19020€ collectés par ATMB et l’association La Mie de Pain sur Les Petites Pierres

En 3 mois, l’association La Mie de Pain qui œuvre pour le logement et le handicap a pu récolter 19020 euros grâce aux dons de plus de 60 donateurs.

ATMB, qui place le handicap au cœur de sa politique de mécénat depuis 2011, a doublé les dons effectués en ligne sur la plateforme de crowdfunding Les Petites Pierres.

Cette somme va permettre au Refuge, centre d’hébergement d’urgence de l’association d’adapter les chambres et les sanitaires, les rendant accessibles et adaptées aux personnes handicapées accueillies. Avec ses travaux, l’association va pouvoir continuer d’apporter son aide aux personnes en difficulté pour accompagner leur insertion sociale et professionnelle.

Le Refuge est un centre d’hébergement d’urgence qui accueille, en dehors des places hivernales et des places de maraudes, 270 personnes. Ces personnes orientées par le SIAO de Paris sont hébergées soit dans des chambres individuelles (132 chambres), soit dans des chambres à 2 lits (69 chambres), soit en chambres pour personnes à mobilité réduite (29 chambres). Ces dernières sont occupées à ce jour par 10 personnes en fauteuils roulants et 19 personnes présentant des difficultés de mobilité (canne, déambulateur …). Or les salles de bain des chambres pour personnes à mobilité réduites (PMR) du Refuge disposent de douches à l’italienne à pommeau de douche fixe, ce qui empêche toute aide à la toilette par un tiers.

Grace à la collecte de fonds réalisée sur Les Petites Pierres, entre 14 et 16 salles de bain vont être équipées de pommeaux de douche sur flexibles. Cette adaptation nécessite la dépose du carrelage, la reprise de la plomberie des douches et la repose du carrelage.

A ce stade des consultations sont en cours auprès de différentes entreprises afin d’obtenir les meilleurs prix et utiliser au mieux les fonds collectés. En parallèle une organisation de l’hébergement pendant les travaux est mise en place. En effet les chambres PMR sont occupées en permanence et il est inenvisageable de mettre à la rue des personnes handicapées pour cause de travaux ou de ne pas répondre à leurs besoins de déplacement à l’intérieur de l’établissement.

Ces préliminaires vont permettre le démarrage des travaux courant septembre, travaux qui s’achèveront en décembre.

» Toutes les actualités