Se connecter

Pour effectuer un don

Jean-Paul  Texier

Un toit pour 30 réfugiés à Boissy-Saint-Léger

Ambassadeur : Jean-Paul Texier

La congrégation des Sacrés Cœurs de Boissy-Saint-Léger  a mis à disposition de SNL Val de Marne une grande maison pour 2 ans depuis janvier 2017. SNL y loge, en colocation, plusieurs réfugiés issus du programme CALM de l’association Singa.

CALM – « Comme À La Maison » – est une plate-forme de mise en relation des personnes réfugiées à la recherche d’un accueil temporaire et des citoyens disposant d’une chambre pour les accueillir. Le dispositif CALM propose une immersion de 3 à 12 mois chez des particuliers, permettant aux personnes réfugiées de pleinement s’impliquer dans leur projet d’insertion. CALM, c’est avant tout une rencontre interculturelle et un enrichissement mutuel à travers la cohabitation.

Une quinzaine de chambres ont été aménagées dans la maison ce qui devrait permettre le passage d'une trentaine de résidents pendant toute la durée de la mise à disposition de cette maison.

L'association SNL Val de Marne fait appel à votre générosité sur Les Petites Pierres pour financer les travaux d'aménagement de la maison qui accueille les réfugiés ainsi que l'accompagnement social des locataires (voir budget détaillé).

Le projet Son actualité L’association L’ambassadeur Les donateurs

Un hébergement pour des personnes réfugiées à Boissy-Saint-Léger

La maison, entièrement équipée, a fait l'objet d'une convention de mise à disposition gracieuse envers SNL Val de Marne, de la part des sœurs pour 2 ans à Boissy-Saint-Léger. Des travaux d’aménagement et de mise aux normes de la maison doivent être réalisés. Le budget de ces travaux est de 5 000 €, pour la mise aux normes incendie, la mise à disposition de clefs en nombre suffisant et du petit outillage.

La maison comprend 14 chambres (avec lavabo) et dispose de plusieurs pièces communes dont une cuisine assez vaste et plusieurs sanitaires (cabinets de toilettes, douches, WC).

Depuis fin 2016, les 25 bénévoles de SNL Val de Marne s'activent, investissent la maison, nettoient, aménagent les chambres, complètent le mobilier (déjà largement en place), mettent aux normes la maison sur le plan sanitaire et sur le plan de la sécurité.

Ils lancent de multiples appels aux dons (micro-ondes, réfrigérateurs, literie, etc,…) par des appels dans quelques médias mais surtout par des contacts directs. Le bouche à oreille fait le reste. Pendant toute cette période d'ailleurs, plusieurs personnes qui entendent parler de ce projet adhèrent et le groupe des bénévoles grandit : actuellement 25 personnes. Et ce n'est pas fini !

Les réfugiés accueillis sont déjà en contact avec l’association Singa et en situation de sortie du programme CALM ou avec d'autres associations d'insertion. Les locataires ont un bail de colocataires (durée de 6 mois renouvelable une fois) et bénéficient de l'Allocation Logement.

Des personnes réfugiées hébergées et accompagnées par SNL Val de Marne à Boissy-Saint-Léger

A Boissy-Saint-Léger, les travailleurs sociaux soutiennent les personnes réfugiées dans leurs démarches d’accès aux droits, dans les démarches administratives, dans l’apprentissage de la relation locative et la gestion du logement comme du budget. L’accompagnement a pour but d’améliorer les conditions d’accès à un logement pérenne. Cet accompagnement vise à développer la confiance, les capacités d’analyse et d’action des locataires. De manière complémentaire et indissociable de la thématique du logement, le travail d’accompagnement social comprend également une vigilance sur la santé, la recherche d’emploi, l’intégration dans le quartier. Cet accompagnement passe par une relation d’écoute et repose sur un fort travail de partenariat permettant aux locataires d’être réorientés et soutenus vers des structures dédiées. Les travailleurs sociaux ont ainsi une vision globale de la situation des locataires, confortée par les nombreuses visites à domicile. Afin de financer l’accompagnement social des locataires, le financement recherché par SNL Val de Marne est de 13 000€.

Les bénévoles sont présents pour assurer un accompagnement de « bon voisinage » et créer du lien social. Ils accompagnent une personne, en lien avec le groupe local et le travailleur social de l’association. L’accompagnement bénévole, complémentaire à celui des professionnels, fait toute la richesse du projet en permettant aux locataires de reprendre confiance en leurs capacités.

