Loger 193 migrants en habitat participatif

Loger 193 migrants en habitat participatif

Ambassadeur : 
Bakary SISSOKO

Nouveau Centenaire est une expérimentation, inédite en France, d'habitat collectif et participatif en résidence sociale portée par l’association POUR LOGER. L'objectif est le relogement décent et pérenne de 193 travailleurs migrants d'origine Soninké (Mali et Mauritanie), qui vivent à Montreuil depuis 35 ans dans des conditions de mal-logement avéré. L'ensemble du projet architectural et social a été conçu avec les futurs habitants et ouvrira ses portes fin 2015, au 45 avenue Pasteur à Montreuil. L’association POUR LOGER fait appel aux Petites Pierres pour financer l’aménagement de 22 salons, lieux de vie et d’échanges de la résidence (voir budget).

Partager le projet :
PROJET RÉUSSI
Vos dons sont doublés
100%financés
76
17307 €
Collectés
Dont
9098.5 €
donnés par
Le Fonds de dotation Les Petites Pierres
Sur un objectif de
17307 €
» Voir les règles d'abondement du projet

Partenaire du projet : Le Fonds de dotation Les Petites Pierres

Pendant toute la durée du projet : votre don est doublé !

Ce projet est soutenu par Le Fonds de dotation Les Petites Pierres qui double chaque don effectué pour ce projet !

x

Ils ont fait un don

  • A la discrétion du donateur
    Meunier
    20/12/2015
    Bravo pour ces projets ouverts sur le monde
  • 100€
    Anonyme
    19/12/2015
  • A la discrétion du donateur
    Anonyme
    18/12/2015
    Bakary, Marie-France, Apres 5 ans de travail assidu, pour monter, financer, et enfin construire ce beau projet, nous voici enfin au jour de la mise a l'habitation, de l'inauguration, du debut d'une nouvelle aventure. Une page se tourne enfin, apres toutes ces annees. Que les fetes de fin d'annee vous offrent tous les moments souhaites avec vos proches. Que l'annee a venir soit heureuse. Clémence.
  • 50€
    Guillemet
    16/12/2015
  • A la discrétion du donateur
    limare
    16/12/2015
» Retrouvez tous les donateurs

Les dernières actus

La vie au foyer actuel

27 Mars 2017

Un lieu de solidarité pour hommes isolés en France

« Nous sommes un groupe d’environ 200 hommes, Maliens et Mauritaniens, immigrés en France depuis de très nombreuses années pour subvenir aux besoins de nos familles et soutenir le développement de nos régions. Nous avons tous des petits salaires et seul notre soutien mutuel nous permet d’aider nos familles et nos villages.

Depuis 1996, nous habitons un immeuble privé au 5 rue du Centenaire à Montreuil. Notre foyer informel, nommé communément « foyer du Centenaire » est entièrement autogéré et notre organisation originale est soutenue par l’ensemble des habitants du foyer et des associations de solidarité. Malgré le grand nombre de personnes, nos différences, nos caractères et nos revenus modestes, nous nous sentons riches de notre solidarité.

Nous avons trouvé ce lieu, où nous sommes locataires, après une année d’errance suite à notre expulsion du foyer Nouvelle France. Nous avions été expulsés car, tous ensembles, nous refusions d’être dispersés dans toute l’Ile de France et perdre la grande solidarité qui existe entre nous. »

Une organisation démocratique

Les Cantons

Le « foyer Centenaire » est organisé autour des cantons (découpages géographiques issus des anciens royaumes Soninké) et chacun a ses représentants, ses régulateurs, ses personnes ressources qui participent à l’organisation générale.

Répartition des habitants par canton :

 Les représentants et responsables du foyer sont une quarantaine, ils représentent environ 20 % des habitants de chaque canton. Certains rôles peuvent être cumulés par une même personne mais aucun n’a tous les rôles.

Le Conseil de Foyer

Le foyer est géré par un « conseil de foyer » où siègent les responsables de canton, les sages, les membres du CA de l’association, le doyen, les imams[1] mais aussi des personnes ressources et des habitants sans fonction particulière. Tous ne siègent pas en même temps mais selon le sujet et son importance pour le collectif. Les divers « responsables » ne sont pas toujours les plus anciens mais les plus compétents ou reconnus dans leur communauté.

Le Conseil de Foyer est chargé du contrôle de l’argent, du choix des stratégies politiques, des décisions collectives et de la transmission des informations.

