Se connecter

Pour effectuer un don

Lila  Somé 

3 logements alternatifs d'urgence à Avignon

Ambassadeur : Lila Somé 

Chaque soir, des personnes cherchent fébrilement un accueil pour la nuit et, trop souvent, dorment dans la rue ou dans un abri de fortune, faute de places disponibles dans les structures existantes. Chaque jour, des femmes accompagnées d’enfants et des hommes errent dans la ville, sans ressource et sans alternative pour se mettre à l’abri et reprendre courage.

Quel que soit leur parcours de vie, toutes ces personnes sont extrêmement fragilisées, éprouvées par une situation de grande précarité et par les nombreuses stigmatisations dont ils font l’objet. Faute de financement, nous ne pouvons répondre à la demande croissante et, chaque soir, ce sont plusieurs dizaines de personnes qui, faute de place, sont contraintes de dormir dans leurs voitures, dans des abris de fortune, dans des squats ou, pour les plus démunis d’entre eux, à même le béton.

Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse est une association qui se mobilise quotidiennement pour venir en aide aux personnes en situation de grande exclusion, et particulièrement auprès des personnes sans chez soi sur le secteur du Grand Avignon.

L’association Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse fait appel à votre générosité sur Les Petites Pierres afin de pouvoir mettre trois nouveaux logements à disposition de ces personnes en difficulté à Avignon (voir budget détaillé).

Le projet Son actualité L’association L’ambassadeur Les donateurs

Trois studios pour un accueil inconditionnel et digne des personnes sans abri à Avignon avec Habitat Alternatif Social

Face à la demande d’hébergement croissante, les 15 placesdont nous disposons actuellement couvrent à peine ¼ des besoins quotidiennement recensés. Ce sont ainsi, chaque soir, près de 80 personnes laissées sans solution dans les seules rues d’Avignon. L’association Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse souhaite louer trois studios dédiés à l’accueil immédiat de personnes en situation d’errance sur la commune d’Avignon pendant 6 mois. Ces studios permettront d’accueillir des personnes dont l’accueil en collectif est incompatible avec leur problématique, des personnes ayant un emploi, ou des personnes particulièrement vulnérables...

Le fonctionnement de nombre de structures exclut souvent de fait des personnes présentant des addictions, des troubles psychiques ou toutes celles étant accompagnées d’animaux. Autant de laissés pour compte auxquels nous voulons proposer une solution, afin de ne pas renforcer les situations de marginalité dans lesquelles ils se trouvent. C’est pourquoi notre association Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse s’est depuis longtemps orientée vers la réduction des risques et des dommages, dans une logique de soin et de prévention visant à limiter les risques sanitaires et sociaux induits par l’usage de psychotropes.

Aussi proposons-nous un accueil à bas seuil d’exigence et haut seuil de tolérance. C’est-à-dire que nous accueillons les personnes comme elles viennent et là où elles en sont, avec leurs fragilités et/ou leurs problématiques et essayons, ensemble, de trouver un équilibre. L’idée étant de leur permettre, après un temps de répit, d’entrevoir de nouvelles perspectives. Pour autant, force est de constater un phénomène de paupérisation accru au sein de la population et, de plus en plus, nous accueillons des jeunes en situation de rupture familiale, des travailleurs pauvres, des femmes isolées avec enfants…

Parce qu’elles n’y croient plus, parce qu’elles ont essuyé trop de refus ou subi trop d’humiliations au cours d’un long parcours d’errance et de solitude, nous basons notre premier accueil sur le sourire, la politesse et la considération. Les personnes accueillis au sein de ces logements pourront rester le temps nécessaire à l’obtention d’une solution d’hébergement ou de relogement adaptée à leur situation et aux potentialités repérées. Il peut s’agir d’une place en Centre d’hébergement et de réinsertion (CHRS), en maison relais ou en appartement de coordination thérapeutique, d’un accès à un logement social voire privé.

Offrir de nouvelles perspectives de vie à des personnes qu’un accident de parcours a jetées dans la rue à Avignon

Une équipe de professionnels pluridisciplinaires se mobilise quotidiennement autour de chaque situation pour évaluer les besoins, remobiliser les forces et travailler un projet de réinsertion. Au-delà d’une mise à l’abri immédiate (nuitée, collation, possibilité de prendre une douche et de laver son linge), l’objectif est de permettre à ces personnes fragilisées par un long parcours d’errance, de bénéficier d’un temps de répit, pour se (re)trouver, reprendre des forces et faire un point global sur leur situation.

Une plateforme d’accompagnement global est assurée par l’équipe pluridisciplinaire qui propose dans cette optique, une permanence hebdomadaire afin d’évaluer les situations administratives et de santé, les démarches à entreprendre en termes d’ouverture de droits, d’accès à des soins efficaces, d’instruire des demandes d’hébergement et/ou de logement auprès du SIAO et d’orienter les personnes vers les partenaires sanitaires et sociaux les plus adaptés à leur situation.

Aidez l’association Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse à créer des places d’hébergement supplémentaires et soyez à l’origine d’un rétablissement citoyen des personnes sans abri !

« On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin ».

 

On parle du projet HAS Vaucluse dans AVI City Local News

> lien de l'article

Samy, 24 ans, raconte son arrivée à HAS

Samy, 24 ans, raconte son arrivée à HAS

Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse est une association qui vient quotidiennement en aide aux personnes en situation de grande exclusion, et particulièrement auprès des personnes sans chez soi sur le secteur du Grand Av

Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse est une association qui vient quotidiennement en aide aux personnes en situation de grande exclusion, et particulièrement auprès des personnes sans chez soi sur le secteur du Grand Avignon.