Une campagne de crowdfunding réussie en 7 jours grâce à vous!

Une campagne de crowdfunding réussie en 7 jours grâce à vous!

Tout d'abord, un grand merci à tous ceux qui ont bien voulu participer à cette aventure en répondant très rapidement à notre appel ».Vous avez été plus de 75 et nous recevrons donc, grâce à vos d

Tout d'abord, un grand merci à tous ceux qui ont bien voulu participer à cette aventure en répondant très rapidement à notre appel ».Vous avez été plus de 75 et nous recevrons donc, grâce à vos dons, donc 18 000€ pour boucler notre budget.

Cela nous réjouit tous. Cela témoigne combien l'accueil des étrangers, et en particulier des réfugiés reste cher au cœur de beaucoup.

Et maintenant, que se passe-t-il sur place ?

Les deux premiers résidents sont arrivés dans les tout derniers jours de février.

Deux seulement ?

Oui.

Certes, il eût été possible de remplir plus rapidement les 15 chambres de la Maison, mais nous avons souhaité une arrivée progressive des résidents de manière à ce que la cohabitation entre personnes de nationalité différente, de religion différente, de manière de vivre différente puisse se faire sans heurt, dans un climat harmonieux.

Il est en effet important de « sentir » l’atmosphère qui règne dans la Maison. Les bénévoles qui assurent une permanence, actuellement quotidienne, sont là pour cela, de même que chacun des deux bénévoles qui accompagnent chaque résident. Ils sont particulièrement attentifs au bien être des résidents dans leur Maison.

« Il n'y a rien de mieux qu'avoir quelque part où reposer la tête le soir et avoir l'esprit calme pour pouvoir continuer nos démarches" nous a confié l'un d'eux.

L'objectif reste, bien sûr, que le plus rapidement possible les résidents accèdent à une autonomie de vie.

Cette semaine plusieurs candidats dont les dossiers avaient été sélectionnés au cours d'une récente  commission d'attribution sont venus voir les lieux avant de se décider formellement.

Ainsi nous accueillerons cette semaine 4 ou 5 nouveaux résidents, ce qui portera le nombre de résidents à 6 ou 7, et probablement une dizaine au 15 avril, compte tenu des demandes en attente.

Nous invitons dès à présent tous les donateurs et tous leurs amis à une rencontre à la Maison de Boissy le samedi 25 mars à partir de 11 heures, de manière à ce que chacun puisse voir ce à quoi il a contribué.

> lien de l'article

Solidarités Nouvelles pour le Logement Val de Marne

L’association Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL) est aujourd’hui implantée dans 6 départements d’Île de France. Dans une démarche citoyenne, SNL crée des logements « passerelle » qu’elle loue à des personnes en situation de précarité. Les locataires de l’association ont aussi la possibilité d’être accompagnés le temps qu’il faut pour se « remettre debout » par un travailleur social et un binôme de bénévoles, habitants du quartier.

La mobilisation pour la solidarité 

Il y a 28 ans maintenant que SNL a vu le jour grâce à la mobilisation de quelques habitants du 19ème arrondissement de Paris. Alarmés par la situation précaire des personnes mal-logées, ils acquièrent un premier logement grâce à la collecte de dons, Depuis, SNL a permis le relogement de plusieurs milliers de personnes dans plus de 1000 logements. Lorsque les ménages accueillis ont retrouvé la stabilité nécessaire à leur équilibre, il partent vers un logement de droit commun.

Héberger, accompagner, s'adapter.

SNL active sur l’ensemble de l’Île de France depuis bientôt 30 ans, a la particularité de proposer aux familles en grande difficulté un logement "passerelle" à loyer adapté, le temps qu’il leur faut pour reconquérir leur autonomie et enfin accéder au parc de logements sociaux. SNL insiste sur la proximité et l’accompagnement personnalisé des locataires au sein d’un parc de logements diffus, proche du centre-ville et des transports, pour une meilleure intégration dans la population locale.

Une solidarité qui se perpétue

Le locataire est accompagné par des bénévoles de son quartier. Ils aident à l’emménagement, favorisent l’intégration dans le quartier, prêtent main-forte pour des travaux, construisent des liens attentifs de voisinage. Le tout dans un esprit de solidarité absolue.

