WE-CO // Bidonville Metz

WE-CO // Bidonville Metz

Ambassadeur : 
Marie-Emmanuelle Ferri

Ensemble, mettons en œuvre une résorption pacifique et progressive d’un bidonville à Metz au travers de démarches participatives et d’un suivi social individualisé et adapté

Depuis octobre 2015, 16 familles habitent dans un bidonville, situé sur un terrain appartenant à la SNCF, à proximité du centre ville de Metz. Défini et soutenu par la Ville et la Fondation Abbé Pierre, l’objectif général du projet est d’accompagner ces familles vers la sortie de cette situation via une insertion par l’emploi et le logement.

Les habitants sont accompagnés par des bénévoles associatifs ou de simples citoyens. Ils ont d’ores et déjà entamé des démarches d’insertion (apprentissage du français, recherches d’emploi, scolarisation des enfants). Cependant, les appels auprès des acteurs institutionnels et des professionnels associatifs ont marqué les limites d’une seule intervention bénévole.

Dans l'attente de l’accès à un logement, une opération sur site est nécessaire afin d’effectuer une mise en sécurité du terrain. L’association Quatorze a reçu cette mission et souhaite se baser sur la méthodologie WE-CO afin de développer une solution architecturale qui réglera les principaux problèmes diagnostiqués : infiltrations d’eau, mauvaise isolation, risque d'incendie.

Pour réaliser ce projet l’association Quatorze fait appel à votre générosité sur Les Petites Pierres (voir budget détaillé).

Partager le projet :
PROJET RÉUSSI
Vos dons sont doublés
100%financés
104
20000 €
Collectés
Dont
10000 €
donnés par
Le Fonds de dotation Les Petites Pierres
Sur un objectif de
20000 €
» Voir les règles d'abondement du projet

Partenaire du projet : Le Fonds de dotation Les Petites Pierres

Pendant toute la durée du projet : votre don est doublé !

Ce projet est soutenu par Le Fonds de dotation Les Petites Pierres qui double chaque don effectué pour ce projet !

x

Ils ont fait un don

  • 54€
    Pitti
    09/11/2016
  • 1000€
    COSTA
    09/11/2016
    Félicitations à vous tous pour cette magnifique action humaine...je pense sans cesse à toutes ces personnes qui vivent la glorieuse incertitude des conditions de vie des bidonvilles, et à cette évidence tangible de résister à ce terrible manque de confort, je suis ravie de participer à votre projet et de leur donner un peu de mon amour et de chaleur...à travers ce don.
  • 300€
    EMAMI
    09/11/2016
  • 200€
    LUDMANN
    07/11/2016
    C'est facile d'ignorer les "oubliés", mais c'est tellement mieux de leur apporter un peu de bien-être et de leur montrer qu'ils ont aussi de la valeur ! Merci pour eux !
  • 100€
    Petit
    07/11/2016
    Bravo pour votre travail ! et vive la solidarité ! Et pour une adaptation à long terme de ces familles ! Lectrice bénévole (lire et faire lire) je peux venir faire des lectures aux enfants .
» Retrouvez tous les donateurs

Les dernières actus

La méthodologie WE-CO

27 Mars 2017

L’équipe WE-CO a développé une méthodologie bien particulière afin de favoriser la participation et l’implication des habitants dans le projet architectural :

>> Relevés topographiques et sociaux

Les premiers temps investis sur le terrain ont été dédiés aux relevés. L’équipe projet a réalisé une cartographie du lieu de l’action répertoriant le relief, les constructions existantes et leurs pathologies, les équipements et leurs fonctions, les lieux de vie et les axes de circulation. Une fois le relevé spatial effectué, les médiateurs ont travaillé avec les acteurs sociaux pour effectuer une cartographie sociale, permettant de mieux saisir les liens et les interactions qui organisent les familles. Créatrice de confiance, cette démarche a contribué à définir plus précisément les besoins, créer de véritables liens avec les habitants et lancer une dynamique d’appropriation afin qu’ils fassent partie intégrante du chantier de co-construction.

>> Familiarisation avec l’écosystème et ses acteurs

L’équipe WeCo a travaillé de concert avec l’opérateur qui a effectué le diagnostic social. Ils ont également rencontré les différents acteurs intéressés par le développement du projet, afin de mutualiser les ressources. Le suivi social, à quant à lui, commencé en septembre. C’est une des conditions de réussite du projet.

