Les ateliers «logement» de l’association l’Escale

Les ateliers «logement» de l’association l’Escale

Ambassadeur : 
Elisabeth Pouchet

La dégradation du contexte économique a joué un rôle d’accélérateur dans l’amplification des difficultés financières et sociales des ménages fécampois compromettant ainsi l’accès et le maintien dans le logement. Aujourd’hui de nombreux ménages se retrouvent dans une situation familiale et financière dégradée laissant apparaître les signes de l’exclusion des ménages.

Face à des logements inadaptés (à la composition familiale et aux ressources) et à un cumul des difficultés (non gestion des budgets précaires, problèmes de santé, la complexité de la réalisation des démarches administratives, les difficultés de lecture et de compréhension des papiers...), de plus en plus de ménages doivent faire face à des situations d’impayées et de surendettement.

Sur le territoire de Fécamp, la présence de ces difficultés est renforcée sur quelques quartiers de la ville. Ainsi, l’association l’Escale souhaite proposer une animation sociale préventive auprès de ces quartiers. L’Escale fait appel à votre générosité sur les Petites Pierres pour financer la mise en place de ces ateliers (voir budget détaillé).

Partager le projet :
PROJET RÉUSSI
Vos dons sont doublés
100%financés
9
1452 €
Collectés
Dont
726 €
donnés par
Le Fonds de dotation Les Petites Pierres
Sur un objectif de
1452 €
» Voir les règles d'abondement du projet

Partenaire du projet : Le Fonds de dotation Les Petites Pierres

Pendant toute la durée du projet : votre don est doublé !

Ce projet est soutenu par Le Fonds de dotation Les Petites Pierres qui double chaque don effectué pour ce projet !

x

Ils ont fait un don

  • A la discrétion du donateur
    AUZOU
    08/06/2016
  • 6€
    Gueroult
    10/06/2016
  • A la discrétion du donateur
    DEHAYS
    25/03/2016
  • 20€
    Gueroult
    30/03/2016
    Je crois au projet que porte l'association l'escale.
  • A la discrétion du donateur
    Anonyme
    06/04/2016
» Retrouvez tous les donateurs

Les dernières actus

Quelle est l’origine du projet de l’association L’Escale à Fécamp ?

27 Mars 2017

Des quartiers aux difficultés sociales et économiques prégnantes

Dans le cadre de ses missions, l’Escale intervient quotidiennement sur le territoire de Fécamp, et plus particulièrement sur les quartiers du Ramponneau, Saint Benoist, Saint Jacques, Cité Miquelon et de la Tour Saint Nicolas. Les intervenants sociaux y constatent une augmentation du nombre d’antécédents de procédures d’expulsion pour impayé de loyer ou pour difficulté d’occupation. Les difficultés sociales dans ces quartiers sont prégnantes (source INSEE). En effet, selon le diagnostic INSEE de juillet 2015, ses habitants peuvent cumuler plusieurs indicateurs de précarité : emplois précaires, revenus issus des prestations sociales, difficultés de mobilité, faible niveau de qualification, présence de familles monoparentales et jeunes. Ces facteurs contribuent aux difficultés d’insertion sociale et aux processus d’exclusion.
Face à ces problématiques, le parc du Ramponneau est entré en 1996 dans la géographie prioritaire de la Politique de la Ville. Une classification qui lui permet depuis 2009 de connaître un vaste programme de rénovation urbaine, dans le but d’améliorer le cadre de vie des habitants. En outre, elle a aéré les espaces publics, les a rendu intergénérationnels et plus conviviaux. Ces lieux publics permettent aux habitants de pouvoir davantage profiter de leur quartier et d'une manière différente. Les ensembles, quant à eux, ont été rénovés (peintures, mise aux normes).

Le diagnostic des travailleurs sociaux

Quotidiennement, les travailleurs sociaux de l’association observent les difficultés avec lesquelles les ménages réalisent leurs démarches administratives (difficulté de compréhension, lenteur dans leur réalisation), le manque de connaissance de leurs droits et devoirs, et le manque de gestion budgétaire. Ces difficultés rencontrées, peuvent impacter le quotidien des locataires et contribuer ainsi à rendre complexe l’investissement dans leur logement et/ou à s’intégrer dans le quartier, favorisant ainsi les stigmates de l’exclusion et des incivilités.

Témoignage d’un ménage suivi par l’association L’Escale

27 Mars 2017

« Nous avons été dirigés par notre assistante sociale de secteur à l’association l’Escale alors que notre situation était désespérée.

Nous avions reçu la visite d’un huissier pour commencer la procédure d’expulsion de notre logement suite à des impayés. Nous n’arrivions plus à gérer quoi que ce soit, j’avais complétement baissé les bras, ne faisais plus mes comptes, n’ouvrais plus mon courrier, ne répondais plus au téléphone.

Notre prise en charge par l’Escale nous a énormément soulagé, nous avons pu « déposer » notre fardeau. Notre assistante sociale a toujours été à notre écoute, nous a redonné confiance en nous.

Grâce à l’Escale nous avons retrouvé un logement correspondant à notre famille, repris espoir…

Nous avons demandé le renouvellement de l’accompagnement parce que je me sentais encore fragile. Etre accompagné par l’assistante sociale a été parfois difficile car cela me renvoyait à mes « manquements », mais au bout du compte l’écoute et la gentillesse de notre assistante sociale m’a appris que de « faire l’autruche » aggravait les problèmes, et pas à pas, avec l’aide mon assistante sociale, j’ai repris ma vie en main.

Maintenant, la mesure prend fin, c’est un mélange d’émotions : la satisfaction d’avoir réussi à reprendre les choses en main, la peur de ne pas y arriver seule si d’autres problèmes arrivent, la tristesse de quitter notre assistante sociale qui a été tellement importante, elle a été notre béquille pendant un moment de notre vie, nous avons conscience que, sans son aide, nous n’aurions pas réussi à surmonter toutes ses épreuves, à remettre de l’ordre dans nos papiers, factures, dans nos têtes aussi car c’est aussi de ça qu’il s’agit…

MERCI de tout cœur à l’association l’Escale. »

» Voir toutes les actus