SNL a également d’autres ambitions. En effet, pour agir ensemble contre les problèmes de logement,  elle invite les locataires à devenir acteurs des projets de l’association.

Les bénévoles et locataires récoltent ensuite ensemble des fonds et prospectent pour créer de nouveaux logements, sensibilisent autour d’eux au problème du mal logement et partagent des moments de convivialité, qui sont autant d’occasions de renouer le lien social. Une transmission humaine qui perdure.

Un locataire de SNL témoigne : « Réunir nos savoir-faire, en discuter tous ensemble, s’épanouir, faire grandir SNL. Que chacun de nous exploite ses compétences, en vue d’une amélioration de la qualité de vie, pour nous et ceux à venir ».

Le projet actuel d'accueil de réfugiés est une première pour SNL, mais ce sont les mêmes principes qui seront adaptés à cette opération nouvelle, la même convivialité, le même accompagnement.

L'association SNL 94 a pour objet le logement et l'accompagnement de personnes en situation d'exclusion par rapport au logement : elle crée des logements « passerelle » conventionnés en logement très social, et accompagne les ménages logés dans le but de leur permettre de retrouver l'équilibre et l'autonomie rendant possible leur relogement dans un logement social pérenne de droit commun.

Un double accompagnement est assuré : d'une part par des travailleurs sociaux salariés de l'association (accompagnement professionnel), d'autre part par des bénévoles (accompagnement de voisinage).

  • Solidarités Nouvelles pour le Logement Val de Marne
  • 35, rue du Chemin Vert
  • 94100 Saint-Maur-des-Fossés
  • contact@snl-valdemarne.org    
  • Site Web SNL Val de Marne
  • Facebook SNL
  • Twitter SNL

Jean-Paul Texier

Un engagement professionnel

Jean-Paul TEXIER, 75 ans, originaire de Villecresnes (Val de Marne) où il a exercé la Médecine pendant de nombreuses années, il a dans sa profession toujours été sensible à la relation personnelle avec ses patients, et à leurs fragilités.

Un engagement dans le bénévolat

À la retraite, toujours Villecresnois, il s'est engagé comme bénévole au Secours Catholique où il a accompagné de nombreuses personnes en précarité et de nombreux migrants. Il a accompagné l'un d'eux pendant de nombreuses années. Élu municipal pendant la mandature 2008-2014, il a été conseiller délégué au logement et vice-président du Centre communal d'Action Sociale. C'est là qu'il a pris concrètement connaissance du manque de logements et du mal logement.

Début 2014, le directeur du Service Urbanisme de la ville lui signale, l'association Solidarité Nouvelles pour le Logement (SNL). Un rendez-vous est pris avec le directeur de SNL94 auquel assiste également un autre élu. À l'issue de ce rendez-vous l'idée de créer un Groupe Local de Solidarité de SNL sur la commune fait son chemin. Bientôt, 7 personnes se retrouvent autour des objectifs de l'association SNL et très vite le groupe sera ouvert aux communes alentour.

Un engagement dans le projet actuel

Lorsque le groupe est contacté pour savoir s'il accepterait de prendre en charge un projet d'accueil et d'accompagnement de réfugiés, bien que situé sur une autre commune, l'accord est immédiat. Jean-Paul y prend sa part avec tous les autres bénévoles.

Si le budget de fonctionnement ordinaire apparaît équilibré, certains travaux de réparation ou de mise aux normes et la nécessité d'un accompagnement social nécessite un budget supplémentaire. Jean-Paul est contacté pour savoir s'il accepterait de s'occuper de la mise en place d'un financement participatif, pour pouvoir assurer ce budget supplémentaire, en lien avec « Les petites Pierres ».

La visée du projet

Si la mise à disposition de cette maison est limitée dans le temps, ceux qui y seront accueillis et accompagnés pendant toute cette période, doivent pouvoir y trouver, en fonction de leurs besoins, outre un logement décent, un soutien bienveillant. Ils devront pouvoir en sortir dès qu'ils auront pu bénéficier d'un logement pérenne et d'un emploi, éléments incontournables pour leur insertion.

Il suffit d'avoir vu une seule fois le bonheur d'un réfugié ou d'une réfugiée sortant définitivement des mois ou des années de galère, pour ne pas avoir besoin d'en dire plus.