Le Nouvel Economiste.fr - Associations et mécènes, rencontres d’un troisième type

Propos recueillis par Sophie Sébirot

Matchmaking, crowdfunding, social investing… De nouvelles solutions pour faciliter et accélerer la rencontre entre mécènes et associations porteuses de projets

Le crowdfunding prend le relais

Pour éviter l’écueil de la levée de fonds et de l’appel à projets, des solutions alternatives existent. La Fondation Somfy a fait du crowdfunding son principal mode de financement en mettant en place en 2013 “Les petites pierres”. “L’idée était de faire différemment pour faire plus”, indique son directeur général. La ondation Somfy procède à une simple vérification des projets en s’assurant de leur solidité et de leur éthique, puis utilise le mécanisme du crowdfunding. Chaque don fait par un internaute est abondé d’autant par la fondation. La plateforme est ouverte à toutes les associations, pourvu qu’elles entrent dans le champ de la fondation, à savoir l’aide aux mal-logés et l’insertion sociale par l’habitat. “Ça nous permet de financer davantage de projets”, souligne Vincent Defrasne. “On approche du 100e projet financé. Plus d’un million d’euros ont déjà été donnés”, ajoute-t-il. Les Petites Pierres devraient pouvoir financer 150 à 200 projets pour 2017, contre 54 en 2016. Vincent Defrasne compte solidifier le modèle en France, puis à moyen terme l’implanter dans d’autres pays.

 

Lire l'article

» Tous les articles