appropriation de leurs logements ainsi que de leurs droits et devoirs de locataire. Les jeunes sont rencontrés au domicile, au bureau, accompagnés dans les structures, administrations, de proximité en lien avec la problématique du logement.

AILIs aide le jeune à se maintenir dans son projet professionnel et sa scolarité en favorisant les liens avec les partenaires insertion mais aussi avec les membres de sa famille.

Une fois dans leur appartement les jeunes seront suivis de manière rapprochée pendant 6 mois par les deux structures. Une fois sécurisé, le jeune sera un locataire d’AILOJ comme les autres, avec un suivi « normal ». Il aura en moyenne 18 mois, pour intégrer un logement dans le droit commun de manière accompagnée.

Aidez l’association AILOJ et Le Prado à réaliser ce beau projet qui permettra à des jeunes de vivre dans de bonnes conditions pour préparer leur avenir !

Qui sommes-nous ?

A propos du Prado

Le Prado intervient dans les domaines de la protection de l’enfance, de l’enfance en situation de handicap, de la protection judiciaire de la jeunesse et de l’insertion par l’activité économique. Le Prado est composé de 35 structures, implantées dans 5 départements (Rhône, Ain, Allier, Isère et Loire).

La mission du Prado s’effectue grâce à l’engagement de ses 550 professionnels. AILIs (l’Autonomie Initiée par le Logement IndividualiSé) est un service du Prado qui propose aux jeunes, en sortie de dispositif protection de l’enfance, un accompagnement en appartements éducatifs pour les aider sur le chemin de l’autonomie.

A propos d’AILOJ

L’association AILOJ agit et réfléchit pour diminuer les freins rencontrés par les jeunes dans leur recherche de logement et de ce fait dans leur parcours d’insertion. Elle intervient dans le département du Rhône et de la Métropole de Lyon auprès des jeunes de 18 à moins de 30 ans sur cette question. En plus de 20 ans, elle a su créer des services adaptés aux besoins de ce public :

- le Pôle Social accueille, informe, oriente et accompagne les jeunes tout au long de leur parcours logement (7 salariés dont 6 travailleurs sociaux) ;

- le Pôle Habitat constitue et gère en permanence un parc de logements temporaires (conventionnés avec des propriétaires privés) mis à disposition des jeunes en insertion (6 salariés et 250 logements à ce jour) ;

- le Pôle Insertion, et son ACI (atelier chantier d’insertion Rénovation et Déménagement) qui permet à des personnes très éloignées de l’emploi, de se réinvestir et d’être reconnues en tant que salariés (4 salariés permanents et 16 salariés en insertion sur une année).

Camille Chaurand, Directrice des services AILIs, SAFRen au Prado

Claire Debard, Directrice de l’association AILOJ

Décrivez votre parcours et votre engagement au sein de vos associations respectives ?

Camille : j’ai débuté au Prado en 2009 en tant que stagiaire puis j’ai exercé en tant que conseillère technique au sein du siège de l’association, chargée de l’accompagnement des établissements et services dans l’écriture ou la réécriture de leurs projets. Depuis 2014, j’occupe le poste de directrice des admissions et des orientations des jeunes en fonction de leurs situations et des réponses que nous pouvons leur apporter. Depuis un peu plus d’un an maintenant, je dirige également le service AILIs, avec l’ambition de co-construire un projet adapté aux besoins d’expérimentation de l’autonomie pour les futurs jeunes adultes que nous accompagnons. J’ai toujours été très intéressée et concernée par les problématiques liées à la protection de l’enfance et aux professionnels qui les accompagnent.

Claire : une maitrise de psychologie cognitive m’a conduite à travailler en tant que formatrice de français au sein de Forum réfugiés – Cosi avec un public réfugié statutaire. J’ai ensuite été chargée d’insertion professionnelle puis chargée de communication au sein de la même association. J’avais envie de mieux connaître les origines et les réalités géopolitiques des personnes avec lesquelles je travaillais à Forum réfugiés – Cosi et c’est pourquoi j’ai souhaité passer un Master droit international / option humanitaire. Je suis partie en mission expatriée quelques mois plus tard. Après 4 ans en tant que chef de mission pour Handicap International puis Médecins sans frontières – Suisse en République démocratique du Congo, et au Sud Soudan à l’époque, j’ai souhaité revenir travailler en France. La question du logement et des jeunes m’intéressait, et était au cœur de ma recherche d’emploi à l’époque. J’ai été embauché comme directrice du CLLAJ de l’Est Lyonnais où j’ai travaillé 4 ans, puis j’ai pris le poste de directrice à AILOJ en 2014, suite au départ à la retraite de son directeur / co-fondateur.

Qu'est ce qui vous a donné l'idée de lancer ce projet ? 