[1] le système traditionnel Soninké interdit que les religieux exercent un rôle politique et que les politiques exercent un pouvoir religieux. La séparation des pouvoirs temporels et spirituels est donc importante.

L’association Nouvelle France

L’association « Nouvelle France »  est déclarée depuis 1996, elle est la représentation légale des habitants.
Tous les habitants en sont membres. Les membres du Conseil d’administration sont élus et cooptés par les différents responsables.

Il y a une assemblée générale par mois qui réunit tous les habitants présents dans la salle collective en face du foyer.
Il y a une réunion entre les membres du CA, les responsables de cantons et les sages dès qu’il y a besoin et au moins une fois tous les 15 jours.
M. SISSOKO Bakary en est le Président.

L’histoire de la résidence Nouveau Centenaire

27 Mars 2017

NOUVEAU CENTENAIRE est le résultat d’une longue lutte de ses habitants pour être relogés dignement et dans le respect de leur mode de vie collectif et solidaire.

 

1980 – 1995 : Nouvelle France

Suite à la démolition pour insalubrité du foyer Léon Gaumont, situé à la Porte de Montreuil en 1980, 200 sur les 600 travailleurs migrants de ce foyer négocient d’être relogés dans le nouveau qui sera reconstruit au même endroit. Pour la durée des travaux, il est prévu qu’ils soient hébergés provisoirement dans des baraquements en préfabriqué, sur un terrain vague dans le haut Montreuil, rue de la Nouvelle France.

1984 : Rupture de l’accord

Mais la nouvelle municipalité élue à Montreuil arrête les travaux engagés. Des propositions de relogements sont faites sans concertation préalable, dans des appartements éparpillés en Ile de France, avec des espaces qui ne sont pas adaptés à l’usage collectif des résidents, jugés chers et lointains. Les relogements sont refusés massivement. Les Algeco de la rue de la Nouvelle France, installés pour une durée de vie prévisionnelle de 2 ans, continuent donc d’héberger les locataires pendant 15 ans.

1995 : Expulsion

Après 15 ans dans les préfabriqués de Nouvelle France, le Préfet prend un arrêté d’insalubrité interdisant l’habitat et le site est évacué par 200 CRS un matin de mars 1995.

1996-2015 : Centenaire

Les 200 résidents de « Nouvelle France » errent pendant un an avant de décider d’occuper un bâtiment industriel désaffecté situé 5 rue du Centenaire à Montreuil. Le propriétaire régularise rapidement la situation sous la forme d’un bail précaire, via l’association créée par les occupants. Une organisation rigoureuse maintient depuis presque 20 ans un minimum de décence dans un habitat extrêmement précaire.

2008 : Un dialogue enfin possible

Dominique Voynet, nouvellement élue Maire de Montreuil, s’engage à mettre en œuvre une solution à la « situation indigne » des résidents du foyer informel Centenaire.

Approuvée par la Préfecture de la Seine-Saint-Denis qui juge la situation légitime, un diagnostic complet du foyer est engagé. C’est sur les conclusions de ce diagnostic que la Préfecture, la Région Île de France, la Ville de Montreuil, en association avec l’Office Public d’Habitat Montreuillois, maître d’ouvrage, ont décidé de mener à bien le projet de construction d’un nouveau foyer sous le statut de résidence sociale, qui sera gérée avec les futurs résidents.

2010 : Démarrage du projet

Le travail s’engage avec l’OPHM, l’architecte, Pour Loger et les résidents pour construire le projet architectural et le projet social de la nouvelle résidence. Le nombre et le type de logements, la mixité des espaces privatifs et collectifs, les circulations et les usages, les matériaux et les volumes, le choix du mobilier et des équipements ; la formulation de la cogestion envisagée, le fonctionnement et la répartition des rôles, l’organisation interne, sont des éléments qui sont tous le fruit de la concertation avec les résidents.

2015 : Achèvement des travaux

Le 19 avril 2013 les choses commencent à prendre une tournure concrète avec la cérémonie de la pose de la première pierre. La première visite de chantier en septembre 2014 renforce l’idée que les espérances sont enfin fondées.

En mars 2015, la visite de l’appartement témoin propose des choix de finition et de couleurs. Dans ce même temps des financements sont recherchés pour l’ameublement et l’équipement de la résidence et le déménagement se prépare.

Le bâtiment est livré en novembre 2015. Le travail consiste ensuite à mettre en place la cogestion, qui est, avec l’habitat collectif, un des deux piliers du projet.

» Voir toutes les actus