Un accompagnement global est assuré par l’équipe pluridisciplinaire qui propose dans cette optique, une permanence hebdomadaire afin d’évaluer les situations administratives et de santé, les démarches à entreprendre en termes d’ouverture de droits, d’accès à des soins efficaces, d’orienter les personnes vers les partenaires sanitaires et sociaux les plus adaptés à leur situation.

Grâce aux dons collectés, les personnes accueillies au sein de ces logements, comme Samy, 24 ans, pourront rester le temps nécessaire à l’obtention d’une solution d’hébergement ou de relogement adaptée à leur situation et aux potentialités repérées.

 

> lien de l'article

Habitat alternatif social (HAS)

Habitat alternatif social (HAS) est une association de type loi 1901 créée en 1984, afin de défendre par le droit au logement et le droit à la santé (au sens du bien-être psychosocial), la dignité des personnes fragilisées (art. 2 des statuts), par une intervention centrée sur la personne, une insertion globale, un accompagnement personnalisé et une approche citoyenne «du vivre ensemble».

Le pôle Vaucluse d’HAS intervient tant sur le volet de l’hébergement d’urgence que de l’insertion. Notre offre de service se décline de la manière suivante :

-         Un CHRS de 24 places en habitat diffus ou partagés

-         Une Equipe mobile santé-social (EMSS)

-         Une plateforme d'accompagnement globale dans et hors les murs

-         Un service d’accueil immédiat de 15 places

Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse est une association qui a pour volonté d’aider les personnes en situation de grande exclusion, en leur proposant une mise à l’abri immédiate au sein de villas spacieuses, où elles peuvent enfin se reposer et se sentir en sécurité. Puis de les accompagner dans un projet personnel pour qu’elles retrouvent dignement leur place dans notre société.

Le public accompagné par Habitat Alternatif Social pôle Vaucluse se situe au plus bas de l’échelle sociale, ce sont « les plus démunis », c’est-à-dire les personnes sans chez soi, les jeunes en errance, les grands marginaux, les migrants, les étrangers en situation irrégulière, les saisonniers, les gens du voyage, les personnes en situation de prostitution, les personnes placées sous main de justice, ainsi que les anciens détenus en démarche de réinsertion. Toutes ces personnes cumulent généralement des difficultés financières, des difficultés dans le repérage des parcours de soins, d’accès aux droits et aux soins.

Il arrive que même en situation d’extrême vulnérabilité, ces personnes refusent de dépendre de services d’hébergement d’urgence, dénoncés comme inadaptés, dangereux, humiliants… Aussi notre ambition est-elle de proposer un autre type d’accueil, basé sur la considération, l’hygiène, l’intimité et la sécurité. Pour rompre avec l’image dégradée véhiculée par nombre de dispositifs d’urgence. Offrir un accueil digne, bienveillant, rassurant à des personnes sans chez soi afin de leur montrer qu’elles comptent et qu’elles ne sont pas devenues des « inutiles » au monde.

Point de départ pour un temps de respiration et, nous l’espérons, de rebond. Dans cette perspective, nous accueillons toutes les personnes orientées par notre service prescripteur, en l’occurrence le 115, comme elles sont, avec leur problématique et, parfois, leurs addictions.

Nous accueillons, sans discrimination et sans jugement, les personnes éloignées des dispositifs existants et/ou très marginalisées.

Nous disposons actuellement de 15 places d’accueil immédiat et chaque soir, nous mettons à l’abri des personnes en situation de grande vulnérabilité, pour une nuit ou plus, au sein de villas insérées dans le tissu urbain.  L’accueil se fait à partir de 17h, pour un accompagnement en voiture vers les différents logements (villas et appartement) que nous possédons à travers la commune d’Avignon. Les personnes sont logées en chambre individuelle, afin de maximiser le confort, l’intimité et l’hygiène proposés.

Lila Somé 

J’ai intégré l’association Habitat alternatif social (HAS) en 2014, dans le cadre d’un parcours de formation en Master Management et gestion des établissements sanitaires et sociaux, dispensé par l’Institut de management publique et gouvernance territoriale (IMPGT) d’Aix-en-Provence. J’ai effectué mon stage de direction auprès de M. Eric Kérimel de Kerveno, DG d’HAS.

Au terme de ce stage aussi dense qu’enrichissant, j’ai eu la chance et l’honneur de pouvoir intégrer le conseil d’administration de l’association. Un CA militant, engagé et proactif dont le but est de concourir au développement d’une société durable et inclusive au sein de laquelle chaque individu, aussi fragilisé soit-il,  trouverait sa place en tant que citoyen.

Le projet associatif d’HAS reste à la fois militant, innovant et résolument orienté vers la participation active de chaque personne accueillie. Chaque personne dispose d’un pouvoir d’agir et de potentialités, aussi enfouies soient-elles.  

Ce projet nous semble primordial pour pouvoir apporter une réponse concrète et au plus près des besoins des personnes. Disposer de 3 logements supplémentaires nous permettrait de proposer une réponse digne et adaptée à des personnes dont les problématiques restent à ce jour incompatibles avec l’offre de service proposée dans les structures existantes.

Définir les besoins actuellement non couverts ou insuffisamment, élaborer collectivement des alternatives.

Améliorer sensiblement le quotidien de personnes à la rue et en situation d’extrême vulnérabilité du fait de leur non prise en charge par les dispositifs dits « classiques », offrir de nouvelles perspectives à des personnes grandement éprouvées par une existence faite de précarité et d’exclusion et, in fine, leur permettre de s’orienter vers de meilleurs lendemains.