Camille : Les jeunes accueillis à AILIs ont, pour la plupart, des parcours de placements en institution longs et multiples. L’arrivée en appartement éducatif représente pour eux l’aboutissement de ce parcours. Malgré les difficultés de la vie qu’ils ont pu rencontrer, plusieurs jeunes accompagnés par AILIs réussissent à s’inscrire dans un réel projet de formation et/ou d’emploi et restent demandeurs d’un soutien pour appréhender l’avenir et l’entrée dans l’âge adulte. La prise en charge, de quelques mois seulement, laisse trop peu de temps pour construire avec eux un projet de vie permettant de lier logement + emploi. Nous avons donc besoin de partenaires pour permettre à ces jeunes de pouvoir continuer leur projet d’insertion professionnelle, sans se soucier de devoir se trouver « un toit sur la tête ». C’est à partir de ces réflexions que nous avons sollicité AILOJ, dans l’idée de mutualiser nos compétences professionnelles (logement // projet professionnel/de vie) avant et après la majorité des jeunes.

Claire : du côté d’AILOJ, c’est notre incapacité à répondre à des situations humaines complexes, voire dramatiques, autrement que par du bricolage qui nous a conduit à monter ce projet. Nous avons malheureusement expérimenté la nécessité d’accompagner les jeunes et d’avoir une continuité avec leur parcours précédent pour les accompagner vers l’autonomie. Ceci nécessite des salariés compétents dans leur champ d’intervention, prêts à partager, confronter leurs expériences avec d’autres pour répondre et accompagner les jeunes.

Pourquoi est-ce important de soutenir ce projet ? 

Camille : dans un contexte où les jeunes adultes quittent le domicile parental de plus en plus tard, nous demandons aux jeunes accueillis dans le cadre de la protection de l’enfance d’être autonomes de plus en plus tôt, alors même que leurs familles ne sont malheureusement pas, dans la plupart des cas, en mesure d’être des personnes ressources pour eux. La question du logement devient alors centrale pour ces jeunes qui sont engagés dans leur projet et qui se donnent les moyens de le réussir. Soutenir ce projet, c’est contribuer à ce que l’arrivée de la majorité ne constitue pas une nouvelle rupture dans le parcours de vie de ces jeunes, mais qu’elle soit bien un tremplin pour l’avenir.

Claire : c’est important car il y va de l’intérêt de jeunes femmes et hommes qui ont déjà un parcours marqué par de la violence psychologique ou physique, et qui le transforme avec leur passage dans les structures ASE, en énergie pour conduire des projets et quitter une forme de fatalité. Les laisser se débrouiller seuls à un moment stratégique de leur vie de jeunes adultes, alors qu’ils ont préparé des projets viables, mis en mouvements leur aspirations, est dramatique pour eux avant tout, mais aussi pour les professionnels, les institutions qui les ont accompagnés pendant parfois plus d’une décennie.

Leur apporter « une passerelle », un chemin vers l’autonomie sécurisant, bienveillant et efficace est de notre responsabilité à tous, en tant que citoyen et bien sûr responsable associatif, collectivité, etc.

Qu'est-ce que ce projet va changer dans la vie des bénéficiaires ?

Camille : ce projet va leur permettre de continuer à mener leur projet de vie en leur apportant la sécurité d’un logement et l’accompagnement d’adultes professionnels qui auront à cœur de les soutenir.

Claire : nous espérons qu’il mettra en lumière la réussite d’un projet qui ne créé pas de structures supplémentaires mais met en lien des établissements et des associations, dans le respect des compétences de chacun et le souci partagé de les mettre en commun à la disposition d’un(e) jeune qui s’engage dans une démarche d’autonomie.

Ces jeunes échapperont ainsi, de par leur propre action, en lien avec des professionnels étayant, à des ruptures qui les brisent trop souvent. Il s’agit bien d’éviter un tel gâchis pour la société actuelle. L’ambition est grande mais mérite toute notre énergie, notre capacité de persuasion.

 

 

27/03/2017

La magie de Noël a fait son effet !

La campagne "équiper 6 appartements pour accompagner des jeunes en difficultés vers l'autonomie" est désormais clôturée.

La magie de Noël a fait son effet : nous avons collecté 12 000 € en 20 jours sur Les Petites Pierres !!! Voilà 6 appartements équipés pour accompagner les jeunes en difficulté vers l'autonomie.

Un très grand merci à nos donateurs, à nos ambassadeurs, à celles et ceux qui ont relayé et soutenu cette campagne. C'est grâce à la solidarité et à la générosité de chacun que notre objectif a pu être atteint si rapidement.

Après cette belle réussite et les soutiens confirmés de la Fondation Caritas et de la Fondation de France, nous poursuivons notre recherche de financements pour prendre en charge l’accompagnement des jeunes sortant de la protection de l'enfance par des professionnels du Prado et d'AILOJ.

Dans ce cadre, nous avons lancé une nouvelle campagne de financement participatif sur le site Helloasso.

Le projet devrait voir le jour en mai 2017. A bientôt pour des nouvelles...