 >> Ateliers de co-conception

Les médiateurs ont planifié 4 rencontres. Ces moments d’échanges ont eu lieu chaque semaine à jour et heure fixe. Dans cette mesure, les ateliers s’inscrivaient dans la routine des habitants et les médiateurs bénéficiaient d’une plus forte participation. À chaque réunion, l’équipe de médiation a apporté des supports : dessins, plans, maquette. Ils ont donné le temps aux familles de discuter entre elles, prendre du recul, avancer dans la réflexion et faire émerger les éléments qui ne leur conviendraient pas. L’objectif était de créer une ambiance adéquate aux discussions pour ensuite parvenir à établir un consensus. Ainsi, ils ont permis de définir la solution architecturale qui réglera les principaux problèmes diagnostiqués : un équipement comprenant douches, toilettes et étendoir ainsi qu’une cuisine partagée.

 

 

 

 

 

 

Perspectives des nouveaux équipements

27 Mars 2017

Le bâtiment Bains Douches


Il sera construit sur pilotis, afin de s’adapter au relief du terrain et faciliter le raccordement des installations sanitaires. Cette configuration permettra en outre d’offrir un volume abrité en contre-bas, servant notamment au stockage du bois de chauffage. Une structure primaire préfabriquée, constituée de fermettes en bois, constituera le volume général, recouvert d’une enveloppe transparente.

À l’intérieur, un volume clos et isolé assurera la mise hors gel des arrivées et du réseau d’eau et accueillera les équipements sanitaires : 4 toilettes, 4 cabines de douches et 4 lavabos. Le chauffage de l’eau et de l’air sera assuré par un poêle à bois bouilleur. Autour de cette « boîte », une galerie couverte, protégée et ventilée sera utilisée pour le séchage du linge.

Grâce au principe de double peau qu’offre cette « boîte dans la boîte », la construction gagne en inertie thermique et permet de limiter l’épaisseur des cloisons et de l’isolant.

Des panneaux photovoltaïques placés sur la couverture assureront la production d’électricité (1 500 Watts) et alimenteront les cabanes en courant continu 12 Volts qui permettra de faire fonctionner des lumières LED, des prises de recharge de téléphone USB, et des réfrigérateurs, couvrant ainsi la plupart des besoins élémentaires en électricité. Les besoins complémentaires seront assurés par les générateurs et la consommation régulée par les habitants.

La cuisine partagée

Afin d’améliorer la sécurité et les conditions de vie, un des enjeux auxquels répond ce projet est de faire sortir la plupart des activités des cabanes. Le diagnostic a en effet mis en évidence qu’actuellement les habitants dorment, cuisinent, se lavent, nettoient et font sécher leur linge, dans des espaces intérieurs exigus et enfumés. La toilette, le lavage et le séchage du linge pouvant se faire dans le bloc sanitaire, un deuxième équipement offrira aux habitants des espaces de préparation des repas.

 Cette petite cuisine collective sera divisée en 4 espaces clairement délimités par des cloisons. Chacun sera équipé d’une cuisinière à bois, d’un plan de travail et d’un réfrigérateur.
C’est un espace couvert et bien ventilé mais non isolé : la cuisine se faisant à proximité des poêles en fonctionnement et le volume étant assez petit, la température en hiver y sera toutefois relativement confortable.

 

Ce projet n’ayant pas vocation à bricoler d’avantage les baraques de fortune, une intervention minimale de mise en sécurité sera effectuée sur les habitations. En premier lieu, le réseau électrique sera régularisé : les câbles de distributions seront gainés, un boitier muni d’un disjoncteur et d’une prise étanche sera installé pour chaque baraque. L’éclairage des habitations sera assuré par des LED 12 Volts pour remplacer les ampoules à incandescence présentes actuellement.

 

Par ailleurs, l’installation des poêles de chauffage sera revue et sécurisée et les conduits de fumée isolés. L’étanchéité et la sécurité des sorties en toiture fera l’objet d’une attention particulière. Enfin, un travail d’imperméabilisation des toitures sera effectué, les bâches seront correctement retendues et fixées, remplacées le cas échéant par des vinyles plus performants.

 

» Voir toutes les actus