Parenty Adeline

Parenty Adeline

Pas de message

-- €
Angebaud Roger

Angebaud Roger

AiLoJ poursuit vaillamment son petit bonhomme de chemin, cahin caha, et doit maintenant appeler à la générosité publique pour poursuivre sa mission d'intérêt général et lancer en partenariat, des projets utiles et nécessaires. Il est connu que les diverse collectivités publiques deviennent de plus en plus pingres et "regardantes" pour l'attribution de leurs participations, quand elles ne rechignent simplement pas a assumer financièrement les services demandés et effectués. Cela nous permet de faire connaissance avec les projets de ces associations qui oeuvrent au quotidien pour tenter d'apporter du mieux vivre à tous ceux qui en ont besoin.

70 €
COSSON Monique

COSSON Monique

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
Anonyme

Anonyme

Bonne initiative pour encourager les jeunes à prendre leur autonomie quant à leur logement.

-- €
Lardiere Béatrice

Lardiere Béatrice

Pas de message

30 €
Anonyme

Anonyme

De la part d'un ancien qui soutient l'engagement et la créativité d'AILOJ en faveur des jeunes.

-- €
Anonyme

Anonyme

Un toit, un accompagnement, une reconnaissance. Voilà de quoi aider les jeunes à bien démarrer dans la vie. Je soutiens de tout cœur ce projet partenarial innovant et durable...

-- €
DERUAZ Hélène

DERUAZ Hélène

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

50 €
France Denis

France Denis

Pas de message

395 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Bravo pour ce projet nécessaire pour les jeunes issus de la protection de l'enfance !! Pour plus de continuité, moins de rupture dans les parcours

-- €
Anonyme

Anonyme

Une petite pierre pour ce beau projet passerelle entre la sortie d'un service de protection de l'enfance et l’arrivée dans un logement de droit commun !

-- €
Anonyme

Anonyme

Super projet et indispensable pour soutenir ces jeunes.BRAVO

-- €
Gonnet Bernard

Gonnet Bernard

Pas de message

-- €
THEILLERE chrystelle

THEILLERE chrystelle

Nous vous soutenons dans vos projets.

30 €
bousquet lise

bousquet lise

Pas de message

30 €
BENSAHA Kamel

BENSAHA Kamel

Merci pour ce projet initié par l'association du PRADO et ce mode de financement novateur et citoyen. Je suis très fier d'être salarié du PRADO aussi pour les valeurs qu'elle véhicule.

10 €
POTTIER Denise

POTTIER Denise

Pas de message

-- €
Anonyme

Anonyme

Petit soutien pour un grand projet. Merci à AILOJ et au Prado de l'avoir imaginé et de le défendre.

15 €
Chatellier Jeannine

Chatellier Jeannine

Pas de message

50 €
Termeulen Marie

Termeulen Marie

Tous mes voeux accompagnent les jeunes !

30 €
Bousquet claire

Bousquet claire

Pas de message

75 €
CHAURAND Camille

CHAURAND Camille

Pas de message

20 €
DEBARD Claire

DEBARD Claire

Pas de message

20 €
meyer fred

meyer fred

bonne change à l'aboutissement de ce projet

20 €
Pellier Nicolas

Pellier Nicolas

Pas de message

10 €
Belkhirat Lionel

Belkhirat Lionel

Pas de message

50 €
NOVA Pierre

NOVA Pierre

Pas de message

30 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

30 €
CHARCOSSET Denis

CHARCOSSET Denis

Pas de message

20 €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
FAYARD JeanPierre

FAYARD JeanPierre

Pas de message

150 €
BOUSQUET blanche

BOUSQUET blanche

Pas de message

30 €
GUIGARD JEAN-JACQUES

GUIGARD JEAN-JACQUES

Pas de message

100 €
Boschet nathalie

Boschet nathalie

Pas de message

40 €
Drevet Annick

Drevet Annick

Pas de message

-- €
Aubelle Pierre-Martin

Aubelle Pierre-Martin

Pas de message

100 €
ROUGE Michel

ROUGE Michel

Idée originale et réponse encore plus : la ccopération sera bien le moteur principal du progrès social.

50 €
Pourtau Anaîs

Pourtau Anaîs

Que ce projet vive!!

-- €
Anonyme

Anonyme

Pas de message

-- €
Debard Claire

Debard Claire

De l'association AILOJ & Le Prado

6 000 € Collectés

Projet financé !

42 card-project-nbContributors

Donateurs

0 J

Restants

12 000 €

Objectif financier

Don avec reçu fiscal.

Partager le projet :


lock

Tous nos paiements sont sécurisés par Le Crédit Agricole.

Crédit Agricole des savoie

Ces projets devraient également vous intéresser …

telechargement-61ae48309d042.jpeg

OEUVRE FALRET

Un toit pour des personnes en souffrance psychique

28  nbContributors
Donateurs
5 332 €
Collectés
12 J
Restants
59%
Arche de la Vallée (2).jpeg

L'Arche de La Vallée

Finir les peintures du foyer d'adultes handicapés (26)

43  nbContributors
Donateurs
14 990 €
Collectés
14 J
Restants
75%
lanouvellepenicheducoeur-61aa79f543f94.jpeg

La Péniche du Coeur

Aide à l'aménagement de la nouvelle Péniche du Coeur

75  nbContributors
Donateurs
10 874 €
Collectés
17 J
Restants
91%